Décembre 2017
LMMJVSD
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Janvier 2018
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Février 2018
LMMJVSD
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234


Accueil du site > FR > Agenda

Action contre SOCFIN : Non à l’impunité d’accaparement de terres

mercredi 24 février 2016 / 
12h15 Rue du champs de mars 2 - 1050 Bruxelles (Porte de Namur).

Action contre SOCFIN : Non à l’impunité d’accaparement de terres

mercredi 24 février
12h15 Rue du champs de mars 2 - 1050 Bruxelles

SOCFIN est une multinationale belgo-luxembourgoise (huile de palme) qui est accusée d’accaparement de terres dans plusieurs pays et se heurte à une forte résistance des populations locales.
Même le point de contact belge de l’OCDE (PCN) les a interpellés (c’est pour dire) pour des cas de violation des droits fondamentaux en matière de conditions de travail et d’environnement. Mais SOCFIN fait la sourde oreille. Au lendemain d’un nouveau procès intenté par Bolloré (actionnaire majoritaire de SOCFIN) contre des journalistes de médias français, 6 leaders des communautés locales affectées par les investissements de la SAC1, une filiale de SOCFIN, ont été emprisonnés et lourdement condamnés ce 5 février.

Le mercredi 24 février aura lieu une première action en Belgique. Rendez-vous avec bêche et râteaux pour jardiner le parterre devant chez SOCFIN en solidarité avec les communautés affectées et les condamnés. « Ils prennent les terres, prenons les leurs »

QUOI ?
Une action symbolique (autorisée) qui consiste à « privatiser des terres » devant les bureaux de SOCFIN, pour faire le lien avec l’action des communautés menée en 2013 lors de l’AG des actionnaires de Bolloré.

OU ?
Devant le siège de Socfin à Bruxelles. Place du champ de mars, 2 (Porte de Namur).

QUAND ?
Le 24 février, à 12h15. Le rendez-vous est donné aux participants qui le peuvent à 11h30 à mundo B pour un briefing sur l’action.

QUI ?
Des citoyens et différentes ONG (FIAN, CNCD, SOS FAIM, CADTM, Amis de la terre, Climaxi …).

"La Socfin avec son siège au Luxembourg, ses bureaux en Belgique et en Suisse, ses actionnaires au Liechtenchtein et son refus de répondre aux sollicitations des riverains incarne ce capitalisme irresponsable et vorace. Face à cela, il n’y a pas d’autres choix que de nous organiser, construire des alliances, et passer à l’action pour forcer ces dirigeants à respecter le droit des communautés locales. Nous demandons une négociation internationale avec la SOCFIN et Bollore pour tracer une feuille de route de résolution des conflits. » (Alliance Internationale des communautés riveraines des plantations Socfin Bolloré)
Sur FB


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP