20 avril 2018

Café littéraire : Raconte-moi Sembene Ousmane

18h30 L’Horloge du Sud. Rue du Trône 141, 1050 Bruxelles

20 avril 2018

Mai 68 raconté par ses objets

19h L’architecte. place Flagey 19 - 1050 Bruxelles

21 avril 2018

Journée d’étude : afroféminismes et féminismes musulmans

9h>17h ULB. Avenue Franklin Roosevelt 50, 1050 Bruxelles

22 avril 2018

Promenades musicales en Forêt de Soignes

7h30 > 18h WaBo. Delleurlaan 39-43, 1170 Bruxelles

22 avril 2018

STOP remplacement avions F16

14h RDV Métro Mérode. Parc du Cinquantenaire, 1000 Bruxelles

23 avril 2018

Projection : Le Tribunal sur le Congo

19h Théâtre National. 111-115 boulevard Emile Jacqmain, 1000 (...)

23 avril 2018

Otan : histoire d’une machine de guerre

19h30 L’Aurore 162 rue du Midi - 1000 Bruxelles

24 avril 2018

Atelier reportage social : Le point de vue...

18h Pianofabriek, 35 rue du Fort, 1060 Bruxelles

24 avril 2018

Conférence : Abattage rituel en Belgique & bien-être animal

18h ULB. Avenue Adolphe Buyl, 131 - 1050 Bruxelles. Auditoire (...)

24 avril 2018

Conférence : Si tu pollues, tu payes ?

18h30 ULB, Avenue Franklin Roosevelt 50, 1050 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Aujourd’hui les banques seront transparentes

Aujourd’hui les banques seront transparentes

A Bruxelles et à Liège, le Réseau pour la Justice Fiscale​ s’est mobilisé pour exiger plus de transparence du secteur financier.
Banques


Depuis plus de trente ans, on assiste, en Belgique et en Europe, au démantèlement lent et progressif, voire à la privatisation des services publics. Soins de santé, transports en commun, Poste, administration fiscale, justice et prisons, enseignement, culture, logement public, accueil de la petite enfance, maisons de repos, etc. : aucun secteur n’est épargné.

Le déficit public est la justification suprême des économies réalisées.
Plus d’argent dans les caisses ? Pourtant, l’argent circule de plus en plus… au profit de quelques-uns vers les paradis fiscaux !

Offshoreleaks, Luxleaks, Swissleaks et tout récemment les « Panama Papers » ont révélé l’évasion fiscale pratiquée à grande échelle qui a fait perdre des dizaines de milliards à l’Etat.
De riches contribuables et des sociétés multinationales utilisent des sociétés écrans dans les paradis fiscaux pour dissimuler leurs patrimoines. Les 732 Belges ou résidents belges identifiés par les « Panama Papers » ne constituent que la partie émergée de l’iceberg, celui d’une véritable « industrie de l’optimisation fiscale » (entendez de la fuite devant l’impôt), organisée de manière systématique avec le soutien de banques, de cabinets d’avocats et d’audits. Il est plus que temps de s’y attaquer !

Une fiscalité juste rendrait inutile toutes les économies faites sur le dos de ceux qui ont le moins de moyens et qui sont eux aussi des citoyens !

Pour en savoir plus sur la campagne « Ne laissez pas échapper les grosses fortunes !

lesgrossesfortunes.be


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP