Octobre 2017
LMMJVSD
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Novembre 2017
LMMJVSD
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Décembre 2017
LMMJVSD
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031


Accueil du site > FR > Agenda

Film & débat : Agriculture, la fin du règne masculin ?

samedi 17 octobre 2015 / 
22h15 Galerie de la Reine 26, 1000 Bruxelles

22h15 Cinéma Les Galeries. Galerie de la Reine 26, 1000 Bruxelles

Débat suite au film « La femme des arènes »

L’agriculture a longtemps été vue comme une affaire d’homme. Les femmes « ne travaillaient pas », elles « aidaient leur mari ». Or, la femme a toujours joué un rôle essentiel dans le secteur. En Europe, elles représentent plus de 35% de la main d’œuvre agricole. Dans les pays à faible revenu, plus de 70% des femmes sont occupées dans le secteur agricole. Elles accomplissent la majorité des travaux agricoles et assurent plus de 90 pour cent de l’alimentation des ruraux pauvres. Si la reconnaissance du statut de la femme agricultrice a connu des évolutions positives au cours du 20e siècle, le chemin vers une véritable égalité est encore long. Deux femmes agricultrices témoignent de leur réalité.

La femme des arènes

Synopsis

Au Burkina Faso, Habibou Bagagna, 55 ans, est une femme hors du commun. Mère de famille, agricultrice, fondatrice d’une dizaine d’associations féminines et conseillère municipale, elle brave au quotidien les considérations sexistes et la concurrence des hommes au sein de l’arène politique. Ce film, réalisé par le burkinabé Adama Sorgho, met en lumière la situation des femmes rurales et les inégalités contre lesquelles elles doivent se battre au quotidien dans une société où leur rôle primordial est encore trop peu reconnu. Le réalisateur

Adama Sorgho s’intéresse au cinéma dès le lycée où il fonde avec des amis le Ciné club de Pouytenga et devient parallèlement présentateur du journal parlé à la radio Nabonswendé. Il remporte le prix de la meilleure nouvelle du Burkina Faso en 2006 en France avec son œuvre “L’Achille d’une Tradition”. Pendant ses études de communication et de journalisme à l’Université de Ouagadougou, il est actif au sein de la Fédération Burkinabè des Ciné-Clubs et de l’association Africadoc Burkina. Après avoir participé au jury Emile Catillon du Festival International du Film Francophone de Namur en 2010, il remporte « le prix du meilleur scénario de film documentaire » au festival Ciné Droit Libre à Ouagadougou en 2011. LA FEMME DES ARÈNES est son premier film.

17/10 Bruxelles – suivi du débat « Agriculture : la fin du règne masculin ? »

http://festivalalimenterre.be/


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP