Documents

Dove, une image qui trompe énormément

Dove a-t-il réellement voulu diffuser un clip raciste ? Plutôt étrange de la part d’une entreprise attachée à la promotion de la diversité.

UZIN, la fabrique des idées. On en parle avec ZIN TV

Décoder une image, c’est s’interroger sur quand elle a été créée, qui l’a créée, et à qui elle est adressée. Ancrer dans un contexte historique, c’est essentiel.

Entretiens. Zin TV : Télévision alternative

Zin TV est une WebTV collaborative, trait d’union entre le tissu associatif et les citoyens. Son équipe couvre l’actualité au-delà de tout formatage et mène une réflexion continue sur l’indépendance des (...)

L’info télé, scénario du déjà-vu, entretien avec Gérard Leblanc

La scénarisation de l’information est très proche du modèle judiciaire : on part presque toujours d’une infraction à un ordre présumé normal du monde.

Le Jeune Karl Marx, de Raoul Peck. Des jeunes en colère

Le capitalisme a toujours su faire de nous des individus indécis. C’est le but de sa méthode : nous faire comprendre que nous ne sommes pas un corps collectif, mais des individus qui ont chacun leur (...)

Donald l’imposteur, le retour

Ariel Dorfman : Cela m’intrigue énormément de constater que nos idées, forgées dans la chaleur et l’espérance de la révolution chilienne, ont fini par arrive ici au moment même où certains USAméricains (...)

Nouvel entretien avec Fritz Lang (1964)

On doit, certes, combattre en vue d’un résultat, mais un résultat n’est jamais définitif, n’est pas le terme du combat. Si vous avez atteint quelque chose, ce n’est pas une raison pour vous arrêter là. (...)

Manifeste de la Permanence Vidéo des Luttes Sociales

Afin d’ouvrir une brèche dans le paysage audiovisuel nous nous avons mis en place un axe informatif et participatif au sein de ZIN TV qui accompagne et stimule les mouvements (...)

Le journal de David Holzman

David Holzman n’existe pas. Devant la caméra, un acteur a endossé ce rôle et la réalisation assurée par Jim McBride, débutant là une carrière dont la visibilité sera réelle dans les années quatre-vingt. (...)

Histoire du cinéma nazi de Francis Courtade et Pierre Cadars

il n’est guère question d’oublier que le cinéma nazi a d’abord été nazi. Les auteurs précisent la différence entre "cinéma de divertissement" et "films de propagande" plus ou moins directs "où l’idéologie (...)

M le Maudit : entretien avec Fritz Lang & Peter Lorre - 1932

Il faut avant tout faire du cinéma. On ne parle pas tout le temps, dans la vie, mais on ne dose pas non plus avec méthode les périodes de silence ou d’éloquence... On ne fait pas un vacarme (...)

La puissance du krump

Ces corps ne sont pas des slogans mais dansent jusqu’au bout des doigts. Il y a de l’exorcisme dans ces gestes de la fulgurance, pour sortir le corps de la cage des (...)

Conseils en manif - septembre 2017

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Quelques conseils...

La révolution des images (1830-1914), par Benoît Peeters

8 conférences donné par Benoît Peeters où il analyse les mutations fondamentales qu’ont connues les images entre 1830 et 1914, en devenant reproductibles et séquentielles, puis (...)

Entretien avec Alfred Hitchcock

La raison pour laquelle je me suis, disons, spécialisé dans le suspense est une raison strictement commerciale. Le public attend de moi un certain type d’histoire et je ne veux pas le (...)


Accueil du site > FR > Documents Formation

"La Jetée" de Chris Marker ou le cinématogramme de la conscience

Philippe Dubois (Université Sorbonne - Paris III) : « La Jetée est donc ce film que Chris Marker réalisa en 1962. C’est un court métrage de “seulement” 29 minutes. (On a souvent fait remarquer que Chris Marker – il a les initiales de court métrage – n’avait quasiment jamais fait de film “normal” en termes de durée : des courts ou des [très] longs. Cela ne veut certes rien dire, sinon que chez lui le temps n’est pas un “standard”, qu’il ne se mesure pas, qu’il est chose infiniment extensible, et vertigineux.) Ce film, court donc, mais qui raconte toute la vie d’un homme en la condensant dans un instant-image paradoxal, ce film-vertige du temps est et reste absolument singulier, autant que mythique. C’est, si l’on veut, le seul film de fiction (et même de science-fiction) dans l’œuvre de Marker. À mes yeux, il se présente, avec une intensité remarquable, à la fois comme un acte théorique, une sorte de film-pensée articulant des modèles conceptuels complexes (du temps, de l’espace, de la représentation, de la vie psychique), et comme une pure œuvre, non une illustration d’un enjeu conceptuel, mais une création d’une force vive encore aujourd’hui irrésistible, sans équivalent, et qui finit par emporter toute théorie. C’est à ce double titre que cette œuvre m’intéresse et me fascine, comme elle a fasciné et intéressé plus d’une génération de théoriciens autant que de créateurs, son propre auteur compris : “La Jetée est le seul de mes films dont j’ai plaisir à apprendre la projection”, aime à dire Chris Marker. »

La Jetée de Chris Marker ou le cinématogramme de la conscience

Philippe Dubois est l’auteur de nombreux essais sur le cinéma, la photographie et la vidéo, dont : L’acte photographique (Nathan, 1990), Cinéma et dernières technologies (de Boeck, 1998), L’Effet-Film. Matières et formes du cinéma en photographie (Galerie Le Réverbère, 1999) , Cinema, vidéo, Godard (Cosac & Naify, 2004). Son ouvrage le plus récent vient d’être publié : La question vidéo : entre cinéma et art contemporain (Yellow Now, 2012).

Margarida Medeiros (chair)

27 novembre 2012



Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP