22 août 2017

Migrants et réfugiés : regard global et bilan en Belgique

9h>16h30 Rue de la Charité 43, 1210 Bruxelles

26 août 2017

Conférence : la solidarité avec Sacco et Vanzetti

19h Local Sacco Vanzetti. 54 Chaussée de Forest - 1060 (...)

7 septembre 2017

Rencontre avec Philippe Lamberts

18h30 L’épicerie, Rue du Ruisseau 17, 1080 Bruxelles

28 septembre 2017

Droit à l’avortement pour toutes !

17h30 quartier Européen - 1000 Bruxelles

28 septembre 2017

Droit à l’avortement pour toutes !

17h30 Bruxelles Quartier Européen

2 novembre 2017

2, 3 et 4 novembre. Espoirs, utopies et héritages de la Révolution russe

16h Grande Salle de la Maison du Peuple. Parvis de Saint-Gilles, (...)

3 novembre 2017

3 et 4 novembre. Espoirs, utopies et héritages de la Révolution russe

09h Grande Salle de la Maison du Peuple de Saint-Gilles, Parvis (...)

4 novembre 2017

1917-2017 : Espoirs, utopies et héritages de la Révolution russe

09h Grande Salle de la Maison du Peuple de Saint-Gilles, Parvis (...)


Accueil du site > FR > Vidéos > Mobilisation

Des voix s’élèvent contre la formation de journalistes en Israël à l’IEJ

Des voix s’élèvent contre la formation de journalistes en Israël à l’IEJ

Des militants de la campagne BDS sont intervenus le 13 décembre, à l’occasion de la journée Portes Ouvertes de l’Institut Européen de Journalisme (IEJ), pour dénoncer le partenariat de cette école avec (...)
ISRAEL

Des militants de la campagne BDS sont intervenus le 13 décembre, à l’occasion de la journée Portes Ouvertes de l’Institut Européen de Journalisme (IEJ), pour dénoncer le partenariat de cette école avec Israël."

Institut Européen de Journalisme, partenaire des criminels de guerre israéliens

mercredi 10 décembre 2014

Attention ! L’école qui se dénomme « Institut Européen du Journalisme » et qui se trouve basée dans le 16e arrondissement de Paris, entretient un partenariat privilégié avec Israël et recommande à ses élèves des stages dans la charmante ville de Natanya, où viennent se reposer les soldats de l’occupation entre deux crimes dans les territoires palestiniens occupés.

Un « cursus » en 4 ans, à raison de la modique somme de 6800 euros par an (bien moins de 7 mois de cours effectifs, soit plus d’un millier d’euros par mois) pour l’obtention d’aucun diplôme reconnu, semble autoriser cette école à se présenter sur son site comme « la meilleure école de journalisme ».

Les cadeaux aux entreprises où sont envoyés travailler bénévolement et « en alternance » les éleves, justifient en revanche la revendication suivante : « L’IEJ se veut l’école de journalisme la plus proche des attentes des professionnels ».

Et des attentes de l’occupation israélienne, donnée comme modèle de formation aux étudiants qui « bénéficient du partenariat avec le Natanya Academic College ».

Un partenariat qui n’empêche pas toutefois l’occupant de refuser le passage à l’aéroport de Tel Aviv des étudiants de l’IEJ qu’ils jugent trop « bronzés ». Sans la moindre explication, deux d’entre eux se sont ainsi retrouvés avec un tampon d’interdiction d’entrer de 10 ans, avant l’été.

Vigilance donc par rapport à cet attrape nigauds, non seulement de la part des étudiants, de leurs parents, mais aussi des partenaires qui sont mis en exergue sur le site de l’IEJ, tels que la Ville d’Aubervillers, la Banque populaire où la BNP !

Pour rappel, l’armée israélienne, qui se livre régulièrement à des massacres de masse de civils palestiniens et qui torture systématiquement les enfants palestiniens, vient d’assassiner aujourd’hui un ministre palestinien : un bon « sujet radio ou TV » sans doute pour les étudiants de cet institut ?

- Vous pouvez poser la question à la directrice de l’IEJ, Magali Bonavia à mbonavia@iej-paris.com.

Source de l’article : europalestine


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP