28 avril 2017

Projection film : La Chambre vide de Jasna Krajonovic

12h30 Maison de la francité, 18 rue Joseph II à 1000 Bruxelles

28 avril 2017

Solidarité avec les prisonniers palestiniens

17h carrefour de l’Europe - 1000 Bruxelles (gare centrale)

28 avril 2017

Masse critique cycliste

18h Porte de Namur. 1050 Bruxelles

28 avril 2017

La chorale stemagnifique

20h15 UPJB. rue de la Victoire, 61 - 1060 Bruxelles

1er mai 2017

Manifestation : 1 mai de Lutte !

11h30 Carré de Moscou. Rue de Moscou, 1060 Bruxelles

1er mai 2017

Retrouvons-nous le 1er mai au stand de ZIN TV

13h Avenue Stalingrad 34 - 1000 Bruxelles

2 mai 2017

Francken Buiten ! Conférence VUB. Francken dégage !

19h15 VUB, Aula Q. Bd de la Plaine 2, 1050 Bruxelles

4 mai 2017

Abdelhak Ziani : Les initiatives sans-papiers

17h CBAI. 24 avenue Stalingrad, 1000 Bruxelles

4 mai 2017

Colombie : Narcotrafic et extractivisme dans le processus de paix

19h15 BOOM - Café associatif. rue Plétinckx 7, 1000 Bruxelles

6 mai 2017

Marxisme 2017

15h Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles


Accueil du site > FR > Vidéos > Mobilisation

La loi Peeters, on n’en veut pas !

La loi Peeters, on n’en veut pas !

Le projet de loi Peeters permettrait entre autres d’augmenter le temps de travail hebdomadaire à 45 heures, instaurer un contrat zéro heures ou créer un contrat intérimaire à durée indéterminée.
Non à la loi Peeters

Le gouvernement belge a décidé de mettre en place d’ici janvier 2017 une modification profonde de la loi sur le travail en prétextant un besoin de flexibilité des entreprises pour créer de l’emploi.

Le gouvernement veut instaurer la semaine de 45 heures de travail, et la journée de 9h – et même des journées de 11 heures et des semaines de 50 h ! Il veut libéraliser les règles pour les heures supplémentaires et le travail le soir, la nuit et le de week-end. Il impose que le temps de travail soit calculé sur une base annuelle ...

En pratique, l’employeur nous imposera quand nous devrons travailler plus et quand nous resterons à la maison. Les heures supplémentaires (qui sont déjà possibles aujourd’hui, mais dans un cadre négocié) ne donneront souvent plus droit à des sursalaires ! Les horaires variables pourraient n’être connus que 24 heures à l’avance.

Comment pourrons-nous dans cette flexibilité sans limites organiser notre temps et notre vie ?

Nous disons « non merci » à la loi Peeters !

Ce que nous voulons c’est :

• Conserver le temps de travail maximum à 38 heures par semaine

• Des emplois à temps plein - aussi pour les jeunes - compatibles une « vie vivable »

• Un débat social démocratique sur l’organisation du travail et sur la réduction collective du temps de travail

Pétition : Loipeeterswet.be


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP