24 mai 2018

Non, le gouvernement Michel ne doit pas rester jusqu’en 2019 !

19h PianoFabriek – salle Cadzand. Rue du Fort, 35 – 1060 (...)

24 mai 2018

Culture et résistance. Récits de coopération culturelle entre Belgique et Palestine

19h Palais des beaux-arts. Rue Ravenstein, 1000 Bruxelles

24 mai 2018

César- Trio de Chile

20h Art Base. 29 rue des Sables, 1000 Bruxelles

25 mai 2018

Permanence à l’Atelier - clandestin - sérigraphie

16h 71 rue de Liedekerke - 1210 Bruxelles

25 mai 2018

Conférence sur l’Iran

18h Intal. Chaussée de Haecht 53, 1210 Bruxelles

26 mai 2018

Améliorons la gestion des matières organiques à Bruxelles

10h>15h Tour & Taxis Avenue du Port 86C / 3000, 1000 (...)

26 mai 2018

Vegan Street Festival | Brussels 2018

10h>22h Marché Aux Poissons - 1000 Bruxelles

26 mai 2018

Ledendag Cubanismo.be - Latijns-Amerika : Democratie onder vuur ?

12u Haachtesteenweg 53, 1210 Bruxelles

26 mai 2018

Ramassage collectif de déchets à Schaerbeek

14h Place Lehon, 1030 Bruxelles

26 mai 2018

Rencontre avec Noël Godin, l’insaisissable flibustier

16h30 Théâtre de Poche. Chemin du Gymnase 1A, 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Articles > Documents

Le changement, c’est maintenant ou jamais !

Monsieur le président,

L’affaire Cahuzac révèle brutalement à tous les citoyens la négligence et même la complaisance de nos dirigeants vis-à-vis de l’évasion fiscale. Pourquoi l’administration fiscale a-t-elle perdu 25 000 agents depuis 2002 ? Pourquoi le nombre de vérifications approfondies de situations personnelles a-t-il chuté de 12 % entre 2006 et 2011 ? Pourquoi laisse-t-on chaque année 60 à 80 milliards d’euros échapper à l’impôt, tout en prétextant les déficits publics ainsi creusés pour sacrifier les retraites, les allocations sociales, les emplois publics, les investissements écologiques d’avenir ?

Votre gouvernement peut prendre sans tarder cinq mesures clés pour en finir avec la complaisance :

- embauchez sous 12 mois au moins 1 000 agents de contrôle fiscal pour renforcer les 5 000 vérificateurs actuellement en poste. Chacune des nouvelles recrues rapportera à l’État au moins 2,3 millions d’euros par an grâce aux redressements fiscaux opérés, soit 40 fois le montant de son traitement !

- exigez des banques la communication de l’identité de tous les ressortissants français détenteurs de comptes à l’étranger. La loi FATCA oblige depuis début 2013 tous les groupes bancaires opérant aux Etats Unis à communiquer sur demande du fisc américain les données concernant ses ressortissants : il suffit d’une volonté politique !

- établissez, en lien avec les associations spécialisées, une liste crédible des paradis fiscaux, ces trous noirs de la finance occulte et de la corruption

- donnez 12 mois aux banques opérant en France pour fermer leurs filiales dans ces territoires, sous menace de retrait de la licence bancaire. Les banques françaises ont 527 filiales dans les paradis fiscaux dont 360 pour la seule BNP Paribas !

- imposez le « reporting par pays » aux multinationales établies en France : cette transparence sur le chiffre d’affaires, les bénéfices et les impôts payés dans chaque pays permettra au fisc de déjouer les manipulations des prix de transfert entre filiales des multinationales et de pouvoir enfin imposer Total ou Google sur leurs bénéfices.

Le changement, c’est maintenant ou jamais !

http://www.audit-citoyen.org/?p=3696



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP