17 janvier 2019

Violences et oppression des femmes : rôle de l’État et réponses institutionnelles

14h Université des femmes, Rue du méridien 10 - 1210 Bruxelles

17 janvier 2019

Enjeux écologiques, juridiques et géopolitiques de la transition numérique

19h Maison du Livre, 28, rue de Rome - 1060 Bruxelles

17 janvier 2019

Italie : gouvernement "populiste" et la lutte des classes

19h30 Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

17 janvier 2019

Ciné-club : "Revolutionary Road"

19:30 Acrata / Bibliothèque anarchiste, Rue de la Grande Île 32 - (...)

18 janvier 2019

Comment le genre interroge nos pratiques ?

9h Bruxelles Laïque. 18-20, Avenue de Stalingrad. 1000 (...)

18 janvier 2019

Bourse aux livres nature

17h local Aves, rue Marie-Thérèse 87 - 1210 Bruxelles

18 janvier 2019

Ce que la Belgique doit au Kongo

19h Pianofabriek, 35 rue du Fort 1060 Bruxelles

18 janvier 2019

Soirée de sortie du manifeste // Pays dans le pays

19h - 21h La Maison du Livre asbl rue de Rome 28, 1060 (...)

19 janvier 2019

Débriefing COP24

9h30 Rue Théodore Verhaegen 158 - 1060 Bruxelles

19 janvier 2019

Gilets Jaunes Acte 8 - Le Grand Retour À Bruxelles

11h30 rond-point Meiser 1140 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Le choeur d’Ali Aarrass : appel aux artistes et aux citoyens

Le choeur d’Ali Aarrass : appel aux artistes et aux citoyens

Actuellement Ali Aarrass poursuit sa 6 ème grève de la faim. Didier Reynders, le ministre des affaires étrangères belge, a toujours refusé d’intervenir dans ce dossier, bien qu’Ali Aarrass ait toujours vécu en (...)
FREE ALI AARRASS

Le choeur d’Ali Aarrass : appel aux artistes et aux citoyens

Ali Aarrass est un citoyen belgo-marocain bien qu’il n’ait jamais vécu au Maroc. Il a été arrêté en Espagne le 1er avril 2008, soupçonné d’appartenir à un réseau terroriste au Maroc. Il est placé en isolement total pendant 2 ans et 8 mois et demi. En mars 2009 le juge Baltasar Gazon, conclut à son innocence. Pourtant l’Espagne continue à détenir Ali Aarrass en détention et l’extrade à la demande du Maroc le le 14 décembre 2010. Une fois au Maroc, il sera torturé durant 12 jours, torture rapportée par le rapporteur spécial de la torture pour l’ONU Juan Mendez. Il sera jugé sur base de ses seuls aveux obtenus sous la torture et signé en arabe, langue qu’il ne maîtrise pas, et sera condamné à douze ans de prison.

La Belgique a toujours refusé d’intervenir dans ce dossier, bien qu’Ali Aarrass ait toujours vécu en Belgique. En 2014, sa famille porte plainte contre le ministère des affaires étrangères belges. Le jugement rendu par le tribunal de première instance de Bruxelles, saisi en référé, enjoint à la Belgique d’accorder l’assistance consulaire à Ali Aarrass. Ce que la Belgique ne fera pas.

Actuellement Ali Aarrass poursuit sa 6 ème grève de la faim. Didier Reynders, le ministre des affaires étrangères belge, continue à prétendre dans les médias qu’il tente d’intervenir et de rentrer en contact avec son homologue, alors qu’au même moment il pourvoit en cassation afin de faire invalider la décision de justice qu’il oblige à intervenir.

Un appel aux artistes, par le biais de cette vidéo est lancé. C’est une question éminemment culturelle aujourd’hui que celle des binationaux. Les artistes ne peuvent accepter qu’une part de la population belge soit invisibilisée et ne puisse pas jouir des mêmes droits que les belges dit "de souche(s)".

Julie Jaroszewski & Pauline Fonsny

Voir plus loin : Lettre à Didier Reynders : Nous vous demandons d’intervenir immédiatement pour sauver Ali Aarrass avant qu’il ne soit trop tard


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP