Décembre 2018
LMMJVSD
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Janvier 2019
LMMJVSD
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123

Février 2019
LMMJVSD
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123


Accueil > FR > Agenda

Manifestation pour la libération de Biram Dah Abeid

vendredi 10 août 2018 / 
11h Ambassade de Mauritanie, 6 Avenue de la Colombie à 1000 Bruxelles.

A la veille des élections où il est candidat, Biram Dah Abeid, le Président de l’IRA, est arrêté. Les militants de l’IRA Belgique manifestent ce vendredi 10 août de 11h à 13h devant l’Ambassade de Mauritanie, 6 Avenue de la Colombie à 1000 Bruxelles.

Le communiqué :

INITIATIVE DE RESURGENCE DU MOUVEMENT ABOLITIONNISTE EN MAURITANIE

Biram Dah Abeid : le leader abolitionniste et candidat aux élections
de septembre en Mauritanie est arrêté

« La police vient de me réveiller pour me dire qu’ils ont reçu l’ordre d’en haut de m’arrêter et que je dois les suivre au commissariat. » Voilà le dernier message envoyé par Biram Dah Abeid, Président de l’IRA Mauritanie, à
ses proches ce mardi 7 août à midi.

Depuis lors, Biram Dah Abeid est détenu au commissariat 1 de Riyadh et ses avocats se sont vus interdire l’accès à leur client. Depuis l’alliance signée entre le RAG (Parti Radical pour une Action Globale), l’aile politique du mouvement abolitionniste IRA, et le Parti al Sawab pour les élections législatives du 1er septembre et les présidentielles de 2019, le Président Abdel Aziz cherche par tous les moyens à saborder l’émergence d’une force politique de plus en plus
importante qui rassemble les Mauritaniens au lieu de les diviser.

A première vue, les prétextes de cette arrestation sont doubles. D’abord, en tant que tête de liste RAG/Sawab aux élections de septembre, Biram Dah
Abeid a tenu trois réunions publiques dans les quartiers de Nouakchott les 3, 4 et 5 août où il a reçu un support important de militants, hommes, femmes et jeunes. Biram Dah Abeid a réitéré l’engagement de la coalition contre le racisme, contre l’esclavagisme et pour l’édification d’un État de droit dans le pays. Il a lancé un appel à la jeunesse Haratin libérée, aux Maures en quête d’émancipation, de bien-être et de paix civile durable, et aux groupes d’afro-descendants mauritaniens aspirants à recouvrir une citoyenneté pleine, à concourir d’une seule voix, à la démolition des chaînes d’esclavage qui maintiennent encore plus de 20% de Mauritaniens au banc de l’humanité.

Mais plus grave, c’était ce 7 août que la CENI (Commission Electorale Nationale
Indépendante) devait remettre les actes de validation nominale des candidats inscrits sur la liste nationale des députés, candidats aux élections. Du côté du pouvoir on allègue, sans craindre d’être la risée de l’opinion internationale,
que l’arrestation de Biram Dah Abeid serait due à une plainte déposée par un journaliste pour « injures » lors d’une interview. L’équipe de campagne de Biram Dah Abeid a pu entrer en contact avec ce journaliste qui dément catégoriquement ces allégations. D’ores et déjà les avocats européens du leader abolitionniste ont alerté la communauté internationale. William Bourdon (France) et Georges Henri Beauthier (Belgique) déclarent que « le pouvoir mauritanien ne cesse de poursuivre une politique obstinée de prédation des ressources publiques et de son corrolaire, la maltraitance de toute voix
dissidente ».

Ils soulignent que « plus personne ne peut être dupe du cynisme avec lequel le Président Aziz a instrumentalisé la lutte contre le terrorisme pour obtenir une forme de complaisance qui est devenue aujourd’hui un silence coupable. »
De son côté, la coalition RAG/Sawab a lors d’une conférence de presse ce 7 août dénoncé une tentative d’intimidation du candidat Biram Dah Abeid et une manoeuvre visant à déstabiliser ses soutiens. Cette coalition a présenté des listes de candidats dans 87 circonscriptions communales, 9 listes pour les conseils régionaux et des dizaines de listes pour les législatives parmi lesquelles la liste nationale emmenée par Biram Dah Abeid.

Ce 8 août, lors d’une conférence de presse à Nouakchott, le vice président du Parti Sawab, Oumar Yally, et le responsable des relations extérieures de l’IRA, Balla Touré, ont déploré une arrestation relevant de l’intimidation d’un candidat qui dérange le pouvoir sans éléments de justice consistants.
Arrêté à de nombreuses reprises, Biram Dah Abeid, est de nouveau aux mains d’un pouvoir dictatorial qui nie l’évidence d’une société qui souhaite l’avènement d’un vivre ensemble et qui fabrique de fallacieux prétextes qui ne convaincront personne pour maintenir en détention un militant des droits civiques, partisan de la non violence, prix des Droits de l’Homme de l’ONU et champion de la lutte contre le racisme et l’extrémisme religieux en Mauritanie.

Toutes les sections de l’IRA dans le monde et les organisations internationales de défense des droits de l’homme sont mobilisées pour exiger la libération immédiate de Biram Dah Abeid, leader abolitionniste et candidat à la présidentielle de 2019.

Bruxelles, 9 août 2018
Contact : IRA Mauritanie Belgique 0478/503 727 et 0492/504 092
INITIATIVE DE RESURGENCE DU MOUVEMENT ABOLITIONNISTE EN MAURITANIE


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP