19 août 2019

Acte 19 Soutien à Julian Assange : on est sur la place

17h-19h Place de la Monnaie, 1000 Bruxelles

22 août 2019

Été ciné féministe | Se donner du pouvoir ensemble

18h Le Monde selon les femmes asbl 18, rue de la Sablonnière 1000 (...)

22 août 2019

PROJECTION : Malaria business de Bernard Crutzen

20h / cinéma aventure, Galerie du Centre, 57 rue des Fripiers à (...)

26 août 2019

Acte 20 Soutien à Julian Assange : on est sur la place

17h-19h Place de la Monnaie, 1000 Bruxelles

5 septembre 2019

Université d’été 2019 du CADTM Europe :

du 5 au 8 septembre / La Marlagne, Wépion, Belgique.

26 septembre 2019

Femmes, féminismes et Islam : l’égalité en question

19h ESPACE MAGH 17 rue du Poinçon 1000 Bruxelles

3 octobre 2019

Lutter contre Uber et Deliveroo : ça tue !

19h-21h Point Culture 145 rue Royale 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Documents Formation > Documents Formation

Louis Lumière / conversation filmée avec Henri Langlois par Éric Rohmer

"Je m’attendais à ce que j’ai vu mais je ne suis pas sûr que ce ne soit pas la première fois que je vois ces films". Renoir relit une histoire mondiale de la fin du XIX mais il est persuadé que le cinéma des Lumière donne une vision de l’histoire irremplaçable.

Entretien de Cornelius Castoriadis avec Daniel Mermet

Le philosophe et politologue Cornelius Castoriadis a défini la démocratie et ses conditions de possibilité. Résistant révolutionnaire en Grèce pendant la guerre, il arrive en France à 23 ans. Il contribue à la création de Socialisme ou barbarie, l’une des branches les plus vivaces de la gauche radicale.

Chris Marker - Cornelius Castoriadis : une leçon de démocratie

Transcription intégrale d’un entretien avec Cornelius Castoriadis : démocratie, démos, Kratos. Kratos veut dire le pouvoir, démos c’est le peuple, donc la démocratie, c’est le pouvoir du peuple. Ça veut dire déjà, dans la conception grecque, que ça n’est bien entendu pas le pouvoir d’une oligarchie. Ça veut dire aussi que le peuple exerce lui-même le pouvoir. C’est-à-dire, c’est une démocratie directe.

L’Héritage de la Chouette (1989) de Chris Marker

Douze films signés Chris Marker : il rencontre des hellénistes, des logiciens, des hommes politiques, des artistes et les interroge pour connaître l’influence de la Grèce antique sur le monde moderne.

Commentaires I et II de Chris Marker (1961 et 1962).

Chris Marker, publie un recueil de textes et scénarios sous la forme d’un ouvrage en deux volumes : Commentaires I et II (1961 et 1962).

Gilles Deleuze sur et sous la communication (Godard-Mieville). Trois questions sur "Six fois deux"

Dans les émissions TV, les questions que pose Godard sont toujours de plain-pied. Elles nous troublent, nous qui écoutons, mais pas celui à qui il les pose. II parle avec des délirants, d’une manière qui n’est ni celte d’un psychiatre, ni celle d’un autre fou ou de quelqu’un qui ferait le fou. Il parle avec des ouvriers, et ce n’est ni un patron, ni un autre ouvrier, ni un intellectuel, ni un metteur en scène avec des acteurs. Ce n’est pas du tout parce qu’il épouserait tous les tons, comme quelqu’un d’habile, c’est parce que sa solitude lui donne une grande capacité, un grand peuplement.

Eloge têtu de l’information, par Serge Daney

Et si, confondant information et actualité, la télévision avait fait preuve de son pouvoir sans avoir encore rien affronté de sérieux.

La pensée unique, par Ignacio Ramonet

Le premier principe de la pensée unique est d’autant plus fort qu’un marxiste distrait ne le renierait point : l’économique l’emporte sur le politique.

Une histoire de Charlie Hebdo

Charlie Hebdo, hebdomadaire décalé, bête et méchant ? Non. Charlie Hebdo, parodie de satire, et réelle entreprise capitaliste.

Le selfie, pathologie et emblème de la photographie connectée

Le selfie est une maladie de l’adolescence qui a contaminé l’ensemble du corps social ? Un syndrome qui nous rends narcissique ?

D’où vient le budget du Centre national du cinéma en France ?

Le CNC est placé sous l’autorité du ministère de la culture. Mais son fonds de soutien à la création, comme ses frais de fonctionnement, ne sont pas ponctionnés sur le budget de la culture. Ils proviennent de taxes prélevées dans le secteur, soutenues par des cotisations professionnelles.

Entretien avec Lam Lê sur son premier long métrage : Poussière d’empire

Lam Lê : Poussière d’empire raconte ma vie de jeune homme en Occident. Bénéficiant d’une autorisation exceptionnelle de tournage au Vietnam encore fermé au reste du monde, il m’a fait comprendre que faire un film dans une dictature n’est possible que dans l’expression de l’idéologie unique

Au nom du « vrai public », la censure de la culture

L’élitisme qui ne dit pas son nom, c’est celui qui concède au précariat et au prolétariat un folklore médiocre pour justifier et confirmer ce qu’il se proposait de démontrer.

Avec Chris Marker...

Exploration de l’oeuvre protéiforme de Chris Marker, en questionnant la portée politique de ses films, la relation qu’il a pu entretenir avec la technique, ses manières d’investir la composante sonore ou de travailler les mots...

Retour sur l’expérience du groupe et de la revue Cinéthique

Il s’agit de films où le cinéma ne se pense comme tel que pour contribuer à la réalisation d’objectifs extérieurs au cinéma. L’occasion de remettre encore une fois en discussion et en débat la question de la militance au et par le cinéma.

Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP