14 juin 2018

Pour la Paix en Colombie

19h Place de la Bourse, 1000 Bruxelles

15 juin 2018

Justice pour Moad : contre les violences policières

8h Palais de Justice. Place Poelaert, 1000 Bruxelles

15 juin 2018

Projection-débat : Mais où est passé Daniel Solano

19h Local Sacco Vanzetti. 54 chaussée de Forest, 1060 (...)

16 juin 2018

Rencontre & concert : Colombie, une porte ouverte sur l’espoir ?

18h Maison de la Paix. Rue Van Elewyck 35, 1050 Bruxelles

17 juin 2018

Visite guidée décoloniale : Quartier ULB - Mangbetu

14h30>17h30 Cimetière d’Ixelles - 1050 Bruxelles (à l’entrée)

19 juin 2018

Le socialisme a-t-il encore un avenir en Europe ?

12h PAC. Rue Lambert Crickx 5, 1070 Bruxelles

19 juin 2018

Conférence : Aux origines de la domination masculine

15h Université des Femmes. 10 rue du Méridien, 1210 Bruxelles

19 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Gouvernance

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

20 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Intégrer les genres dans le management

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

20 juin 2018

Meeting Gauches Communes les forces de gauche face à l’austérité

19h Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police, alors même que les "manifestants" n’avaient pas commencé à manifester.

Pourquoi manifester ?

Parce qu’il y aurait entre 15 000 et 30 000 logements vides à Bruxelles, alors qu’on dénombre environ 4 000 personnes sans-abri.
Parce que 40 000 personnes sont inscrites sur liste d’attente pour un logement social, et que les délais d’obtention variant entre 8 et 12 ans.
Enfin, parce que les loyers sur le marché privé n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Mais surtout, parce que, malgré ce contexte, le gouvernement a fait passer une loi anti-squat, le 5 octobre dernier, qui fait risquer la prison ferme aux personnes qui occuperaient un bâtiment vide pour se loger.
La loi anti-squat va dans le sens d’un mouvement de répression générale : la constante criminalisation des sans-papiers, l’installation de caméras de surveillance dans les rues, la présence militaire dans l’espace public, l’interdiction de filmer les interventions policières sont autant d’indices d’une volonté de contrôle globale.

Info : https://squatbelgium.noblogs.org/


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP