19 février 2018

Rassemblement de soutien à Mounir et Jiyed : libérez nos camarades

8h30 Place Poelaert, 1000 Bruxelles

19 février 2018

Conférence-débat : Le boycott universitaire et culturel de l’État d’Israël est-il légitime ?

20h UPJB - 61, rue de la Victoire, 1060 Bruxelles

20 février 2018

Midi de PAC : Accueil des migrant·e·s, quand la solidarité devient un crime

12h PAC Rue Lambert Crickx 5, 1070 Bruxelles

21 février 2018

Où en est-on avec le projet de loi sur les visites domiciliaires

12h30 CNCD. Quai du commerce 9, 1000 Bruxelles

21 février 2018

Présentation du livre : Les tranchées en Afrique 1914 - 1918

18h30 KUUMBA Chaussée de Wavre 78, 1050 Bruxelles

21 février 2018

Pension : débat avec les partis

19h au MOC. Rue Plétinkx 19, 1000 Bruxelles

22 février 2018

Conférence : La question (dé)coloniale en Belgique, le défi d’une génération ?

17h30 Université Saint-Louis. Auditoire 1. Bd du Jardin botanique (...)

22 février 2018

Quelle marge de manœuvre pour un ministre communiste en Belgique ?

18h Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches. Avenue F.D (...)

22 février 2018

Apéro-Expo - Médias citoyens

19h - ARC, 20 rue de l’Association 1000 Bruxelles

22 février 2018

Avant-Première - Jusqu’à la dernière goutte

19h Cinéma vendôme Chaussée de Wavre 18, 1050 Ixelles


Accueil > FR > Articles > Infos

Farida Aarrass en grève de la faim en soutien à Ali Aarrass

COMMUNIQUE DE PRESSE
LE 27 OCTOBRE 2015…

GREVE DE LA FAIM FARIDA AARRASS EN SOUTIEN A ALI AARRASS

Comme vous le savez, mon frère, Ali Aarrass, citoyen belgo-marocain, est en grève de la faim depuis le 25 août dernier dans la prison de Salé, à Rabat. Il proteste non seulement contre ses conditions de détention et les mauvais traitements depuis le début de son incarcération au Maroc en 2010, mais aussi contre l’absence de réaction de la Belgique qui lui refuse toujours l’assistance consulaire alors même que deux jugements consécutifs favorables à Ali contraignent l’état belge à lui fournir cette assistance. Enfin, il dénonce l’absence de réaction de la justice marocaine suite à sa demande de pourvoi en cassation dans le cadre de sa condamnation…Vous n’ignorez pas que mon frère clame son innocence depuis le début de son incarcération et que la cassation est son dernier espoir..

Son comité de soutien ainsi que plusieurs organisations des droits de l’homme dont Amnesty International n’ont eu de cesse d’alerter les autorités belges sur l’état de santé critique d’Ali. Il est aujourd’hui à son 64è jour de grève de la faim.

A maintes reprises nous avons alerté monsieur Didier Reynders sans qu’il ne manifeste une réaction. Il se contente d’une déclaration évasive selon laquelle il « interviendrait » auprès de son homologue marocain pour s’enquérir de la situation de son ressortissant mais qu’aucune réponse n’est fournie par le Maroc. Le comité de soutien d’Ali Aarrass doute fortement de la véracité de ces propos. Comment un ministre des Affaires étrangères peut-il essuyer un tel mutisme de la part d’un pays avec lequel il entretient les meilleures relations ?! Nous doutons par ailleurs de Monsieur Reynders vu son empressement à se pourvoir en cassation suite aux deux jugements consécutifs l’invitant à porter une assistance à Ali Aarrass… Comment ne pas douter de sa bonne foi alors qu’il met tout en œuvre pour casser deux jugements de justice favorables à une assistance pour mon frère …et que, précédemment, il prétextait ne pas pouvoir agir au motif d’une prétendue convention entre la Belgique et le Maroc concernant les binationaux.

Par conséquent,

- vu l’urgence et l’état alarmant de mon frère après 64 jours de grève de la faim

- vu le refus des autorités marocaines à le faire hospitaliser pour lui fournir une assistance médicale appropriée

- vu l’absence de réaction des autorités belges

- vu le mépris de la part des autorités marocaines à répondre à la grève de la faim, par un communiqué tendant à démentir les mauvais traitements que Ali subit ainsi qu’à faire croire que cette grève est simulée.

- vu que le Maroc préfère ignorer toutes les revendications qui motivent cette grève de la faim

J’ai décidé d’entamer moi-même une grève de la faim à partir du mercredi 28 octobre 2015, en soutien à mon frère Ali Aarrass.

Je ne cesserai pas cette action tant que la Belgique ne manifestera aucune volonté pour sauver son ressortissant dans l’immédiat et, ultérieurement, lui fournir une assistance consulaire en application d’une décision de justice…Je poursuivrai cette grève, également, tant que le Maroc ne mettra pas tout en œuvre pour préserver l’intégrité physique de mon frère en lui apportant dans la plus grande urgence les soins médicaux que nécessite son état de santé actuel.

QUE DIEU PRESERVE ALI QUI SE BAT POUR LUI MAIS AUSSI POUR CHAQUE PRISONNIER EN DETRESSE INJUSTEMENT MALTRAITE DANS LES GEOLES MAROCAINES

Merci à vous,
Farida Aarrass
27/10/2015



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP