Documents

Autour de Jean Rouch. Les Maîtres fous.

Par ce passage inattendu du rituel au politique, l’Autre s’est infiltré dans notre culture même, la remettant en question avec un fracas grandissant.

Chris Marker : L’humour est la politesse du désespoir

Lorsque Chris Marker est mort en juillet 2012, à l’âge de 91 ans, c’est à son film La Jetée que l’on a pensé. Réalisé en 1962 à partir de photographies accompagnées d’un commentaire lu par Jean Négroni et (...)

Du document au récit... ou comment déjouer le piège de l’évidence

La sélection de l’expression d’un portrait en fonction de l’angle de l’article, souriant s’il est approbateur, soucieux s’il est critique, constitue le B.a.-ba de l’illustration (...)

Chris Marker et l’Amérique latine : cinéma militant et circulation des idées politiques

Marker établit souvent des parallèles entre ces processus et la situation politique de son propre pays, il s’en sert pour penser de possibles chemins vers le (...)

Chris Marker : un regard sur le Chili

Le réalisateur évoque son intérêt pour le Chili pendant le gouvernement de l’Unité populaire, ainsi que les films sur ce pays auxquels il a participé après le coup d’État de (...)

Mélancolie ouvrière : Mordillat critique les critiques !

Gérard Mordillat revient sur la réception « critique » de son film, diffusé en août 2018 par ARTE. « Cette abdication manifeste de tout sens critique est ravageuse dans la mesure où elle propage l’idée (...)

Extraits choisis du livre : Le Nazisme et la culture, de Lionel Richard

Goebbels insiste bien sur l’idée que la liberté en art n’est autre que celle d’obéir aux principes politiques. Ce qui signifie, en clair, que l’artiste doit se soumettre à l’État, qui est l’émanation de (...)

Pour une télévision qui permette au peuple de discuter avec le peuple

Entretien avec Thierry Deronne, cinéaste et universitaire belgo-vénézuélien

Repenser Plaisir visuel et cinéma narratif à l’ère des changements de technologie, par Laura Mulvey

Regarder des films hollywoodiens au ralenti renforce ces oppositions tout en les mettant à mal. La ligne narrative tend à s’affaiblir si le spectateur a la possibilité de contrôler son déroulement, (...)

Plaisir visuel et cinéma narratif, par Laura Mulvey

L’origine et la nature du plaisir pris par le spectateur au cinéma, ainsi que la manière dont la figure féminine, dans les films narratifs "classiques", est construite pour satisfaire les pulsions (...)

Et si on sécurisait nos échanges ?

Appels, SMS, réseaux sociaux... tous ces moyens d’échanges sont surveillés par les flics et pourtant nous sommes nombreux.ses à continuer de discuter de nos actions dessus. Si on changeait nos (...)

Quelques trucs indispensables pour limiter les informations que l’on disperse sur Internet

Il ne s’agit pas de se rendre invisible, anonyme sur Internet, mais de prendre quelques mesures, rapides et faciles, de réduire les informations livrées à des entreprises, à limiter son « profilage », (...)

Tzvetan Todorov – Face au mal, imiter ou refuser

Si on hait l’ennemi comme il vous hait, on ne fait que renforcer le mal dans le monde. L’un des pires effets de cette occupation, de cette guerre, c’est que les victimes des nazis commencent à (...)

« L’autre », des deux côtés. Entretien avec Jean-Louis Comolli

Aujourd’hui, la télévision remplace le zoo. On n’a plus besoin d’aller voir les vrais animaux.

Entretien avec Roman Polanski - 1963

Montrez les conflits résolus en toute justice, et tout le monde sortira satisfait et dira : « Tout va bien ». Montrez l’injustice et vous rendrez les gens (...)


Accueil > FR > Documents Formation

Les 5 meilleures apps de messagerie chiffrée

Afin de garde secret les conversations, il est possible de se tourner vers des applications de messagerie chiffrée. Le point avec une sélection des meilleures d’entre elles.

Il existe aujourd’hui, et sans aucun doute encore plus qu’avant, une conscience grandissante de préserver le caractère secret de certaines conversations. Les raisons à cela sont multiples et vont de la crainte du hack de données à l’inquiétude de voir un gouvernement mettre le nez dans ses affaires. Mais la plupart du temps, une majorité des personnes sont d’accord avec un principe général que ce qui se dit dans une conversation par chat doit rester entre les deux personnes qui communiquent entre elles.

Car il n’y a rien de plus désagréable de penser que ses messages puissent être archivés à perpétuité sur les serveurs d’une grande entreprise qui prendra tout le temps nécessaire pour les passer au crible de ses algorithmes... La quête pour la mise à l’abri de ses données a constitué à cet égard un terreau fertile à l’éclosion d’une nouvelle génération d’apps pour iOS et Android promettant de se protéger des formes d’espionnage en tout genre. Des services comme Telegram et Signal ont ainsi propulsé « le chiffrement de bout en bout » sur le devant de la scène.

Des messages à l’abri de tous les regards

Avant de passer en revue les apps spécifiques de messageries chiffrées, une mise au point s’impose. Fondamentalement, le chiffrement de bout en bout signifie que seul l’émetteur et le destinataire peuvent lire un message. Ce message est crypté sur le téléphone, envoyé au destinataire et ensuite déchiffré. Cela pour empêcher les yeux des opérateurs télécoms de lire les communications échangées, comme ceux des agences gouvernementales et même de la société hébergeant le service. Dans ce cas, ils n’ont pas la possibilité d’accéder au message, quand bien même cela leur aurait été demandé par une autorité judiciaire. Et si un hacker parvient à s’introduire sur les serveurs de messagerie du fournisseur de service, il ne sera pas possible d’accéder aux conversations. Les services présentés ici disposent d’une fonction de chiffrement de bout en bout.

1 - Telegram, l’app phare du moment

Telegram est l’une des apps de messagerie chiffrées les plus populaires. Elle est l’une des les plus sulfureuses depuis de nombreuses années. La partie la plus pénible est de devoir inviter l’ensemble de ses contacts dans ce nouvel environnement en passant par le menu de navigation de l’application. Il s’agit là du plus gros problème en comparaison d’autres services car il n’a pas l’universalité des SMS.


Telegram propose une interface dépouillée. (crédit : D.R.)

Ceci étant fait, il est alors possible d’envoyer des messages de façon individuelle ou par groupes (channels) en s’adressant à un nombre illimité d’autres utilisateurs. L’avantage ici est de pouvoir s’affranchir des limitations des SMS/MMS qui ne peuvent être envoyés qu’à un nombre limité de personnes. Le groupe peut même être public, conférant un aspect réseau social exempt de troll comme on peut le trouver sur Facebook et Twitter. L’interface de Telegram est quelque peu dépouillée mais ne l’empêche d’être l’une des apps natives les plus robustes en termes d’intégrité et de sécurité des données pour iOS, Mac, Windows, Android et web. Signalons qu’une équipe russe est à l’origine de l’app.

2 - Signal, la messagerie suisse de Snowden

Signal se targue d’être l’app de messagerie préférée d’Edouard Snowden. Elle fait en tout cas partie des plus faciles à installer, avec une authentification automatique et la possibilité d’être utilisée en tant qu’app SMS par défaut. Tout comme Whisper, il est possible de créer un groupe privé composé d’un nombre illimité d’autres utilisateurs. Signal permet aussi de passer des coups de fils. En revanche, Signal n’est pas optimisé pour les tablettes mais cela devrait être le cas prochainement selon la feuille de route de l’éditeur. Le design est sans fioritures avec une variation de couleur en fonction des contacts pour éviter d’envoyer un message à la mauvaise personne...


La messagerie chiffrée Signal va bientôt se décliner sur tablette. (crédit : D.R.)

3 - Wire, l’app chiffrée du co-fondateur de Skype

Une autre bonne app de messagerie chiffrée de bout en bout est Wire, proposée par le cofondateur de Skype Janus Friis. Développée en Suisse et en Allemagne, celle-ci propose des astuces amusantes comme la possibilité de partager la localisation, envoyer des images ou enregistrer une vidéo. Cette app inclut également un chatbot, Anna, qui apporte quelques réponses utiles à une variété de questions concernant la façon de l’utiliser. Le compte Wire est lié au numéro de téléphone de l’utilisateur, ce qui rend l’activation et l’effacement facile. Ce qui est est très intéressant avec Wire : les chats one-to-one pour les conversations que l’on ne veut garder à l’abri de tout enregistrement. Mais elles n’a pas les mêmes fonctions de réseau social et de groupes que l’on retrouve dans d’autres offres de cette sélection.


Wire n’offre pas de fonction réseau social. (crédit : D.R.)

4/ WhatsApp, pénalisée par la mauvaise image de Facebook

Impossible de ne pas oublier la très populaire application américaine WhatsApp. Comme les autres présentées ici, elle promet de la messagerie chiffrée. Le plus grand atout de ce service, appartenant à Facebook, est d’avoir des milliards d’utilisateurs. Il y a donc de très grande chance pour ne pas avoir à convaincre des amis ou des membres de la famille de la télécharger. En revanche, le fait d’appartenir à Facebook peut constituer un frein pour certaines personnes d’autant que le géant du réseau social a récemment indiqué utiliser les informations de comptes, incluant les numéros de téléphone, enregistrées dans WhatsApp.


Le lien direct avec Facebook est un des handicaps de WatsApp. (crédit : D.R.)

5/ Dust, auto-destruction des messages

Si l’on veut voir les messages disparaître aussi vite qu’ils apparaissent, Dust (anciennement Cyber Dust) est l’application qu’il faut. Selon les préférences, il est ainsi possible de paramétrer l’effacement des messages de 24 heures ou bien dès qu’ils ont été lus. Parmi les autres fonctions, on trouve la possibilité de chatter sans montrer son nom d’utilisateur de sorte que même si quelqu’un prend une capture d’écran le message ne peut pas être attribué à la personne qui l’a écrit.


Développée par une équipe californienne, Dust mise sur le caractère éphémères des messages. (crédit : D.R.)

La meilleure app de messagerie chiffrée dépend des besoins de l’utilisateur. Le business des messageries sécurisées est très important et bénéficie d’un intérêt croissant de la part des individus, mais il vaut la peine pour rester en sécurité de veiller à ce que l’on fait après les avoir utilisées...

Article rédigé par
Derek Walter / IDG News Service (adapté par Dominique Filippone)



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP