Soutenez le film "Dexia ou la démocratie confisquée" Pour un modèle de production participative et indépendant !


22 août 2014

Riga, Square d’Afrique

de 14h à 21h - Avenue Huart Hamoir, Square Riga, Schaerbeek

23 août 2014

Marché Gratuit (Gratiferia)

14h Quai au Bois de Construction 1-11, 1000 Bruxelles

31 août 2014

Marathon Pour GAZA

14h Parc Josaphat. Rue Vandenbussche 54, 1030 Bruxelles

9 septembre 2014

Rencontre avec des élus de gauche du Parlement Européen

19h Lorca, 47/49 rue des Foulons - 1000 Bruxelles

21 septembre 2014

Une promenade avec la kwb "Saint-Gilles en couleur !"

13h Pianofabriek, Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles


Accueil du site > FR > Articles > Infos

Perquisition de la police belge au domicile d’un journaliste algérien...

Inédit. Le domicile du journaliste algérien installé à Bruxelles, Mohsen Abdelmoumen, correspondant du quotidien La Nouvelle République, a été étrangement perquisitionné par la police belge. Aucune raison n’a été avancée pour justifier cette intrusion dans la maison de ce journaliste, connu pour ses positions clairement affichées contre l’intégrisme islamiste, le sionisme et l’impérialisme. Trois courants qui ont le vent en poupe dans ce pays au bord de l’implosion, de plus en plus attiré par les pétrodollars des monarchies du Golfe. Choqué et surpris notamment par l’illégalité de la démarche policière, ce journaliste, qui se sent persécuté et menacé, interpelle vivement l’Etat algérien pour un sursaut d’orgueil afin de protéger ses patriotes qui vivent à l’étranger. « Je viens de subir une perquisition de la police judiciaire belge diligentée par le Parquet du procureur du Roi, à mon domicile (...). Je pense que mes écrits dans le journal La Nouvelle République en sont la cause car la perquisition policière n’a pas lieu d’être et ne correspond à aucune procédure, puisque je ne relève d’aucun délit pénal auquel s’associent les perquisitions ».

Un Etat fascisant

Le journaliste dit avoir été menacé d’être emmené au commissariat en cas de refus de laisser les policiers visiter son appartement. « Mon seul délit, c’est mon patriotisme, je le revendique et je l’assume, ma plume s’aiguisant contre les mercenaires de l’Otan et les responsables pourris qui alimentent la contestation interne téléguidée par les forces impérialistes. Les sionistes, le Qatar et le royaume de l’émir des débauchés du Maroc, le vendeur de croissants Zitout et ses clients sont-ils derrière cette perquisition ? Qui a intérêt à me faire taire en me mettant la pression ? S’agit-il des criminels sionistes ainsi que leurs valets saoudiens et qataris ? », s’interroge-t-il. Et d’ajouter : « Est-ce que quand je défends l’intérêt de mon pays contre les charognards qui veulent le voir à feu et à sang, je dois subir une perquisition dans le pays des Schtroumpfs ? ». Mohsen Abdelmoumen exprime vivement sa colère quant à ce grave précédent. « A ceux qui ouvrent souvent leurs gueules en Algérie en parlant de dictature, je les invite à visiter les centres fermés abominables du royaume de Belgique, cela va calmer les ardeurs des faux prophètes du Canvas et de Freedom House au sud comme au nord de ma patrie », assène-t-il, affirmant que ce petit pays européen « est devenu un Etat fascisant ». Il fait état, dans ce contexte inquiétant, du « mauvais traitement » que subissent les étrangers en Belgique. Témoignant de la terrible persécution des Algériens dans ce royaume, il appelle le gouvernement algérien à revoir ses relations notamment économiques avec ce pays.

Sursaut patriotique

« J’attends un sursaut des autorités algériennes. J’interpelle le président de la République, le ministre des Affaires étrangères ainsi que le secrétaire d’Etat à l’Emigration en lançant cet appel sans concession, car je n’ai commis aucun meurtre ni délit ! », clame-t-il. Ce journaliste algérien, aux convictions démocratiques avérées, n’a jamais manqué d’audace dans ses écrits pour faire éclore la vérité, notamment sur les rapports troublants des pays du Golfe, le Qatar en tête, avec l’Occident. « L’Algérie et son peuple doivent savoir que les Occidentaux et les traîtres qui ont vendu leur patrie pour un titre de séjour ont commandité une perquisition contre moi, Mohsen Abdelmoumen, militant pour les droits des sans-papiers en Belgique où j’ai encadré l’une des plus grandes mobilisations en Europe et dans le monde », soutient-il. Cette attaque contre un journaliste dont le seul tort est d’avoir refusé de servir la cause déjà perdue en Algérie des salafo-sionistes du FIS, en dit long sur la situation des droits de l’Homme dans ce pays censé être le cœur palpitant de l’Europe.

Sonia B.

Source : http://www.legrandsoir.info/perquis...

Note du Grand Soir - Titre original : "Perquisition de la police belge au domicile d’un journaliste algérien en raison de ses écrits antisionistes"

http://www.algeriepatriotique.com/a....




Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP