20 octobre 2017

Manif : Liberté pour Georges Abdallah !

17h30 Boulevard du Régent 42, 1000 Bruxelles

20 octobre 2017

Brasil Balada Mix

20h Rue des Goujons 152 - 1070 Anderlecht

23 octobre 2017

Conspirateurs et Révolutionnaires. Rubino et les autres

18h30 Garcia Lorca. Rue de Foulons 47-49 Bruxelles

24 octobre 2017

Manifestation contre le blocus contre Cuba

17h30 Vieux marché aux grains 1000 Bruxelles

25 octobre 2017

STOP aux violences envers les femmes

14h Gare Bruxelles Nord. 1030 Bruxelles

26 octobre 2017

Projection film : Hidden Figures

14h Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

26 octobre 2017

Conférence d’Amzat Boukari sur Thomas Sankara + concert

18h Local Sacco Vanzetti. 54 chaussée de Forest, 1060 (...)

27 octobre 2017

Débat : Quel média pour Bruxelles ?

18h Maison des Cultures Molenbeek. Rue Mommaerts 4, 1080 (...)

2 novembre 2017

2, 3 et 4 novembre. Espoirs, utopies et héritages de la Révolution russe

16h Grande Salle de la Maison du Peuple. Parvis de Saint-Gilles, (...)

3 novembre 2017

3 et 4 novembre. Espoirs, utopies et héritages de la Révolution russe

09h Grande Salle de la Maison du Peuple de Saint-Gilles, Parvis (...)


Accueil du site > FR > Articles > Analyses

Football de contre-éducation : le catenaccio de la Françafrique

Football de contre-éducation : le catenaccio de la Françafrique...

Le catenaccio est un système de jeu purement défensif avec un gardien, cinq défenseurs, deux milieux de terrain défensifs, deux milieux ailiers et un attaquant, qui est apparu en Italie, après l’accident d’avion qui causa la mort des titulaires de l’équipe du Grande Torino qui jouait alors un football champagne dont bénéficiait la Squadra Azzura.

Si le parallèle avec les nombreux dirigeants panafricanistes et nationalistes éliminés et remplacés par des marionnettes au moment des indépendances n’est pas loin, il se trouve que la catastrophe survenue en 1949 obligea le nouvel entraîneur à inventer un nouveau système de jeu calqué sur la faiblesse des remplaçants qui n’avaient pas le même talent et sur la création du poste de libéro.

Le catenaccio a pour règle de se contenter de défendre et de faire des passes à dix, et surtout ne jamais dribbler. L’objectif du catenaccio est de verrouiller le score, casser le jeu et refuser toute ambition offensive. Les équipes africaines des sorciers blancs ont adopté le catenaccio sans libéro, comme nos gouvernements ont adopté les remèdes suicidaires du néolibéralisme sans critique et en disant merci.

Depuis 55 ans, la vie des anciennes colonies françaises se résume à un match amical sur fond de passe à dix avec Paris, avec pour seul but, défendre... Défendre le franc CFA avec toute l’équipe regroupée dans la surface.... défendre les accords militaires avec double mur en béton armé sponsorisé par Bouygues-Bolloré sur le coup-franc tiré par les panafricains... défendre la Francophonie avec dégagement dans les tribunes et ramasseurs de balle corrompus... défendre la CPI avec tirage de maillot et achat d’arbitre... défendre le tribalisme avec tacle au genou sur les attaquants panafricains... Tout ça sous les ordres bienveillants du Sorcier Blanc... Illustration avec les "champions d’Afrique", bien loin du temps des Jay-Jay Okocha, Cyrille Makanaky, Youssouf Fofana et autres Abedi Pelé...

Amzat Boukari-Yabara
Historien, auteur de l’ouvrage Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme



Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP