27 juillet 2019

Visite guidée décoloniale : Parcours Saint-Gilles

14h30 Paul Dejaerlaan 9, 1060 Bruxelles

28 juillet 2019

Visite guidée décoloniale : Parcours Forest

14h30 Arrêt Neerstalle, 1190 Bruxelles

29 juillet 2019

Acte 16 - Rassemblement en soutien à Julian

17h-19h Place de la Monnaie 1000 Bruxelles

26 septembre 2019

Femmes, féminismes et Islam : l’égalité en question

19h ESPACE MAGH 17 rue du Poinçon 1000 Bruxelles

3 octobre 2019

Lutter contre Uber et Deliveroo : ça tue !

19h-21h Point Culture 145 rue Royale 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Articles > Analyses

Attentat de Londres : Quand les médias mainstream diffusent de fausses nouvelles…

Le 22 mars 2017. Un attentat à Londres a de nouveau secoué les Européens lorsqu’une voiture a foncé sur la foule sur le pont de Westminster. L’assaillant a par la suite poignardé à mort un policier… Les médias et les réseaux sociaux ont aussitôt commencé à diffuser des informations et des photos. Cependant une fausse rumeur a commencé à circuler lorsque Channel 4 du Royaume Uni a révélé le nom du terroriste comme étant Abou Izzadeen (Trevor Brooks), un britannique converti à « l’Islam radical ».

« Le Daily Mirror a publié la photo du présumé suspect qui a poignardé un policier devant le Parlement de Westminster avant d’être neutralisé par les tirs des forces de l’ordre. Il aurait aussi utilisé son véhicule pour renverser des piétons sur le pont qui enjambe la Tamise et menant au Parlement et à Big Ben. L’assaillant présumé a finalement succombé à ses blessures. » SudInfo



Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

« Selon plusieurs médias britanniques, l’auteur de l’attaque serait un certain Trevor Brooks, un prédicateur âgé de 35 ans également connu sous le nom d’Abu Izzadeen.

Cette information doit toutefois être confirmée de source officielle. Brooks, qui a épousé les idées de l’Etat islamique, a été condamné à une peine de prison ferme pour avoir collecté des fonds en faveur de l’EI. » SudInfo

Des photos ont ainsi été diffusées un peu partout dans le monde. Trevor Brooks, né de parents Jamaicains, rebaptisé Abou Izzadeen vivait dans l’est de Londres et travaillait comme électricien chez British Telecom.. En 2008, il a été emprisonné à Londres suite à sa condamnation pour incitation au terrorisme et collecte de fonds à buts terroristes. En appel de son procès, Il aurait été libéré l’année suivante. Cependant il a été condamné à deux ans de prison en janvier 2016 pour avoir enfreint la loi antiterroriste en quittant le Royaume-Uni illégalement.

En entendant la nouvelle le frère d’Abou Izzadeen a dû téléphoner Channel 4 pour les informer que le « présumé terroriste » purge en ce moment une peine de prison… Cette information a été confirmé par son avocat.

« Il purge actuellement une peine de deux ans de prison. Il lui est reproché d’avoir enfreint la loi antiterroriste en quittant le Rouyaume-Uni en novembre 2015. La police hongroise l’avait alors arrêté dans un train à destination de la Roumanie. » (Le Parisien.fr)

Le journaliste Israel Shamir a ainsi présenté ses excuses disant avoir cru que sa source était fiable. Quelle était cette source ? Une autre source anonyme ?

Ce n’est pas la première fois que les médias mainstream diffusent de fausses nouvelles. Rappelons nous la tuerie à Québec d’un centre culturel musulman :

« Tout semblait ressembler à un acte terroriste de “musulmans extrémistes”. Qui était ce témoin affirmant que les tireurs auraient criés “Allahu Akbar” ? » (« Je suis Québec », 31 janvier 2017)

A 16h30 (heure de Londres) ce jeudi (23/03/2017), Scotland Yard a révélé la véritable identité de l’assaillant : il s’agit d’un certain Khalid Masood, 52 ans., « un extrémiste connu des services de sécurité » …

Source de cet article : Mondialisation



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP