24 novembre 2017

Film-débat : La déclaration de Balfour un siècle plus tard

19h Rue du Méridien 10 - 1210 Bruxelles

24 novembre 2017

Conférence : Révolution sociale au Rojava ?

19h Sacco-Vanzetti. 54 Chaussée de Forest, 1060 Bruxelles

24 novembre 2017

Film-débat : Burning out

19h30 Botanique. 236 rue Royale, 1210 Bruxelles

24 novembre 2017

Film-débat : Snowden

20h Botanique. 236 rue Royale, 1210 Bruxelles

24 novembre 2017

Meet the Lumumba Library

20h Rue de la tulipe 69, 1050 Bruxelles

25 novembre 2017

Brunch de solidarité Palestine - Focus balfour

11h Maison Josefa. Rue des drapiers 26 - 1050 Bruxelles

25 novembre 2017

Manif : STOP aux violences envers les femmes

14h Gare du nord - 1210 Bruxelles

25 novembre 2017

Film-débat : Enfants du Hasard

14h30 Le Botanique. 236 rue Royale, 1210 Bruxelles

25 novembre 2017

Conférence de Catherine Samary : Capitalisme par où la sortie ?

15h Rue du Vieux Marché aux Grains 5, 1000 Bruxelles

25 novembre 2017

Grand débat avec Maurice Lemoine : Avec le Venezuela !

17h30 Botanique. Rue Royale 236, 1210 Bruxelles


Accueil du site > FR > Vidéos > Mobilisation

Aujourd’hui les banques seront transparentes

Aujourd’hui les banques seront transparentes

A Bruxelles et à Liège, le Réseau pour la Justice Fiscale​ s’est mobilisé pour exiger plus de transparence du secteur financier.
Banques

Depuis plus de trente ans, on assiste, en Belgique et en Europe, au démantèlement lent et progressif, voire à la privatisation des services publics. Soins de santé, transports en commun, Poste, administration fiscale, justice et prisons, enseignement, culture, logement public, accueil de la petite enfance, maisons de repos, etc. : aucun secteur n’est épargné.

Le déficit public est la justification suprême des économies réalisées. Plus d’argent dans les caisses ? Pourtant, l’argent circule de plus en plus… au profit de quelques-uns vers les paradis fiscaux !

Offshoreleaks, Luxleaks, Swissleaks et tout récemment les « Panama Papers » ont révélé l’évasion fiscale pratiquée à grande échelle qui a fait perdre des dizaines de milliards à l’Etat. De riches contribuables et des sociétés multinationales utilisent des sociétés écrans dans les paradis fiscaux pour dissimuler leurs patrimoines. Les 732 Belges ou résidents belges identifiés par les « Panama Papers » ne constituent que la partie émergée de l’iceberg, celui d’une véritable « industrie de l’optimisation fiscale » (entendez de la fuite devant l’impôt), organisée de manière systématique avec le soutien de banques, de cabinets d’avocats et d’audits. Il est plus que temps de s’y attaquer !

Une fiscalité juste rendrait inutile toutes les économies faites sur le dos de ceux qui ont le moins de moyens et qui sont eux aussi des citoyens !

Pour en savoir plus sur la campagne « Ne laissez pas échapper les grosses fortunes !

lesgrossesfortunes.be


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP