24 avril 2017

Rassemblement en solidarité avec la jeunesse en France contre la montée du FN

18:30 Place de la Monnaie, 1000 Bruxelles

25 avril 2017

Action Trump Not Welcome In This Hell Hole

13h Place de la Bourse 1000 Bruxelles

25 avril 2017

ObsPol : un observatoire citoyen

17h Campus Solbosch, Bâtiment U - Avenue Paul Héger - 1000 (...)

25 avril 2017

Conférence - Le sionisme en question

18:30. rue des palais 154 - 1030 Bruxelles

26 avril 2017

Evasion fiscale : conférence-débat

18h pianofabriek. rue du fort 35 - 1060 Bruxelles

26 avril 2017

Arnaque : Paradis fiscaux et Argent sale

19h30 Rue du Congres 17, 1000 Bruxelles

27 avril 2017

Et si notre civilisation était au bord de l’effondrement ?

12h ULB / Campus Solbosch. Av Franklin Roosevelt 50, 1050 (...)

27 avril 2017

Louise Tassin - Les politiques d’expulsion en pratique(s)

17h Espace 16 Arts. 16, rue Rossini, 1070 Bruxelles

27 avril 2017

Entre deux tours : bêtes et méchants

Cinéma Nova. Rue D’Arenberg 3, 1000 Bruxelles

28 avril 2017

Projection film : La Chambre vide de Jasna Krajonovic

12h30 Maison de la francité, 18 rue Joseph II à 1000 Bruxelles


Accueil du site > FR > Vidéos > Mobilisation

Sow témoigne depuis le centre fermé

Sow témoigne depuis le centre fermé

Sow raconte que l’intervention musclée de la police a commencé à 5h30 avec l’appui d’un hélicoptère, plus de 200 policiers débarquant avec une brutalité disproportionné
Libérez nos camarades

Nous avons réussi à joindre Sow Mamadou par téléphone, emprisonné depuis lundi 19 septembre dans un centre fermé à Bruges avec 12 autres camarades sans-papiers lors d’une rafle effectuée par la police dans un bâtiment occupé à Molenbeek depuis plus de deux ans par le collectif « La Voix Des Sans-Papiers », un collectif en lutte pour ses droits et qui milite avec les autres groupes de sans-papiers au sein de la « Coordination des sans-papiers ».

Sow raconte que l’intervention musclée de la police a commencé à 5h30 avec l’appui d’un hélicoptère, plus de 200 policiers débarquant avec une brutalité disproportionné et arrêtant une douzaine d’habitants !
Aux fouilles corporelles ont suivi les menottes et numéros-code bar, ensuite les camarades ont été enfermés dans la cave pour ensuite être transportés au centre fermé de Bruges, en passant bien-sûr par la caserne de la police centrale à Bruxelles. Menottés, des heures durant, ils ont protesté pour finir isolés.
Une fois intégrés dans la vie au centre fermé, la solidarité vient renforcer l’idée que seul le combat peut faire bouger les choses en faveur d’une régularisation.

En collaboration avec Sans papiers TV


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP