Décembre 2017
LMMJVSD
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Janvier 2018
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Février 2018
LMMJVSD
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234


Accueil du site > FR > Agenda

Action pour dire non à la zone touristique et à l’extension du travail du dimanche

dimanche 24 mai 2015 / 
11h30, place de la Monnaie, 1000 Bruxelles

Action contre la zone touristique à Bruxelles : RDV le 24 mai à 11h30 place de la monnaie.

La majorité communale tente de passer en force, le front commun syndical (SETCa/BBTK- CNE/LBC) passe à l’action le 24 mai 2015. Depuis plusieurs mois, la Ville de Bruxelles et les organisations syndicales du Commerce débattent de la transformation du pentagone de Bruxelles en « zone touristique ». Ce projet impliquerait effectivement la possibilité, pour les magasins, d’ouvrir leurs portes tous les dimanches. Si elle peut paraître séduisante pour les consommateurs, l’ouverture du dimanche n’apporte en réalité aucun avantage économique et pose de sérieux problèmes aux travailleuses et travailleurs du secteur. Le front commun syndical a donc fait part de son opposition dans ce dossier et a rencontré à plusieurs reprises l’échevine du Commerce Marion Lemesre (MR) et le Bourgmestre Yvan Mayeur (PS). Lors de ces rencontres, ces derniers nous ont assuré que la transformation de l’intérieur du pentagone de Bruxelles en zone touristique n’aurait pas comme objectif de libéraliser le travail dominical dans les grandes surfaces mais plutôt de favoriser les indépendants. Aujourd’hui, nous apprenons que la majorité souhaite passer en force, sans tenir compte de l’avis des travailleurs du secteur, ni même des commerçants indépendants. Les directions des grandes enseignes de la rue Neuve ont en effet été conviées par Marion Lemesre pour organiser des ouvertures supplémentaires le dimanche à partir du mois de mai. Le nombre d’ouvertures, la publicité pour les promouvoir… tout est déjà prêt ! Incapable de relancer la machine économique, la majorité bruxelloise espère ainsi relancer la consommation en ouvrant tous les dimanches ou tous les premiers dimanches du mois. Une telle prise de décision aura comme impact de précariser, encore un peu plus, l’emploi dans le secteur. Quant à l’objectif économique et touristique qu’elle prétend viser, nul ne doute qu’elle ne l’atteindra pas avec cette mesure : entre le gel des salaires, le saut d’index et les sanctions contre les travailleurs sans emploi... le pouvoir d’achat est en berne. Le chiffre d’affaires des magasins, lui, n’augmentera pas de manière significative mais s’étalera plutôt sur sept jours au lieu de six. Enfin, cette mesure ne créera pas un seul emploi.

RDV le 24 mai Place de la Monnaie à 11h30 pour dire NON à ce projet !

Si le centre-ville de Bruxelles devient une zone touristique, ✗ les magasins pourront ouvrir tous les dimanches ✗ le patron ne sera plus obligé de négocier l’ouverture des dimanches ✗ le patron ne sera plus obligé de verser un sursalaire ✗ vous n’aurez plus la possibilité de refuser de travailler le dimanche ✗ le dimanche devient un jour de travail comme un autre...

source : CNE-commerce


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP