5 décembre 2016

Apéro STOP CETA : bilan et prochaines étapes

18h30 CNCD. Quai du commerce 9, 1000 Bruxelles

6 décembre 2016

LuxLeaks : l’affaire Antoine Deltour - projection documentaire

18h30 Parlement européen. Rue Wiertz 60, 1047 Bruxelles

7 décembre 2016

Rassemblement contre le phénomène raciste du Blackface et le Père fouettard

17h00 campus du Solbosch de l’ULB

7 décembre 2016

Création d’un Acrimed à la belge (analyse critique des médias)

19h Rue de la Victoire 26, 1060 Bruxelles

8 décembre 2016

soirée-débat sur la réduction collective du temps de travail

17h45 FGTB. Rue de Suède, 45 à 1060 Bruxelles

8 décembre 2016

Fête de clôture - Festival Coupe Circuit

18h Pianofabriek. rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

9 décembre 2016

Mon apparence ou mes compétences ? Qu’est-ce qui compte ?

12h30 Rue du Lombard 69, 1000 Bruxelles

9 décembre 2016

Droits de l’homme, jeu vidéo, choc des civilisations

18h PointCulture BXL. 145 rue Royale - 1000 Bruxelles

10 décembre 2016

Prix Paroles Urbaines 2017 (Demi-finale Slam)

18h Pianofabriek. rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

11 décembre 2016

Brunch Solidaire + récolte médicaments pr dispensaires sociaux

11h Rue du Houblon 47, 1000 Bruxelles


Accueil du site > FR > Vidéos > Education

Anniversaire de l’occupation Ebola - 1 an passé mais rien à célébrer ? [SUB NL]

Anniversaire de l’occupation Ebola - 1 an passé mais rien à célébrer ? [SUB NL]

issatou et son enfant dormaient dans la rue jusqu’au jour ou elle a trouver refuge dans un bâtiment à Place Quetelet de Saint-Josse.

Aissatou et son enfant dormaient dans la rue jusqu’au jour ou elle a trouver refuge dans un bâtiment à Place Quetelet de Saint-Josse. Depuis janvier 2015 des sans papiers venant de la Guinée, du Sierra Leone et du Liberia, les trois pays touchés par le virus Ebola, occupent ce bâtiment du collectif EBOLA. Le 4 février 2016, les membres du collectif ont marché à travers les rues de Bruxelles pour "fêter" le 1er anniversaire de l’occupation.

Le virus Ebola a déstabilisé les 3 pays, en plus de la guerre et la répression. Ils se retrouvent dans l’incapacité de retourner dans leurs pays, ils réclament le respect des droits de l’enfant, les droits d’asile ainsi leurs droits fondamentaux mais aussi l’arrêt des expulsions et la régularisation des tous les sans papiers.



Les opinions exprimées et les arguments avancés dans les articles et vidéos publiés sur ce site demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux de ZIN TV.

Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP