21 janvier 2018

Les courts métrages qui dérangent

17h Cinéma Aventure.Galerie du Centre 57 (rue des Fripiers), 1000 (...)

21 janvier 2018

Chaîne humaine de solidarité

19h Gare Bruxelles Nord. Rue du Progrès 76, 1030 Bruxelles

22 janvier 2018

Rassemblement - Reconnaissez la Palestine !

12h Place Jean Rey, 1040 Bruxelles

22 janvier 2018

Présentation de l’ouvrage : Dans la nuit la plus noire se cache l’humanité. Récits des justes du Rwanda

19h ULB Bâtiment Solvay. Salle SR42.5.503. Av Franklin Roosevelt (...)

23 janvier 2018

Cabinets d’audit : comment lutter contre les « fisco-trafiquants ?

19h30 L’Horloge du SudRue du Trône 141, 1050 Bruxelles

23 janvier 2018

Nucléaire : direction sortie ? au Poche

22h Théâtre de Poche. Chemin du Gymnase 1A, 1000 Bruxelles

24 janvier 2018

Intro sur les crypto-monnaies

17h DigitYser. Boulevard d’Anvers 40, 1000 Bruxelles

25 janvier 2018

Racisme anti-Noirs : entre méconnaissance et mépris

19h La Maison du Livre. rue de Rome 28, 1060

26 janvier 2018

Visite du parlement Bruxellois avec les élus PTB

13h30 parlement Bruxellois. rue du Lombard, 69, 1000 (...)

26 janvier 2018

Luttes féministes et LGBTQI au Venezuela

18h30 Poisson sans bicyclette. Rue Josaphat, 253 - 1030 (...)


Accueil > FR > Articles > Infos

Arrestations lors du contre-rassemblement de la marche pro life

Un rassemblement pro life (contre l’avortement) a eu lieu ce dimanche 17 avril à 15h au Mont des arts à Bruxelles.

Des femmes de plusieurs collectifs féministes (Les Malfrap, Féminisme Libertaire Bruxelles, Les Affranchies, les JOC Wallonie-Bruxelles, le Cercle féministe de l’ULB, Activistchildcare, Belges et culottées) comptaient également se rendre à ce rassemblement afin de faire entendre leur voix.
Ces femmes se sont réunies en vue de dénoncer la remise en question directe de leurs droits. Or, si le rassemblement pro vie à été autorisé, ce ne fut pas le cas du contre rassemblement et un grand nombre des femmes présentes a été arrêté.

Pour elles, il n’était pas question de laisser se répandre de telles idées réactionnaires qui, alliées à l’appauvrissement causé par les politiques gouvernementales, mettent en danger le droit des femmes !

« Regardez en Espagne, la crise a ramené des néoconservateurs au pouvoir qui ont remis en cause le droit à l’avortement ! » Malgré que l’avortement est aujourd’hui un droit reconnu, de plus en plus de personnes du corps médical refusent de pratiquer l’avortement ! En Italie, dans certaines régions, 80% des médecins refusent de faire des avortements.

Le mouvement « pro life » est un mouvement réactionnaire, composé de fascistes et de néoconservateurs en tout genre. Il se construit depuis un certain nombre d’années et joue sur la culpabilisation des femmes qu’ils agressent devant les centres de planning familiaux.
Maria : « Il nous faut réagir pour empêcher leurs idées sexistes et rétrogrades de se répandre. En Belgique, nous avons lutté pour acquérir ce droit, il n’est pas question que celui-ci soit remis en cause ! »

Pour les féministes présentes, dans cette période de régression sociale où les femmes, souvent seules avec enfants, sont les plus touchées par la précarité, il faut également se mobiliser pour obtenir de meilleures conditions de vie pour toutes les femmes : égalité des salaires, réduction du temps de travail, meilleur accès aux services publics tels que transports, crèches, soins de santé, etc. « Cela est indispensable pour nous permettre d’accomplir le droit d’être mère ou non, en toute liberté ».



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP