19 mars 2019

PROJECTION : Enquête au Paradis, Merzak Allouache

19h15 / Cinéma Vendôme, 18, Chaussée de Wavre, 1050 Ixelles

20 mars 2019

Venezuela : quelle sortie de crise ?

19:30 L’Horloge du Sud. Rue du Trône 141, 1050 Bruxelles

21 mars 2019

CONFERENCE : Un travail décent pour les travailleuses domestiques !

19:30-21:30 / CSC, 19 Rue Pletinckx, 1000 Bruxelles

23 mars 2019

ASSEMBLEE : Quel camp voulons-nous pour la justice climatique ?

14h-18h / Le poisson sans bicyclette, Rue Josaphat, 253, 1030 (...)

23 mars 2019

ATELIER - Là, faites du cinema

09h30-18h00 / Cinéma Palace, Boulevard Anspach 85, 1000 Ville de (...)

26 mars 2019

Les Belges et la commune de Paris

19h Au Trait d’Union. Avenue Théo Verbeeck 15 - 1070 Bruxelles

30 mars 2019

DISCUSSIONS : Socialisme 2019 - J1

/ De Kriekelaar GC, Gallaitstraat 86, 1030 Schaarbeek, Brabant, (...)

1er avril 2019

Rassemblement pour la Paix et les Droits Humains en Colombie

13h Rond-point Schumann - 1000 Bruxelles

6 avril 2019

Vie et luttes de Rosa Luxemburg FR + NL

13:30 > 18:30. Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

10 avril 2019

Procès du militant anti-TTIP ayant détourné des écrans publicitaires

8h / Palais de justice / Place Poelaert - 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Exploitation sur les chantiers publics

Exploitation sur les chantiers publics

Les travailleurs-ses sans papiers sont exploités par des employeurs sans scrupules pour faire pression à la baisse sur tous les salaires et les conditions de travail.
Sans Papiers

Rassemblement en soutien aux travailleurs et travailleuses sans papiers. Ils sont exploités par des employeurs sans scrupules pour faire pression à la baisse sur les salaires et les conditions de travail.

Mohamed a travaillé pour TUNA, sous-traitant de CFE, sous-traitant de la STIB via BELIRIS, en 2013. Il était payé en-dessous du salaire minimum et ne bénéficiait d’aucune protection au travail alors qu’il participait aux travaux facilitant l’accès aux 4 lignes dans
les tunnels. Le sous-traitant a profité des failles des procédures légales en matière d’occupation des étrangers pour l’exploiter.
Une exposition permanente dans la station Arts-Loi retrace, au travers de portraits le travail de ceux qui ont participé à cette rénovation, dont Mohamed !

Puisque la Région a permis qu’il soit exploité et mis en danger, elle doit maintenant le régulariser et faciliter l’accès à un permis de travail aux travailleur-se.s sans papiers.

Parce que les sans-papiers sont des travailleuses et travailleurs comme les autres et qu’ensemble, nous sommes plus forts pour défendre la justice sociale !


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP