Formations

Captation multicaméra au festival des libertés 2019

14.10 > 27.10 // Cet atelier est idéal pour s’initier dans la pratique. Après une courte initiation au matériel et au dispositif multicaméra nous aurons l’occasion de capter les débats organisés dans (...)

La Permanence video des luttes sociales

Septembre > décembre 2019 // Suite à l’expérience cumulée et aux retours des participants, nous proposons cette année un espace d’atelier supplémentaire, hebdomadaire et (...)


18 octobre 2019

Débat : Habitants en résistance

18h Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles

19 octobre 2019

Débat : Loyautés radicales

18h Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles

19 octobre 2019

Débat : Échec et matraque

Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles

19 octobre 2019

Débat : Internationale féministe... le genre humain ?

Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles

20 octobre 2019

Ouverture festive de la nouvelle occup’ de VSP

14h-17h Bruxelles

20 octobre 2019

Débat : Confusion, normes et laïcité

14h30 Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 (...)

20 octobre 2019

Débat : Mobilité par K.O.

16h Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles

20 octobre 2019

Débat : Petits gestes contre gros pipelines

20h30 Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 (...)

21 octobre 2019

Unis contre les violences policières

18h-20h Rue du Marché aux Herbes / Grasmarkt 1000 Bruxelles

21 octobre 2019

Débat : Désordre dans le genre, chaos dans la nation ?

18h30 Théâtre National. Bd Émile Jacqmain 111-115, 1000 (...)


Accueil > FR > Vidéos > Création

Les fantômes du skatepark

Les fantômes du skatepark

Sur le skatepark de Revin, petite ville des Ardennes françaises, les rêves et interrogations des jeunes rencontrent la mémoire des anciens et les fantômes d’un passé glorieux apparaissent.
mémoire ouvrière

Les fantômes du skatepark
Un film collectif
14 minutes - couleur - 2018
Synopsis : Sur le skatepark de Revin, petite ville des Ardennes françaises, les rêves et interrogations des jeunes rencontrent la mémoire des anciens et les fantômes d’un passé glorieux apparaissent.

Un film réalisé dans le cadre d’un atelier de ZIN TV auprès de RwTV

Animé par Ronnie Ramirez & Maxime Kouvaras

Participants
Jean Noiret, Ariane Allo, André Royaux, Khadija Bella, Dylan Daoudi, Thomas Maggiore, Freddy Collet

Un film avec
les jeunes du skateparc - Robin Gazengel & Maxime Chacel
La maman - Delphine Heck
Ancien travailleur d’Arthur Martin - Daniel Dutailly

Production
Valentin Fayet & Anne-Sophie Guillaume

Musique
L’art de la fugue de Jean Sébastien Bach

À Revin, petite ville des Ardennes françaises, à la frontière avec la Belgique, le média de proximité RevinWebTV rassemble principalement des personnes à la retraite qui ont le désir de filmer les réalités locales. Témoins de la mémoire d’une région qui a été pendant longtemps le berceau d’une industrie florissante, ils ont l’envie d’immortaliser cette histoire mais aussi de la questionner au regard des générations à venir. Comment partir des préoccupations des Revinois, de récits singuliers pour les transmettre à travers le langage universel du cinéma ? Une équipe de ZIN TV a été accueillie en résidence pour mettre en place un atelier vidéo en ce sens.

Deux générations (retraités et lycéens) se sont alors rencontrées pour créer un film dans le cadre de cet atelier. C’est le besoin de donner la parole aux jeunes qui ont amené les participants d’aller sur un lieu susceptible d’y rencontrer des jeunes : le skatepark.

Un film se fait aussi sur le hasard des rencontres qui en amènent d’autres. Mais le lieu, avec sa réalité particulière, convoque également d’autres personnages... Des anciens, dépositaires de la mémoire de ce lieu, anciennement occupé par l’usine métallurgique Arthur Martin. Celle-ci a été le cœur battant de Revin pendant plus d’un siècle, elle employait dans les années 1970 près de 3.600 salariés. Elle passe ensuite dans les années 1980 aux mains d’Electrolux, géant mondial de l’électro-ménager, s’ensuivent alors plans de restructuration et délocalisation en Pologne en 2014.

Aujourd’hui il ne reste que 24 employés dans l’usine rachetée depuis par Deltadore. Les travailleurs et les travailleuses ne sont pas restés passifs, bien au contraire, ils se sont battus pour défendre leurs droits. Suite à la fermeture de ses usines, Revin se retrouve confrontée à un fort taux de chômage (près de 50% chez les jeunes de moins de 24 ans selon les données de l’Insee de 2015) et à la baisse de sa population. Partir ou rester ? Que faire avec cette réalité ? Comment en parler ? Quels liens tisser autour de l’histoire de la ville ? Le film pose ces questions et tente par son existence-même d’ouvrir le champ des possibles.


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP