Octobre 2017
LMMJVSD
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Novembre 2017
LMMJVSD
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Décembre 2017
LMMJVSD
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Accueil du site > FR > Agenda

Penser la possibilité d’un « féminisme décolonial

samedi 14 octobre 2017 / 
14h au Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

samedi 14 octobre à 14h au Pianofabriek
rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

" Féministes ou pas ? Penser la possibilité d’un « féminisme décolonial »

Depuis quelques années, de nouvelles voix se font entendre pour penser des alternatives au féminisme hégémonique qui a montré ses limites et parfois sa complicité lors de "l’affaire du voile" et que certains milieux qualifient de "blanc". Elles sont nombreuses, ces voix, qui appellent à un féminisme musulman, décolonial ou se revendiquent de l’afro-féminisme. La nouvelle publication de Malika Hamidi, "un féminisme musulman" sera dans ce contexte, l’occasion d’un débat de fond et prometteur avec Malika Hamidi, Houria Bouteldja et Khadija Sehadji.

Malika Hamidi est docteure en sociologie, Directrice Générale de European Muslim Network et membre du Steering Commitee » Forgotten Muslim Women » (projet de recherche sur l’impact de l’Islamophobie sur les femmes musulmane d’Europe).

Spécialiste du féminisme musulman en Europe, elle a notamment co-écrit « Des Féminismes islamiques” (La Fabrique, 2012).

Malika Hamidi est une experte reconnue des institutions européennes et participe régulièrement à des séminaires sur les enjeux de la présence musulmane en Europe.

Elle est certes active au niveau académique, mais son travail de terrain auprès des communautés musulmanes reste non négligeable.

Elle s’entretiendra avec Houria Bouteldja à l’occasion de la parution de son nouveau livre « Un féminisme musulman. Et pourquoi pas ? » paru aux Éditions de l’Aube.

Houria Bouteldja est initiatrice et porte-parole du Parti des Indigènes de la République.

Elle a publié de nombreux articles et participé à de nombreuses conférences internationales, en particulier sur les questions d’Islamophobie, de race ainsi que sur les questions féministes. Elle est également membre du comité de femmes Mafed, organisateur de la marche pour la dignité du 31 octobre 2015 à Paris.

Elle à co écrit avec Sadri Khiari, « Nous sommes les indigènes de la République » (Amsterdam, 2012).

En 2016, Houria Bouteldja publie le livre « Les Blancs, les Juifs et nous. ».

Khadija Senhadji animera la table ronde autour du thème " Féministes ou pas ? Penser la possibilité d’un « féminisme décolonial » et nous fera le plaisir de partager son analyse.

Khadija Senhadji est socio-anthropologue. Intéressée par diverses thématiques telles que les inégalités, les identités et la mémoire dans une perspective post-coloniale, elle travaille en particulier sur la question des discriminations liées au genre et à l’origine ethnique sur le marché du travail.

Dans la Salle Zabriskie du Pianofabriek


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP