Articles

Le livre que Julian Assange avait quand il a été arrêté...

Au moment de son arrestation, Assange est sorti avec un livre entre les mains, un titre éloquent qui pourrait être une déclaration silencieuse.

Michel Nash, le conscrit qui s’est rebellé sous la dictature

L’exposition répond à la nécessité de générer une ligne de travail concernant le sauvetage de la mémoire

Les néonazis veulent la peau de Carola et Pia

Les deux femmes capitaines de navires de sauvetage en Méditerranée ne sont pas seulement menacées de longues peines de prison par l’État italien.

La part des femmes, l’avenir de la photographie

Domaine longtemps marqué par l’hégémonie masculine, le monde de la photographie rejoint enfin le grand mouvement qui touche toutes les formes culturelles, et qui vise à dénoncer les inégalités de (...)

Le Vlaams Belang emboîte le pas de Donald Trump, la Wallonie reste à l’âge de papier.

Analyse des 15.323 publicités classées Politiques par Facebook au cours de la campagne électorale belge de 2019 (élections régionales, fédérales et européennes).

L’écriture, un dangereux métier au Mexique

Pour la première fois, un journaliste qui a dû se réfugier avec son partenaire et ses enfants après avoir été menacée de mort à plusieurs reprises s’adresse à un (...)

Trotsky, Tchernobyl et la guerre des symboles

Les débats sur les séries télés "Trotsky" de Netflix et "Tchernobyl" sont les symptômes de la lutte symbolique de l’après-guerre froide au XXIe siècle.

Chomsky : L’arrestation d’Assange est scandaleuse

WikiLeaks publiait des informations sur les personnes au pouvoir que les gens devraient connaître. Les gens au pouvoir n’aiment pas ça, alors on doit les faire taire. Ce genre de choses, ce genre de (...)

Le Machu Picchu menacé par un projet d’aéroport

Des archéologues péruviens critiquent le nouvel aéroport qui transporterait les touristes directement vers la citadelle inca déjà fragile

Le vrai visage de la prostitution

Si les gens de gauche ne peuvent pas voir à quel point le commerce du sexe est néfaste pour les femmes, on peut penser qu’ils n’ont rien à cirer du racisme et du colonialisme sur lesquels il est (...)

Lesbienne raisonnable ? Quand Sapho pas, sapho pas.

C’est l’histoire d’une orientation sexuelle dont l’étymologie est celle d’une île, Lesbos, patrie d’une poétesse grecque, Sapho, dont les vers louaient l’amour entre (...)

Angelina, que tu est jolie...

Je vois là une jeune femme semi-embrassée par Jolie et je ne peux m’empêcher de me voir, ceci à cause de nos peaux marron et, j’en suis sûr, à cause des bras d’une femme toujours plus hauts, tenant le (...)

Est-il utile d’avoir un ministère de la Culture ?

La participation de l’État est non seulement nécessaire pour garantir l’exercice des droits, mais peut également être un facteur clé dans la promotion et le développement de certaines (...)

L’armée sait que le gouvernement de Bolsonaro ne finira pas bien.

Entretien avec João Pedro Stedile : Tant que la crise économique internationale n’est pas résolue, aucun gouvernement national n’a d’avenir, parce que le rôle du gouvernement est de résoudre les (...)

Industries culturelles, usines précaires

L’idée que la culture peut être un puissant moteur économique est une construction idéologique et non une réalité empirique.


Accueil > FR > Articles

Justice et vérité pour Naithy Nelson, victime de racisme

Il a fallu une incroyable mobilisation de plus de 200 personnes pour pouvoir déposer une plainte dans un commissariat de police de la ville de Bruxelles,
suite à l’agression violente à l’arme blanche par un chauffeur de bus sur un jeune adolescent !!!

Naithy Nelson est un jeune et brillant adolescent de 16 ans. Il y a 10 jours près de la périphérie de Bruxelles, ce dernier attend le bus de Lijn (société belge de transport) pour rentrer chez lui.

Le bus arrive et le chauffeur ne veut pas reconnaître son titre de transport commandé par sms. Naithy répond qu’il est en règle, le chauffeur s’énerve et refuse qu’il aille s’asseoir.

Le jeune adolescent insiste pour rentrer dans le bus.
Le chauffeur sort un couteau de cuisine et se précipite vers lui.
Naithy est violemment poignardé et fort touché près du coeur.

Le jeune s’échappe dans la rue, l’agresseur essaye de le rattraper.
Le chauffeur réalise son acte et décide de remonter dans son bus, afin de s’enfuir.

Naithy fort blessé arrive à le suivre et monte de justesse dans le bus. Le jeune appelle la police. Une voiture des forces de l’ordre arrive et interpelle Naithy convaincu que c’est l’agresseur et non la victime. Le jeune est sorti du bus par les policiers malgré la période de grand froid.

Après de longues discutions notamment avec quelques témoins, les policiers réalisent qu’ils se trompent.
Le jeune est toujours maintenu dehors par la police, assis par terre. Le chauffeur est dans le bus.

Une ambulance est appelée, le jeune Naithy demande aux policiers à ce que cette dernière ne vienne pas : ("je ne sais pas si ma maman a assez d’argent pour payer !").
Les policiers décident de renvoyer l’ambulance.

Sous pressions par téléphone de la société de transport : ("nous n’avons pas suffisamment de chauffeurs !") les policiers finissent par laisser partir en toute impunité l’agresseur.

Naithy rentre chez lui, sa mère décide de porter plainte dans la commune ou a eu lieu les faits.
La mère et le fils se rendent au commissariat de Grimberghen, les policiers de service refusent d’accepter la plainte.

Dans la soirée, la famille se dirige à Bruxelles, dans la commune d’Ixelles, que la famille connait bien.

Au commissariat d’Ixelles, les policiers en service refusent également d’accepter la plainte.
Malgré l’insistance de la mère face à la gravité des faits, il lui est impossible de déposer plainte.

Après avoir rencontré la militante très active Mireille-Tsheusi Robert (Bamko asbl), les associations "Vie meilleure en Afrique", Nkento asbl, Change asbl, s’organisent et une grande mobilisation devant le commissariat de police d’Ixelles est organisée aujourd’hui pour que Naithy puisse porter plainte.

Après plus de 2h 46 min et une ambiance tendue afin de dissuader à nouveau la famille, la plainte a enfin été déposée.

De nombreux citoyens de toutes origines ayant bravé le froid sont venus très nombreux (plus de 200 personnes) afin de soutenir Naithy et sa mère.

Lors du drame, à l’exception du journal la dernière heure, qui a publié le 3 février 2017 un article dans la rubrique faits divers, aucun média n’a relayé l’info.

Le chauffeur n’a pas été interpellé et ce dernier continue d’exercer tranquillement sa profession.

Selon le rapport du médecin, Naithy a eu un réflexe extraordinaire en reculant en arrière, sans ce dernier, le jeune adolescent ce serait effondré et n’aurait eu aucune chance d’être réanimé.

Le racisme a gangrené notre société et nos institutions ne sont certainement pas épargnées.

Les discours populistes et racistes de certains politiciens, journalistes et intellectuels alimentent la haine et engendrent de terribles passages à l’acte, un peu partout dans le monde.

Nous ne pouvons envisager un Monde meilleur tant que la justice fonctionnera à deux vitesses.

Naithy nous rappelle aujourd’hui que l’indignation ne peut être sélective et ne peut plus concerner « que certaines catégories de personnes »

Naithy nous rappelle par son humilité et toute son humanité que nous portons tous une immense responsabilité vis-à-vis de ces actes ignobles, voire inqualifiables qui le plus souvent sont assurés
de toute impunité…

Mourad Boucif, cinéaste
Ixelles, samedi 11 février 2017



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP