Juin 2017
LMMJVSD
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012

Juillet 2017
LMMJVSD
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Août 2017
LMMJVSD
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123


Accueil du site > FR > Agenda

Assemblée du BEA : McKinsey, une multinationale à l’ULB !?

mardi 25 octobre 2016 / 
12h Avenue Paul Héger 42, Bât. V, 4ème étage (au dessus des PUB), 1000 Bruxelles

Assemblée du BEA - Bureau des Étudiant·e·s Administrateur·trices sur Mc Kinsey à l’ULB

mardi 25 octobre à 12:00 - 14:00
Avenue Paul Héger 42, Bât. V, 4ème étage (au dessus des PUB), 1000 Bruxelles

Il y a maintenant une semaine, le Bureau des Etudiant.e.s Administrateur.trice.s (BEA) sortait un communiqué de presse afin de dénoncer le manque de transparence de l’ULB mais aussi la venue de McKinsey sur le campus de la Plaine. En effet, cette multinationale de la consultance a une vision de l’enseignement supérieur très précise. Elle veut adapter l’enseignement supérieur aux besoins du marché et ainsi créer des jeunes prêt.e.s à l’emploi.

Bien que nous soyons conscient.e.s que l’université doit aussi nous préparer au travail, elle doit avant tout former des citoyen.ne.s critiques et responsables, capables d’analyser la société dans laquelle on vit.

Nous avons estimé primordial de pouvoir réunir les étudiant.e.s et les cercles qui souhaitaient également dénoncer cette arrivée afin d’être plus fort-e-s. Un rassemblement a donc eu lieu au CA du lundi 17 et a été suivi d’une réunion avec les cercles, les étudiant.e.s présent.e.s et une délégation du personnel de l’université.

Dans cette même dynamique d’inclusion d’un maximum de gens, le BEA propose une nouvelle assemblée le mardi 25/10 à 12h (local à venir).

Sur FB


Derrière McKinsey : Des familles et des sociétés parmi les plus riches de Belgique. Des familles dont les noms sont cités dans les Luxleaks, Swissleaks et Panamaleaks. Des sociétés qui ont des filiales dans de nombreux paradis fiscaux. Bref, des gens qui, d’une part, éludent l’impôt et donc, ne contribuent pas au financement public dont l’enseignement aurait bien besoin pour pouvoir se payer des experts indépendants de qualité. Et d’autre part, ils offrent des fonds qui leur servent, in fine, à se payer eux-mêmes pour intervenir dans les processus de décision politiques. La suite ici...

Plus encore : ULB. La fin de l’université publique


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP