20 octobre 2017

Manif : Liberté pour Georges Abdallah !

17h30 Boulevard du Régent 42, 1000 Bruxelles

20 octobre 2017

Brasil Balada Mix

20h Rue des Goujons 152 - 1070 Anderlecht

23 octobre 2017

Conspirateurs et Révolutionnaires. Rubino et les autres

18h30 Garcia Lorca. Rue de Foulons 47-49 Bruxelles

24 octobre 2017

Manifestation contre le blocus contre Cuba

17h30 Vieux marché aux grains 1000 Bruxelles

25 octobre 2017

STOP aux violences envers les femmes

14h Gare Bruxelles Nord. 1030 Bruxelles

26 octobre 2017

Projection film : Hidden Figures

14h Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

26 octobre 2017

Conférence d’Amzat Boukari sur Thomas Sankara + concert

18h Local Sacco Vanzetti. 54 chaussée de Forest, 1060 (...)

27 octobre 2017

Débat : Quel média pour Bruxelles ?

18h Maison des Cultures Molenbeek. Rue Mommaerts 4, 1080 (...)

2 novembre 2017

2, 3 et 4 novembre. Espoirs, utopies et héritages de la Révolution russe

16h Grande Salle de la Maison du Peuple. Parvis de Saint-Gilles, (...)

3 novembre 2017

3 et 4 novembre. Espoirs, utopies et héritages de la Révolution russe

09h Grande Salle de la Maison du Peuple de Saint-Gilles, Parvis (...)


Accueil du site > FR > Articles > Infos

A chaque lutte des salariés, les chiens de garde mordent !

A chaque lutte des salariés, les chiens de garde mordent !

Nada (plate-forme d’auto-production d’informations) vous offre sur son site 4 vidéos bonus inédites du film « Les Nouveaux chiens de garde » mises à disposition par les réalisateurs Gilles Balbastre et Yannick Kergoat. Une occasion de plus pour constater que dès que les salariés luttent, les chiens de garde mordent. Une occasion également pour réviser le petit lexique anti-grève médiatique utilisé depuis plus de 20 ans : journée noire, la grogne, salariés en otage, journées galères

Nouveaux chiens de garde - Bonus from Nada-info on Vimeo.

Les derniers mouvements de lutte des cheminots et des intermittents démontrent que les médias ont plus que jamais choisi leur camp : celui du Medef et de ses courtisans les plus zélés, le PS ou l’UMP. Mais ce n’est pas une surprise. La couverture par la presse des grèves contre les réformes des retraites de 1995, de 2003 ou de 2010 avait déjà révulsé grand nombre de militants ou de salariés.

Le large retentissement du documentaire « Les Nouveaux chiens de garde » prouve que grand nombre d’entre nous ne font plus confiance aux journalistes et à l’information fabriquée par une presse en partie détenue par de grands groupes industriels ou financiers, et même quand cela n’est pas le cas comme pour le service public audiovisuel, le résulat est tout aussi consternant.

Force est de constater que les médias (associés à leur complice la publicité) fabriquent, comme les industries agro-alimentaires, des produits low-cost, dangereux pour la santé des individus et pour l’environnement démocratique. L’économiste Frédéric Lordon, dans « Les zélés du désir », démonte pour Nada la composition de ces produits low-cost et fournit des armes aux formateurs de tout horizon : syndicalistes, enseignants, éducateurs.

Alors il est grand temps d’exiger une information « bio », sans aucune trace de libéralisme, de publicité et de conservateur (conservatisme !), fabriquée par des journalistes professionnels élevés en liberté, entièrement nourris à l’enquête et à l’investigation.

De consulter notre site ne suffit pas. D’adhérer politiquement à notre initiative nous conforte. Mais plus que jamais Nada a besoin de votre aide financière pour fabriquer cette info « bio », certifié Label Rouge !

Les commandes groupées commencent à arriver. Un syndicat Sud Santé, un syndicat CGT Info Com, une section locale d’Attac, un syndicat Sud Education, un syndicat CGT Energie, etc... Mais ce n’est pas encore suffisant. Camarades syndicalistes, associatifs aidez-nous !
Camarades tout court, sacrifiez quelques glaces avant les vacances. Privez-vous d’un peu de crème solaire et envoyez-nous à la place des Euros

Notre combat nous paraît d’importance, s’inscrit dans toutes les luttes sociales, sociétales qui existent en France et dont les médias parlent mal, pas du tout ou de façon très orientée. La réappropriation d’un espace médiatique par une partie des salariés, travailleurs, citoyens s’inscrit bien évidemment dans un projet progressiste de la société.

Nos deux documentaires « Nous avons des armes » et « Cas d’école » ont besoin de votre soutien.

Merci de nous accompagner dans ce combat. Faites le connaître autour de vous pour que nous soyons plus forts.
L’équipe de Nada



Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP