18 janvier 2018

Marxisme contre Stalinisme

19h30 Pianofabriek. 35 Rue du Fort, 1060 Bruxelles

18 janvier 2018

Projection du film : Irrintzina, le cri de la génération climat

20h Cinéma Aventure. Galerie du Centre, 57 rue des Fripiers - 1000 (...)

19 janvier 2018

Solde chez JOLI MAI librairie

18h Joli Mai librairie. Rue de Roumanie, 28, 1060 Bruxelles

20 janvier 2018

Conference de Michel Collon : Le Monde selon Trump

18:30. Mundo-b. Rue d’Edimbourg 26, 1050 Bruxelles

21 janvier 2018

Les courts métrages qui dérangent

17h Cinéma Aventure.Galerie du Centre 57 (rue des Fripiers), 1000 (...)

22 janvier 2018

Rassemblement - Reconnaissez la Palestine !

12h Place Jean Rey, 1040 Bruxelles

22 janvier 2018

Présentation de l’ouvrage : Dans la nuit la plus noire se cache l’humanité. Récits des justes du Rwanda

19h ULB Bâtiment Solvay. Salle SR42.5.503. Av Franklin Roosevelt (...)

23 janvier 2018

Cabinets d’audit : comment lutter contre les « fisco-trafiquants ?

19h30 L’Horloge du SudRue du Trône 141, 1050 Bruxelles

23 janvier 2018

Nucléaire : direction sortie ? au Poche

22h Théâtre de Poche. Chemin du Gymnase 1A, 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Education

Anniversaire de l’occupation Ebola - 1 an passé mais rien à célébrer ? [SUB NL]

Anniversaire de l’occupation Ebola - 1 an passé mais rien à célébrer ? [SUB NL]

issatou et son enfant dormaient dans la rue jusqu’au jour ou elle a trouver refuge dans un bâtiment à Place Quetelet de Saint-Josse.

Aissatou et son enfant dormaient dans la rue jusqu’au jour ou elle a trouver refuge dans un bâtiment à Place Quetelet de Saint-Josse. Depuis janvier 2015 des sans papiers venant de la Guinée, du Sierra Leone et du Liberia, les trois pays touchés par le virus Ebola, occupent ce bâtiment du collectif EBOLA. Le 4 février 2016, les membres du collectif ont marché à travers les rues de Bruxelles pour "fêter" le 1er anniversaire de l’occupation.

Le virus Ebola a déstabilisé les 3 pays, en plus de la guerre et la répression. Ils se retrouvent dans l’incapacité de retourner dans leurs pays, ils réclament le respect des droits de l’enfant, les droits d’asile ainsi leurs droits fondamentaux mais aussi l’arrêt des expulsions et la régularisation des tous les sans papiers.


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP