Documents

Retour sur Canal Emploi (1977-1989), une télévision communautaire et engagée

Canal Emploi a été créé en 1977 par l’Université de Liège, la FGTB et la CSC. Il s’agissait avant tout d’une volonté affirmée de leur part de faire face à la crise en développant des outils pour répondre (...)

Modernité des traditions : L’héritage de Cheick Fantamady Camara

Le cinéma de Cheick Fantamady Camara est une réponse face au laminage de la mondialisation. Loin d’opposer tradition et modernité, il en préconisait l’alliance pour fonder une Afrique (...)

Fidel Castro et la répression contre les intellectuels

Comment la censure et la répression se sont abattues sur Ignacio Ramonet, en Espagne et en France, dès qu’il a publié son livre "Fidel Castro. Biographie à deux (...)

Revue de presse sur Kery James, rappeur Français

Kery James s’adresse à la « France islamophobe » et aux « racistes à la tolérance hypocrite » , plongeant dans le passé colonial de la France et sa « mémoire sélective (...)

La Poésie comme forme de résistance, par Linton Kwesi Johnson

Mon attirance était pour toutes poésies qui faisaient part de l’expérience des noirs. La poésie qui émergeait des luttes anti-coloniales ! La poésie qui était sous forme de résistance contre l’oppression (...)

Entretien d’un officier général « cyberdéfense » à l’état-major des armées en France

Une arme informatique c’est un vecteur et c’est une charge. Pour concevoir un cyber-missile il faut savoir par ou il doit passer. Des entreprises se spécialisent sur ce type de (...)

Rap domestiqué, rap révolté

Une telle radicalité à fleur de voix ne peut, bien entendu, trouver le chemin des ondes, qui privilégient des versions pasteurisées où sont scandées des revendications (...)

Aimé Césaire : Le racisme commence avec la colonisation car il a fallu légitimer cette entreprise

émission enregistrée en 1966, "Aimé Césaire et l’Afrique", l’homme politique, poète et dramaturge explique comment il conçoit les différences entre les noirs et les blancs : celles-ci ne sont pas (...)

La parole du zappeur, entretien avec Serge Daney

Et puis c’est une machine qui, contrairement au cinéma, marche à la nervosité et non pas à l’amour : Le caméraman filme le pape comme il filmerait un extincteur.

Pour un art révolutionnaire indépendant

En défendant la liberté de la création, nous n’entendons aucunement justifier l’indifférentisme politique et qu’il est loin de notre pensée de vouloir ressusciter un soi-disant art « pur » qui (...)

Affaiblir l’image du terrorisme

Lire la presse en 1914-1918, c’est faire face à une information officiellement tronquée et aménagée, pour des raisons psychologiques aussi bien que stratégiques, qui conduisent par exemple à minimiser (...)

Théâtre et cinéma selon André Bazin

Le cinéma apaise le spectateur, le théâtre l’excite. Le théâtre même lorsqu’il fait appel aux instincts les plus bas, empêche jusqu’à un certain point une mentalité de foule (…) car il exige une conscience (...)

La télévision d’auteur : une utopie ?

Communiquer des savoirs, enseigner l’histoire, la géographie, les architectures de la pensée, montrer les époques révolues pour apprendre quelque chose sur l’actualité, réfléchir sur la littérature, (...)

Indécente réhabilitation de Leni Riefenstahl

L’Histoire devrait-elle enfin laisser Leni Riefenstahl en paix ? La célébration de son centenaire apparaît un peu trop, en tout cas, comme l’apogée d’une réhabilitation.

Confondre l’ennemi sans se confondre avec lui. Par François Niney

Comment filmer quelqu’un, l’interroger, étant entendu tout de même qu’on ne saurait s’entendre ?


Accueil du site > FR > Documents Formation

Mélenchon victime d’un bidonnage d’I-Télé

Après le "direct" de TF1 avec Jean-Luc Mélenchon, réalisé dimanche 1er décembre avant le départ de la « Marche pour la révolution fiscale », dans des conditions qui font polémique, I-Télé a diffusé des images de la manifestation contre le racisme du 30 novembre en faisant croire qu’il s’agissait du défilé du Front de gauche.

Ces images ont été diffusées peu après 16h30 en introduction à un entretien en duplex avec le co-président du Parti de gauche. On y reconnaît nettement la place de la Bastille ; on y voit surtout une femme, que l’on imagine être une des organisatrices, pousser sans ménagement un homme en bas de la scène, au moment où la « voix off » du présentateur parle de la « descente de la scène » de Jean-Luc Mélenchon.

Dans le cours de l’entretien, de nouvelles images de la manifestation antiraciste sont apparues en incrustation à l’écran, donnant à penser là encore que les rangs de la marche du Front de gauche étaient clairsemés, ce qui n’était pas le cas.

Sur son compte Twitter, Raquel Garrido, avocate et secrétaire nationale du Parti de gauche, a interpellé le CSA, qui s’est saisi de « l’affaire TF1-Mélenchon », pour lui demander de réagir plutôt à l’erreur (volontaire ou involontaire ?) d’I-Télé.

La séquence d’I-Télé a été mise en ligne en intégralité ce matin par le Parti de gauche sur son compte Dailymotion.

Les images de la manifestation antiracistes ont été resservies pareillement à Jean-Luc Mélenchon, hier soir, dans le Grand journal de Canal plus (à 5’39’’).

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Source de l’article : Politis




Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP