4 décembre 2016

débats, conférences, ateliers, concert : 8 heures contre la dette illégitime !

11h30 ULB, Bâtiment K (amphithéâtre La Fontaine). Av. Franklin (...)

5 décembre 2016

Apéro STOP CETA : bilan et prochaines étapes

18h30 CNCD. Quai du commerce 9, 1000 Bruxelles

6 décembre 2016

LuxLeaks : l’affaire Antoine Deltour - projection documentaire

18h30 Parlement européen. Rue Wiertz 60, 1047 Bruxelles

7 décembre 2016

Création d’un Acrimed à la belge (analyse critique des médias)

19h Rue de la Victoire 26, 1060 Bruxelles

8 décembre 2016

soirée-débat sur la réduction collective du temps de travail

17h45 FGTB. Rue de Suède, 45 à 1060 Bruxelles

9 décembre 2016

Droits de l’homme, jeu vidéo, choc des civilisations

18h PointCulture BXL. 145 rue Royale - 1000 Bruxelles

10 décembre 2016

Prix Paroles Urbaines 2017 (Demi-finale Slam)

18h Pianofabriek. rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

11 décembre 2016

Brunch Solidaire + récolte médicaments pr dispensaires sociaux

11h Rue du Houblon 47, 1000 Bruxelles

13 décembre 2016

Projection du film Merci Patron ! De François Ruffin

9h30 Espace Magh. Rue du Poinçon, 17, 1000 Bruxelles

14 décembre 2016

dépot de la pétition pour Ali Aarrass au ministère des affaires étrangères

12h30 Rue des Petits Carmes 15, 1000 Bruxelles


Accueil du site > FR > Articles > Documents

Le changement, c’est maintenant ou jamais !

Monsieur le président,

L’affaire Cahuzac révèle brutalement à tous les citoyens la négligence et même la complaisance de nos dirigeants vis-à-vis de l’évasion fiscale. Pourquoi l’administration fiscale a-t-elle perdu 25 000 agents depuis 2002 ? Pourquoi le nombre de vérifications approfondies de situations personnelles a-t-il chuté de 12 % entre 2006 et 2011 ? Pourquoi laisse-t-on chaque année 60 à 80 milliards d’euros échapper à l’impôt, tout en prétextant les déficits publics ainsi creusés pour sacrifier les retraites, les allocations sociales, les emplois publics, les investissements écologiques d’avenir ?

Votre gouvernement peut prendre sans tarder cinq mesures clés pour en finir avec la complaisance :

- embauchez sous 12 mois au moins 1 000 agents de contrôle fiscal pour renforcer les 5 000 vérificateurs actuellement en poste. Chacune des nouvelles recrues rapportera à l’État au moins 2,3 millions d’euros par an grâce aux redressements fiscaux opérés, soit 40 fois le montant de son traitement !

- exigez des banques la communication de l’identité de tous les ressortissants français détenteurs de comptes à l’étranger. La loi FATCA oblige depuis début 2013 tous les groupes bancaires opérant aux Etats Unis à communiquer sur demande du fisc américain les données concernant ses ressortissants : il suffit d’une volonté politique !

- établissez, en lien avec les associations spécialisées, une liste crédible des paradis fiscaux, ces trous noirs de la finance occulte et de la corruption

- donnez 12 mois aux banques opérant en France pour fermer leurs filiales dans ces territoires, sous menace de retrait de la licence bancaire. Les banques françaises ont 527 filiales dans les paradis fiscaux dont 360 pour la seule BNP Paribas !

- imposez le « reporting par pays » aux multinationales établies en France : cette transparence sur le chiffre d’affaires, les bénéfices et les impôts payés dans chaque pays permettra au fisc de déjouer les manipulations des prix de transfert entre filiales des multinationales et de pouvoir enfin imposer Total ou Google sur leurs bénéfices.

Le changement, c’est maintenant ou jamais !

http://www.audit-citoyen.org/?p=3696




Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP