Articles

Rêver sous le capitalisme, entretien avec Sophie Bruneau

Dans le documentaire Rêver sous le capitalisme, 12 personnes racontent un rêve et son interprétation en lien avec leur boulot. Un film saisissant, tant sur la forme que sur le (...)

Leur écologie et la nôtre

Visionnaire, le philosophe André Gorz avait prévu, dans ce texte paru en 1974, la récupération de l’écologie par l’industrie, les groupes financiers — en un mot, le (...)

Résister à la tentation pédagogique pour penser le racisme d’une façon politique

Relire “Racisme et culture” de Frantz Fanon au prisme des actes négrophobes ayant eu lieu au Pukkelpop festival

Vous avez dit... cultures noires ?

En lieu et place de "cultures noires", on pourrait parler de mouvements, de cultures de contestation d’un ordre, de l’économique, du politique, de la ségrégation résidentielle, des brutalités (...)

Encore un article violent de la DH sur les migrants

Qui est responsable des nerfs à vif de certains migrants et demandeurs d’un abri pour la nuit ? Qui pousse à bout ces exilés ou sdf bruxellois qui viennent demander un repas, un lit, une douche et un (...)

Pretty Woman : 25 ans de mensonges au sujet de la prostitution

Le film « Pretty Woman », une comédie romantique à propos d’une prostituée simple et pauvre et un riche et bel acheteur de sexe qui tombent amoureux.

Les zoos humains de l’ère Trump

Sommes-nous vraiment si différents de ces spectateurs qui venaient, il y a environ un siècle, assister comme au zoo, sans sourciller ni s’émouvoir, à l’avilissement d’autres êtres humains (...)

Ludo de Witte : Il faut changer les mentalités et décoloniser complètement l’espace public

Ce qu’on a réussi aujourd’hui, c’est « une petite plaque » mais c’est quand même un grand pas et c’est important

Amérique Latine : La longue histoire des interventions des Etats-Unis

La lutte contre le communisme a été l’un des principaux drapeaux utilisés pour détruire des pays et imposer des dictatures dans des pays dont le Gouvernement était modéré ou (...)

Une militante féministe kurde extradée vers la Turquie par... la Norvège

La militante et féministe kurde, Gulizar Taşdemir a été rendue à la Turquie, les mains et les pieds attachés, ce mercredi 4 juillet 2018.

Tous ces morts… Non, ce n’est pas normal !

Les meurtres systématiques n’ont pas commencé avec la coupe du monde de football, cela fait des années qu’on les inscrit dans des périodes et on les lie aux (...)

Chili. Un féminisme venant du Sud

Surgi des luttes étudiantes, le mouvement féministe chilien dénonce tant le patriarcat que le capitalisme ; il a révolutionné la totalité de la scène politique et (...)

Lettre à Messi qui n’est pas allé jouer en Israël

Dans le stade où devait se tenir le match, de fait, il y avait un village palestinien, qui a été rasé, et vous étiez sensés aller là, mettre une couche supplémentaire d’oubli à tous ces (...)

Maradona selon Eduardo Galeano

Cette idole généreuse et solidaire a été capable de commettre, en cinq minutes, les deux buts les plus contradictoires de toute l’histoire du football.

Appel anticolonial du collectif Kanak des « Subrogés- Tuteurs »

Organiser un référendum pour accéder à l’indépendance Kanak dans un pays colonisé où le peuple autochtone Kanak représente désormais moins de 40% de l’électorat passerait pour une arnaque à n’importe quel (...)


Accueil > FR > Articles

Dérivations, revue de critique urbaine

Le projet de la Revue Dérivations avance bien : le sommaire du premier numéro est presque bouclé. Et, vu l’abondance d’articles intéressants qui leurs sont arrivés, ils ont même dû revoir la pagination à la hausse (de 128 à 160 pages). Sauf mauvaise surprise, l’échéance du 20 septembre sera respectée. Une revue de débats, pluraliste et ouverte, renaît donc à Liège.

Maintenant, ils ont vraiment besoin d’un coup de pouce de votre part, pour pouvoir passer la commande chez l’imprimeur sans prendre un trop gros risque : souscrivez à la revue, ça ne coûte que 12,50 euros, invitez vos amis à souscrire, aidez-les à faire connaître le projet.

Une revue, c’est comme une fleur : sans amour et sans eau fraiche, elle dépérit.

À vous de jouer...

Souscrire au premier numéro


Au sommaire du numéro 1

Il est trop tôt pour tout dévoiler l’ensemble du sommaire du premier numéro, mais signalons déjà les contributions suivantes.

Le dossier principal sera consacré à la Place Cockerill et aux enjeux du parking à Liège, avec notamment des contributions d’Abdelkader Boutemadja, d’Hélène Van Ngoc, Gil Honoré, Gwenaël Breës, Marie Schippers, Antoine Faja, Pierre Morel,...

Un article de Sébastien Charlier et Thomas Moor sur les enjeux de la rénovation de la Cité administrative de la Ville de Liège.

Un article de Baptiste Delhauteur sur la sculpture monumentale.

Un article de Laurent Nisen sur les usages du Ravel.

Un article d’Alfonso Vigliotti et Mathilde Collin sur la puissance et les limites du cinéma dans les quartiers.

Dans la rubrique « Archive », un retour dans les années ’80, à l’époque du combat des « pénichards » pour le maintien des péniches au centre de la ville, présenté par Alain Leens.

La rubrique photographique, tenue, pour débuter, par Nicolas Bomal, autour de la démolition de tours de Droixhe.

Une chronique dessinée d’Harald Franssen.

Une chronique de Jean-Pierre Collignon, alias l’indispensable Monsieur Jean-Pierre.

Une carte blanche sur le développement du site de Bavière.

Un article de Georges-Eric Lantair et Alain Richard sur « l’affaire Matador », à Mons.

Une enquête de Luca Piddiu sur l’attribution des fonds FEDER.

Une rubrique intitulée « La page des libraires », avec des contributions de tous les libraires indépendants liégeois (Carotte, Comptoir du livre, Entretemps, Livre aux trésors, Parenthèse, Pax et Toutes directions).

Et, enfin, une fiction de Pascal Leclercq.


Une revue, pourquoi ?

La création de la revue Dérivations poursuit plusieurs objectifs.

D’abord, créer un espace de débat dans la sphère liégeoise, non seulement sur les questions urbaines, mais aussi sur le devenir de Liège, de ses habitants, et de sa région en général. Nous voulons être un lieu où les arguments trouvent à se confronter, à se rencontrer, à s’affiner : à ce titre, nos pages seront ouvertes aux contributions issues de toutes les sensibilités démocratiques qui souhaiteront s’y exprimer. Nous sommes en effet convaincus qu’un tel espace manque gravement à Liège. Et que la ville souffre — en est-ce la cause ou la conséquence ? — d’un manque criant de culture du débat, malgré la richesse de sa vie associative.

Ensuite, nous souhaitons documenter les grandes questions urbaines liégeoises, pour donner à nos lecteurs des clés de lecture sur des enjeux qui touchent au devenir commun et qui sont parfois bien peu lisibles. Ce rôle, nous voulons le jouer non seulement par l’analyse — sociologique, urbanistique, économique, historique,... — ou par la prospective, mais aussi en multipliant les regards sur la ville : à ce titre, des formes d’écriture littéraires, le dessin, la photographie, etc trouveront place dans nos pages.

Enfin, nous souhaitons devenir un lieu d’ouverture du débat liégeois sur des questions plus larges, plus éloignées ou plus théoriques, mais qui contribuent à déterminer la ville dans laquelle nous voulons vivre.

Revue Dérivations



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP