21 février 2018

Sit-in pour la libération de Mounir et Jiyed

12h Arts-Loi 1000 Bruxelles

21 février 2018

Où en est-on avec le projet de loi sur les visites domiciliaires

12h30 CNCD. Quai du commerce 9, 1000 Bruxelles

21 février 2018

Mesa redonda sobre los logros del proceso de cambio

12h30 Maison d’Amérique Latine. Rue du Collège 27 - 1050 (...)

21 février 2018

Présentation du livre : Les tranchées en Afrique 1914 - 1918

18h30 KUUMBA Chaussée de Wavre 78, 1050 Bruxelles

21 février 2018

Pension : débat avec les partis

19h au MOC. Rue Plétinkx 19, 1000 Bruxelles

22 février 2018

Conférence : La question (dé)coloniale en Belgique, le défi d’une génération ?

17h30 Université Saint-Louis. Auditoire 1. Bd du Jardin botanique (...)

22 février 2018

Quelle marge de manœuvre pour un ministre communiste en Belgique ?

18h Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches. Avenue F.D (...)

22 février 2018

Apéro-Expo - Médias citoyens

19h - ARC, 20 rue de l’Association 1000 Bruxelles

22 février 2018

Avant-Première - Jusqu’à la dernière goutte

19h Cinéma vendôme Chaussée de Wavre 18, 1050 Ixelles

22 février 2018

Présentation du livre "El Perro Furioso"

19h Maison de l’Amérique Latine. Rue du Collège, 27 – 1050 (...)


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

La loi Peeters, on n’en veut pas !

La loi Peeters, on n’en veut pas !

Le projet de loi Peeters permettrait entre autres d’augmenter le temps de travail hebdomadaire à 45 heures, instaurer un contrat zéro heures ou créer un contrat intérimaire à durée indéterminée.
Non à la loi Peeters

Le gouvernement belge a décidé de mettre en place d’ici janvier 2017 une modification profonde de la loi sur le travail en prétextant un besoin de flexibilité des entreprises pour créer de l’emploi.

Le gouvernement veut instaurer la semaine de 45 heures de travail, et la journée de 9h – et même des journées de 11 heures et des semaines de 50 h !
Il veut libéraliser les règles pour les heures supplémentaires et le travail le soir, la nuit et le de week-end. Il impose que le temps de travail soit calculé sur une base annuelle ...

En pratique, l’employeur nous imposera quand nous devrons travailler plus et quand nous resterons à la maison. Les heures supplémentaires (qui sont déjà possibles aujourd’hui, mais dans un cadre négocié) ne donneront souvent plus droit à des sursalaires ! Les horaires variables pourraient n’être connus que 24 heures à l’avance.

Comment pourrons-nous dans cette flexibilité sans limites organiser notre temps et notre vie ?

Nous disons « non merci » à la loi Peeters !

Ce que nous voulons c’est :

• Conserver le temps de travail maximum à 38 heures par semaine

• Des emplois à temps plein - aussi pour les jeunes - compatibles une « vie vivable »

• Un débat social démocratique sur l’organisation du travail et sur la réduction collective du temps de travail

Pétition : Loipeeterswet.be


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP