25 mai 2019

Conférence gesticulée "Y’en a qui ont essayé... de défendre le service public"

19h / Allée du Kai / 53 avenue du port – 1000 Bruxelles

26 mai 2019

Gilets jaunes - Toute l’Europe à Bruxelles !

13h - 20h Gare du Nord 1000 Bruxelles

26 mai 2019

Le Off - La contre-soirée électorale

18h30-1h PointCulture Bruxelles 145 Rue Royale, 1000 (...)

27 mai 2019

Hacking Justice de C. Rubio et J. Pancorbo

21h40 - cinema aventure - Galerie du Centre 57 1000 Bruxelles

28 mai 2019

Et si le transports publics devenaient gratuits ?

12h Présence et Action Culturelles rue Lambert Crickx 1070 (...)

29 mai 2019

Déclic : Le porno 2.0 et mon ado

18h Centre Culturel BRASS 364 avenue Van Volxem 1190 (...)

5 juin 2019

Raconter d’autres histoires : entre tradition et féminisme

18h30-22h Le poisson sans bicyclette 253 Rue Josaphat, 1030 (...)

15 juin 2019

Leçon de cinéma : Filmer l’ennemi, par Thierry Odeyn

10h30 Cinéma Aventure Galeries du Centre 57, rue des Fripiers 1000 (...)

20 juin 2019

Projection : Chez jolie coiffure // Cycle En ville !

12h30 Cinéma Palace 85 Boulevard Anspach 1000 Bruxelles

22 juin 2019

Lobby tour armement - politiques migratoires européennes

13h30-16h Rond-Point Robert Schuman, 1040 Bruxelles, (...)


Accueil > FR > Documents Formation > Documents Formation

L’histoire du cinéma sonore est-elle seulement technique ? Une conférence de Claude Bailblé

Ces différentes innovations techniques, en sollicitant l’imagination auditive des cinéastes et des ingénieurs du son, laissent pourtant intacte la question de l’invention artistique, et plus particulièrement celle des nouveaux rapports image-son.

Ne pas voir le jihadisme

Ce que je veux empêcher, c’est de laisser entrer ces images, comme des corps étrangers, dans mon imaginaire. Ce à quoi je résiste, c’est à une acculturation.

Stratégies documentaires, par Ignacio Ramonet

Par l’abus des techniques du cinéma direct, le documentaire est devenu un genre platement journalistique, dont abusent sans talent tous les sociologues d’occasion. Dans son versant militant, ce genre se prête aussi à de faciles manipulations idéologiques...

Conversation avec Louis Andriessen, par Johan van der Keuken

Louis : Tu sous-estimes le conditionnement historique des spectateurs. Ils sont toujours prêts à y voir tout de suite une signification. Pourquoi est-ce que tu te rends les choses si diffici­les ? Pourquoi tous ces détours compliqués ? Johan : Je pense qu’il ne s’agit pas de détours mais de pas en avant...

Star Wars 7 : l’orchestre médiatique joue "La Marche promotionnelle"

Le journalisme cinéma se discrédite en adoptant un registre majoritairement et même parfois exclusivement promotionnel. Dans les médias dominants, la critique cède sans cesse du terrain au marketing et à la contemplation participative du buzz.

L’article des lucioles. Pasolini

Au début des années 60, à cause de la pollution atmosphérique et, surtout, à la campagne, à cause de la pollution de l’eau, les lucioles ont commencé à disparaître. Cela a été un phénomène foudroyant et fulgurant. Après quelques années, il n’y avait plus de lucioles. Ce « quelque chose » qui est intervenu il y a une dizaine d’années, nous l’appellerons donc la « disparition des lucioles ».

L’opinion publique n’existe pas, par Pierre Bourdieu

Le sondage d’opinion est, dans l’état actuel, un instrument d’action politique ; sa fonction la plus importante consiste peut-être à imposer l’illusion qu’il existe une opinion publique comme sommation purement additive d’opinions individuelles ; à imposer l’idée qu’il existe quelque chose qui serait comme la moyenne des opinions ou l’opinion moyenne.

Que s’est-il passé place de la République ? Informations désinformées des journaux télévisés

Pourquoi, en effet, se compliquer la tâche à fabriquer des reportages alors qu’il suffirait de copier-coller les images fournies par les autorités et les commentaires qui les accompagnent ?

Nous sommes tous en danger. Ultime interview de Pasolini

Heureux, vous qui vous réjouissez quand vous pouvez mettre sur un crime sa belle étiquette. Pour moi cela ressemble à l’une des opérations parmi tant d’autres de la culture de masse. Ne pouvant empêcher que certaines choses se produisent, on trouve la paix en fabriquant des étagères où on les range.

Le chaton, figure ironique de la censure

Le traitement léger de cet épisode expressif illustre la constance du réflexe qui impose de regarder de haut la culture populaire.

Les chats, internet et les équilibres ponctués

Chaque fois que l’on brandit le chaton, c’est pour suggérer qu’il existe une véritable hiérarchie des valeurs, et qu’internet n’est pas le terrain où celle-ci se manifeste.

Avec nous, ou avec les terroristes : les éditorialistes-faucons sont de retour

Rien ne saurait justifier l’interruption du débat démocratique, a fortiori dans un moment où une population sous le choc a envie, et besoin, de réfléchir et de comprendre.

Benoît Peeters et Guy Scarpetta parlent de Raoul Ruiz, le magicien

Émission de France Culture à propos de "Raoul Ruiz le magicien" (Diffusée samedi 14 novembre 2015.) avec Guy Scarpetta et Michel Ciment.

Réponse à Pierre Bourdieu, par Daniel Schneidermann

A quoi se résume en effet l’essentiel de vos reproches ? A ne pas vous avoir laissé totalement maître du déroulement de l’émission. Vous eussiez aimé en ordonner à la fois la composition du plateau et les extraits projetés.

Analyse d’un passage à l’antenne, Pierre Bourdieu

L’émission illustrera parfaitement ce que j’avais l’intention de démontrer : l’impossibilité de tenir à la télévision un discours cohérent et critique sur la télévision.

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP