21 septembre 2018

Atelier flambeaux + bannières

14h Maison de la Paix, 35 rue Van Elewyck - 1050 Bruxelles

21 septembre 2018

LES SANS ! Théâtre et lectures

18h30 MEDEX (Musée Ephémère de l’Exil)

21 septembre 2018

Conférence débat : Les palestiniens d’Israël et leurs relations internationales

20h15 UPJB. Rue de la Victoire 61, 1060 Bruxelles

21 septembre 2018

Bruxelles ensemble - Si on s’parlait ?

20h Espace Magh. Rue du Poinçon 17, 1000 Bruxelles

22 septembre 2018

Conférence débat : Résistances actives et collectives contre le durcissement des politiques migratoires

10h>16h Université populaire de Bruxelles. rue de la Victoire 26 - (...)

22 septembre 2018

1998-2018 : évolutions des luttes et des politiques migratoires

10h>16h Université Populaire. 26 rue de la Victoire - 1060 (...)

22 septembre 2018

Le Grand Marché Créatif & Durable !

11h>22h Quai au Bois à Brûler, 1000 Bruxelles

22 septembre 2018

Écoute & Atelier « Hospitalité ? Frontière ? Enfermement ?

14h Maison du Livre. 12 rue de Rome - 1060 Bruxelles

22 septembre 2018

Hommage populaire, créatif, revendicatif + Concerts : Des morts, plus jamais ça !

17h Parc Maximilien. Avenue de l’Héliport 42-46. 1000 (...)

22 septembre 2018

Conférence - débat : Restitution des biens culturels Africains

18h30 Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles


Accueil > FR > Articles > Infos

Irma n’a pas brisé les barreaux de la prison d’Ana Belén Montes

Pour nos sœurs et nos frères en lutte, Irma n’a pas brisé les barreaux des prisons !!

Sur son passage, l’ouragan Irma a ravagé principalement les demeures fragiles des pauvres, soulignant par la destruction la structure de classe néocoloniale de certaines iles...

Mais elle n’a pas, pour autant, brisé les barreaux des prisons pour ceux qui luttent contre cette iniquité, principalement engendrée par l’impérialisme.

Pour Ana Bélen Montés, cela fera 16 ans de détention, depuis son arrestation aux États-Unis, le 20 Septembre 2001.

D’aucuns imputent la violence décuplée des tempêtes tropicales aux causes de l’activité humaine, causes qui se recoupent, pour l’essentiel, sinon en totalité, avec celles de l’impérialisme.

Le combat d’Ana Bélen Montés, pour le droit des peuples à disposer d’eux-même, est, plus que jamais, partie intégrante de la cause prolétarienne internationale pour la paix et le socialisme.

Non seulement « Irma » ne doit pas nous la faire oublier, mais c’est aujourd’hui, avec l’anniversaire de son arrestation, une raison de plus de serrer les rangs autour d’elle, malgré les difficultés matérielles.

Voici donc, infatigablement relayée par Jacqueline ROUSSIE, une nouvelle initiative, symboliquement importante et humainement nécessaire, dans ce parcours de lutte où l’impérialisme US se comporte comme l’ogre impitoyable qu’il est partout.

Lepotier

Les amis portoricains et Cubains du comité international de solidarité d’Ana Belén Montés ont été quelque peu gênés ces derniers temps dans leur action par l’ouragan Irma.

Les liaisons ayant été rétablies, ils nous invitent à envoyer un petit mot à la maman Doña Emilia d’Ana Belén Montés et à sa sœur Lucy à l’adresse anabelenesnuestra jah gmail.com pour leur témoigner notre solidarité à l’occasion du 16ème anniversaire de l’arrestation d’Ana.

Vos messages leur seront retransmis le jour anniversaire, c’est-à-dire le 20 septembre.

J. Roussie

je vous cite le message envoyé par Julián Gutiérrez Alonso :

camarades,
Irma nous a retardés dans notre bataille pour la libération d’Ana Belén, mais nous pouvons désormais continuer notre combat.

Le 20 septembre, cela fera 16 ans qu’Ana est enfermé et nous ne voulons pas passer cette date sans faire quelque chose.

Nous vous proposons donc d’envoyer des messages à la mère d’Ana (Doña Emilia) et à sa soeur Lucy en lui montrant notre solidarité pour ses 16 ans de prison et de lutte pour leurs deux îles bien-aimées, Cuba et Puerto Rico, les ailes d’un même oiseau, qui vient d’être floué par le puissant ouragan Irma et n’empêchera pas un ouragan de solidarité avec Ana.

Nous vous demandons d’envoyer vos messages à la boîte mail : anabelenesnuestra@gmail.com et nous sommes sûrs que, comme nous l’avons fait lors de l’anniversaire d’Ana en février lors de la Fête des Mères... Ana et sa famille remercieront votre solidarité. Je vous demande de diffuser cette proposition autant que possible.

Nous sommes encore en combat

*************************

SOURCE : nous ne sommes rien, soyons tout


Sur Facebook : Libertad para Ana Belen Montes

Autres articles sur Ana Belén Montes :
Ana Belén Montes, une citoyenne du monde
Qui va gagner et qui va perdre dans la bataille pour Ana Belen Montes ?
Ana Belén Montés, une femme d’exception
Exigez la libération d’Ana Belen Montés en écrivant à Obama
Folie et sagesse d’Ana Belen Montes
Ana Belén Montés, prisonnière politique aux USA depuis 13 ans



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP