21 février 2017

Contre le racisme, outil d’exploitation et d’exclusion sociale

18h CSC - 19 Rue Pletinckx, 1000 Bruxelles

21 février 2017

Présentation du N° 98-99 de la revue Politique

18h45 Librairie Tropismes. Galerie des Princes - 1000 (...)

22 février 2017

Atelier Jardinage à prix libre

14h>17h Parckfar. parc de Tour & Taxis. (accès par le pont du (...)

22 février 2017

Atelier d’écriture : Graines de résistance

18h La Maison du Livre - rue de Rome, 24 - 1060 Bruxelles

22 février 2017

Projection film : The idol (Ya Tayr el Tayer)

18h & 20h30 La Vénerie. Rue Gratès 3 - 1170 Bruxelles

22 février 2017

Ciné-club Abya Yala : « Samuel in the clouds »

19h Au Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

23 février 2017

Appel à solidarité : exploitation sur les chantiers publics

10h30 - Métro Arts-Loi 1000 Bruxelles

23 février 2017

La critique des médias nous rend-elle aveugles et sourds ?

18h30 CSC. Rue Pletinckx 19, 1000 Bruxelles

23 février 2017

Les femmes et la révolution russe de 1917

19h30 Pianofabriek. rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

23 février 2017

DocuLatino Brussels 2017

19h30 Maison De l’Amérique Latine. rue du collège 27, 1050 (...)


Accueil du site > FR > Productions

Kotosa (respect en Lingala)

Palavers onder de mangoboom. Le domaine des femmes sages.
Palabres sous le manguier. Het domein van wijze vrouwen.

fiche Technique

Titre du film : Kotosa (respect en Lingala)
Réalisateur : Ronnie Ramirez
Producteur : ZIN TV
En collaboration : BWR & BILONGO & Manguier en Fleurs
Genre : Documentaire
Durée : 20 minutes

Synopsis :

Vieillir en Belgique lorsqu’on a une autre culture pose la question du vivre ensemble jusqu’au bout. Une fin de vie en dignité est une question universelle, mais les soins appliqués sont souvent d’ordre culturelle et souvent négligées lorsqu’il s’agit de seniors étrangers.


Ouder worden in België als men een ander cultuur heeft, stelt de vraag van samenleving tot het einde. Een levens-einde in waardigheid is een universeel probleem, maar de toegepaste zorgen zijn vaak van culturele orde en ook vaak verwaarloosd als het over sub-Saharan senioren gaat.

avec : Hélène Mavar, Espérance Nyirantereye, Angélique Mayele et ainsi que la personne souhaitant rester anonyme
Photographies de : Fabrice Kada
Musique originale de : Seidlitz (Stefaan Plysier & Yves de Wulf)
Tournage : 2015-2016
Sortie du film : juin 2016
Réalisation, image et montage : Ronnie Ramirez
Prise de son : Lucas Lecomte, Maxime Kouvaras
Post-production : Valentin Fayet

KOTOSA - Trailer - FR & NL from zin tv on Vimeo.

————————————————————————————————————————

ZIN TV

ZIN TV est une WebTV indépendante basée à Bruxelles, elle regroupe en son sein des cinéastes, des professionnels de l’audiovisuel, des artistes et des citoyens engagés dans la construction d’un projet commun : un modèle de communication de participation citoyenne. ZIN TV est aussi un centre de formation qui offre des outils concrets, pratiques et théoriques à des citoyens impliqués dans le tissu associatif.
Nous sommes délibérément engagés socialement afin de stimuler les luttes sociales et donner à connaître les initiatives issues de la société civile. Nous sommes une vitrine audiovisuelle pour les organisations populaires, la vie associative et le monde citoyen.

ZIN TV
contact@zintv.org
www.zintv.org

———————————————————————————————————————

Le Manguier en Fleurs

Nous considérons les différences culturelles comme une source d’enrichissement. Le pluralisme, c’est pour nous, le dialogue, les débats entre les différentes opinions et croyances. Nous voulons amener chacun à se faire connaître et à partager sa culture avec les autres. Afin de réaliser pleinement nos objectifs, le Manguier a mis sur pied les activités ici et en RDC.
Les activités réalisées ici par le manguier en fleurs s’axent autour de 4 domaines : 1.L’accompagnement scolaire pour enfants et jeunes ; 2.Les cours d’alphabétisation et de français langue étrangère pour les adultes ; 3.L’organisation de rencontres conviviales et des ateliers pour seniors ; 4.L’organisation d’activités culturelles pour tous.

Manguier en Fleurs


BWR Brusselse Welzijns- en Gezondheidsraad

De vzw Brusselse Welzijns- en gezondheidsRaad zet zich sinds 1975 in voor een betere bekendmaking van de Nederlandstalige welzijns- en gezondheidszorg in Brussel. Om de dienstverlening van de Brusselse welzijns- en gezondheidssector te verbeteren, stimuleren en organiseren wij overleg en samenwerking binnen en tussen de sectoren, worden vormingsactiviteiten georganiseerd en geeft de BWR advies aan beleidsinstanties. De BWR wordt in zijn taak gesubsidieerd en ondersteund door de Vlaamse Gemeenschapscommissie.
De BWR heeft in zijn 39-jarig (2014) bestaan heel wat kennis en expertise ontwikkeld op een aantal domeinen. Toch moeten we klaarstaan om in te spelen op nieuwe uitdagingen en ontwikkelingen binnen de Brusselse context. We willen daarbij ook complementair zijn aan de VGC en partnerorganisaties op het terrein. Onze werking spitst zich daarom momenteel voornamelijk toe op volgende thema’s en sectoren binnen het Brussels welzijnsveld :

Personen met een handicap, o.a. via ondersteuning van het Brussels regionaal Overleg gehandicapten (BROG) en het initiëren vernieuwende samenwerkingsprojecten.
Ouderenzorg, o.a. door ondersteuning van de lokale dienstencentra (BOD), uitwerken van samenwerkingsconcepten en deelname aan woonzorgconcept ;
Interculturalisering, o.a. methodiek Bruggenbouwers, detectie behoeften bij allochtone ouderen, verspreiding expertise en begeleiding van projecten op het terrein ;
Sociale uitsluiting, armoede en thuislozenzorg, o.a. detecteren drempels in de hulpverlening, inbreng expertise, organisatie week van de thuislozenzorg, actief opvolgen Brussels armoedebestrijdingplan.
Lokaal sociaal beleid, o.a. via visieontwikkeling, aanbieden methodieken en instrumenten, ondersteuning onthaal en lokale netwerken, deelname aan beleidsstuurgroep

BWR


Ronnie Ramirez est né en 1971 au Chili, diplômé en « image » en 1996 à l’INSAS, école de cinéma située à Bruxelles. Il combine aujourd’hui la réalisation, opérateur de prise de vues et la pédagogie du cinéma. Les personnages de ses films sont tous confrontés aux changements de la société, donc des vies perturbées... Le travail de Ronnie Ramirez se caractérise par une démarche hhttps://vimeo.com/137465940umaniste, de proximité et d’engagement social. Ses films ont reçu de nombreuses reconnaissances et prix lors de multiples festivals internationaux.
Membre de la Commission de sélection de films de la Communauté Française de Belgique depuis 2011, membre du comité belge de le SCAM et fondateur en 2009 de ZIN TV, une WebTV associative basé à Bruxelles pour laquelle il tourne de nombreux reportages et anime des ateliers d’éducation populaire. Il enseigne le cinéma dans les écoles professionnelles à Bruxelles (Sint-Lukas, Rits, INSAS), ainsi que dans des écoles de cinéma en Bolivie, à Cuba, au Chili et au Venezuela.

Filmographie documentaire

La pride a 20 ans, moi aussi - 2016, Documentaire
Prospérité sous terre - 2013, Documentaire
Terre, des hommes, 2010, Documentaire
Campus Kassapa - 2010, Documentaire
Un monde absent - 2004, Documentaire
Place Publique - 2004, Documentaire
Palestine, ceux qui gardent la clef - 2003, Documentaire
Les fantômes de Victoria - 1999, Documentaire

————————————————————————————————————————

Stefaan Plysier : « Le film Kotosa montre que les soins interculturelles ne sont pas neutres, il n’est pas un ensemble de trucs et astuces, il ne s’agit pas de compétences, les soins interculturelle c’est surtout une attitude. Le film ne porte pas seulement sur "la culture des concitoyens subsaharenne ’.. mais porte aussi à notre culture de l’aide et de soins’.", le film vous emmène comme travailleur social hors de votre zone de confort. Cela le rend très fort. »

Stefaan Plysier : « De film Kotosa toont dat cultuursensitieve hulpverlening niet neutraal is. Het is geen set van tips and trics, het gaat niet over vaardigheden, het gaat over een basishouding. Het gaat niet alleen over ’de cultuur van onze gekleurde medemens’, maar kijkt ook naar ons, over de ’cultuur van de hulpverlening zelf’. De film haalt je als hulpverlener uit je comfortzone. Dat maakt het sterk. »

————————————————————————————————————————




Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP