Soutenez le film "Dexia ou la démocratie confisquée" Pour un modèle de production participative et indépendant !


Articles

Appel à souscription : "Les chaines d’Adil Aattass", une pièce de théâtre inspirée de l’affaire Ali Aarrass

"Les chaines d’Adil Aattass" et qui retrace l’histoire de vie d’un homme, un jour arrêté et jugé pour appartenance à un réseau criminel d’envergure. Innocenté, Adil sera transféré vers son pays d’origine, (...)

ATTENTION : Les 15 jours d’une grande opération européenne de contrôles des migrations dites “illégales”

Le Conseil de l’Union européenne organise du 13 au 26 octobre 2014 une vaste opération conjointe avec les Etats membres de Schengen, Europol et Frontex, du nom de “Mos (...)

Si on prenait un peu aux riches, ça ferait combien pour les pauvres ?

Ce « transfert solidaire » reviendrait donc à peu près à reprendre aux 10 % les plus riches les cadeaux fiscaux qu’on leur a offerts sur un plateau depuis dix ans. - « Allô, la Gauche ? (...)

Rencontre avec Ronnie Ramirez & Maxime Kouvaras de Zin TV

Les mouvements sociaux semblent être devenus muets et invisibles parce qu’ils délèguent leur communication aux professionnels de l’audiovisuel dont la plupart sont prisonniers du système audimat et du (...)

ZIN TV : Une télé pour l’action collective !

Le paysage audiovisuel belge ne s’arrête pas aux grands médias nationaux. Et heureusement d’ailleurs ! On retrouve ZIN TV ! Télévision associative, et centre de formation (...)

Les clefs de la mort d’un jeune député bolivarien

L’assassinat "sélectif" du jeune député et de sa compagne est caractéristique du paramilitarisme et, en général, de toutes les politiques de terreur visant à intimider les jeunes qui voudrait s’engager (...)

L’utilisation d’agents dans les médias met en danger les journalistes

L’utilisation continuelle de journalistes comme agents parmi les insurgés provoque le risque que les journalistes soient confondus avec des agents de la (...)

La machine à abrutir

Si les médias des régimes totalitaires parviennent, dans une certaine mesure, à enchaîner les pensées, ceux du capitalisme triomphant les battent à plate couture. Et tout cela, bien entendu, grâce à la (...)

La Commune, “coprésidente du Venezuela”

Le chef de l’État, qui s’est défini comme “président communal, récepteur des projets portés par les mouvements sociaux”, a demandé au ministre compétent de concrétiser un accord immédiat pour faciliter aux (...)

Brésil : Marina Silva ne laisse aucun doute sur son projet

Il y a quelques semaines, Marina Silva a lancé sa candidature à la présidence du Brésil. Dans son programme, trois points se distinguent par leur importance. Les trois, ensemble, pointent sur un (...)

Ukraine : Washington accumule mensonge sur mensonge

L’effet cumulatif de ces mensonges accumulés les uns après les autres ont pour but de démontrer aux gens que les Russes sont mauvais et dangereux.

Daniel Mermet veut relancer « Là-bas si j’y suis » sur Internet en janvier 2015

le nouveau « Là-bas si j’y suis » est un site Internet prévu pour le 21 janvier 2015, ce sera un site payant, avec quelques contenus gratuits.

Lettre de Fidel Castro sur la visite du président du Venezuela

Fidel castro : J’ai félicité Maduro pour sa solidarité extraordinaire avec le peuple héroïque de la Bande de Gaza. Ce que fait le Venezuela aujourd’hui constitue un exemple (...)

Révélations de Snowden : comment les USA aident Israël et recrutent les djihadistes de l’EIIL

La CIA et le Mossad ont entrainé, l’actuel leader de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Le rôle clé des 5 Cubains dans un possible dégel entre les Etats-Unis et Cuba

La Maison Blanche elle-même a tout à gagner dans une amélioration des relations. En raison du blocus, beaucoup de secteurs – en premier lieu celui du tourisme – sont exclus d’un marché intéressant où (...)


Accueil du site > FR > Articles

Libye : ce sont les rebelles qui bombardaient, pas Kadhafi

Par Simon de Beer
Source de l’article :Investig’action

Hélicoptères d’assaut MI-35 avec mitrailleuses et paniers de roquettes, avions de chasse Mig-23, voilà le genre d’arsenal avec lequel les rebelles libyens ont mené à bien leur « révolution démocratique ». Alors qu’il est désormais établi que Kadhafi n’a pas bombardé sa population, force est de constater que les rebelles ne se sont pas privés, de leur côté, de bafouer la « no-fly zone » imposée par l’ONU. Pire, ils ont reçu pour cela le soutien et la bénédiction de l’OTAN… Un « deux poids, deux mesures » qui en dit long sur nos soi-disant « guerres humanitaires ».

Six mille morts. Ce chiffre a fait le tour de médias. A l’époque, tous assuraient que Kadhafi avait fait bombarder la population libyenne, descendue pacifiquement dans la rue pour contester le pouvoir du dictateur en place depuis quarante ans. L’information était pour le moins peu fiable puisqu’elle ne provenait que d’un seul homme, un certain Ali Zeidan, porte-parole autoproclamé de la Ligue Libyenne des Droits de l’Homme et membre éminent de l’opposition. Aujourd’hui, Ali Zeidan occupe la fonction de Premier ministre libyen. Au sein du nouveau gouvernement, personne ne semble lui reprocher d’avoir provoqué, par ses mensonges, les bombardements de l’OTAN qui ont mené au renversement de Kadhafi.

Pourtant, Ali Zeidan n’a pas fait dans la dentelle. Loin des 6000 morts annoncés, on estime désormais que le nombre de victimes s’élevait en fait à environ 300 avant les bombardements de l’OTAN. Ces chiffres proviennent des rapports d’organisations respectables telles qu’Amnesty Internationale, Human Rights Watch et la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme. Ils constituent les seuls chiffres documentés que l’on ait et concordent avec ceux avancés par le gouvernement libyen au moment du conflit. Un nombre de morts particulièrement révélateur de l’hypocrisie des pays occidentaux puisqu’il est près de trois fois inférieur à celui des victimes de Moubarak en Egypte à la même époque. Une répression dont nos médias se gardèrent bien de révéler l’ampleur, et pour cause : du temps de Moubarak, l’Egypte était l’un des meilleurs alliés de l’Occident au Proche-Orient. La Libye de Kadhafi, en revanche, dérangeait par sa trop grande indépendance. Tout prétexte était donc le bienvenu pour justifier un changement de régime

Quant au fait que Kadhafi aurait « bombardé » la population libyenne, on sait désormais qu’il s’agit là aussi d’un médiamensonge. « En dépit des informations transmises par certains médias, il n’a jamais été démontré que des avions ou des hélicoptères aient tiré sur les manifestants à Tripoli », assure Human Rights Watch. Par contre, les rebelles ont fait de leur côté usage d’avions de chasse et d’hélicoptères. En effet, à en croire un article du Figaro paru en septembre 2011, ils avaient à leur disposition dès le 14 mars – c’est-à-dire avant l’entrée en guerre de l’OTAN – des avions de chasse Mig-23 et au moins deux hélicoptères d’assaut MI-35. Ces derniers, surnommés « tanks volants » ou « Terminator », sont équipés de quatre mitrailleuses à l’avant et de paniers de roquettes sous les ailes. D’après Le Figaro, ils évoquent « la destruction et la mort ». Les rebelles étaient donc lourdement armés, contrairement à ce que l’on dit généralement. Ils violaient en outre allègrement la résolution 1973 de l’ONU. Pire, ils le faisaient avec le consentement et la complicité de l’OTAN.

Aussi ne faut-il pas s’étonner si la Russie et la Chine se montrent aujourd’hui réticentes à l’idée de signer une quelconque résolution condamnant trop fermement la répression en Syrie. Ces deux pays savent bien que, en Occident, on hésitera pas une seconde à détourner le sens d’une telle résolution pour servir ses propres intérêts et, éventuellement, déclencher une nouvelle guerre. Une guerre qui, comme en Libye, risquerait fort de semer le chaos dans le pays voire d’embraser toute la région. « Deux ans après la révolution, la Libye n’a jamais fait aussi peur à ses voisins », écrivait récemment le journal Jeune Afrique. Un scénario qu’il est légitime de vouloir éviter pour le Moyen-Orient.

Simon de Beer




Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP