19 mars 2019

PROJECTION : Enquête au Paradis, Merzak Allouache

19h15 / Cinéma Vendôme, 18, Chaussée de Wavre, 1050 Ixelles

20 mars 2019

Venezuela : quelle sortie de crise ?

19:30 L’Horloge du Sud. Rue du Trône 141, 1050 Bruxelles

21 mars 2019

CONFERENCE : Un travail décent pour les travailleuses domestiques !

19:30-21:30 / CSC, 19 Rue Pletinckx, 1000 Bruxelles

23 mars 2019

ASSEMBLEE : Quel camp voulons-nous pour la justice climatique ?

14h-18h / Le poisson sans bicyclette, Rue Josaphat, 253, 1030 (...)

23 mars 2019

ATELIER - Là, faites du cinema

09h30-18h00 / Cinéma Palace, Boulevard Anspach 85, 1000 Ville de (...)

26 mars 2019

Les Belges et la commune de Paris

19h Au Trait d’Union. Avenue Théo Verbeeck 15 - 1070 Bruxelles

30 mars 2019

DISCUSSIONS : Socialisme 2019 - J1

/ De Kriekelaar GC, Gallaitstraat 86, 1030 Schaarbeek, Brabant, (...)

1er avril 2019

Rassemblement pour la Paix et les Droits Humains en Colombie

13h Rond-point Schumann - 1000 Bruxelles

6 avril 2019

Vie et luttes de Rosa Luxemburg FR + NL

13:30 > 18:30. Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

10 avril 2019

Procès du militant anti-TTIP ayant détourné des écrans publicitaires

8h / Palais de justice / Place Poelaert - 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Le procès de la solidarité

Le procès de la solidarité

La solidarité peut-elle mener à l’emprisonnement ? 12 personnes, dont des hébergeur.se.s, des bénévoles du parc Maximilien et des hébergé.e.s, se retrouvent devant la justice pour avoir aidé des migrant.e.s en transit. Elles sont accusées de trafic (...)

En prison parce qu’ils.elles ont été solidaires avec des migrant.e.s et des exilé.e.s ?

Le 6 septembre a débuté le "procès de la solidarité" : 12 personnes, dont des hébergeur.se.s, des bénévoles du parc Maximilien et des hébergé.e.s, risquent la prison en raison des aides qu’elles ont apportées à des migrant.e.s en transit ou tout simplement parce qu’ils sont eux-mêmes migrants. 9 d’entre elles se sont d’ailleurs retrouvées en détention préventive pendant de nombreux mois.

Ces personnes sont accusées de trafic d’êtres humains et de participation à une organisation criminelle... Un amalgame qui criminalise les tentatives de venir en aide à des personnes migrantes ou le fait tout simplement d’être migrant. Or c’est bien l’absence de voies de passage sûres et légales et de structures d’hébergement pérennes qui sont un crime et poussent chaque jour ces personnes dans une extrême précarité. Un amalgame qui annonçait la tenue d’un procès avant tout politique.

Pour en savoir plus le sujet, vous pouvez aussi visionner le reportage de Yannick Bovy pour l’émission ’Regards’ produite par le CEPAG et proposée par la FGTB Wallonne :


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP