19 mars 2019

PROJECTION : Enquête au Paradis, Merzak Allouache

19h15 / Cinéma Vendôme, 18, Chaussée de Wavre, 1050 Ixelles

20 mars 2019

Venezuela : quelle sortie de crise ?

19:30 L’Horloge du Sud. Rue du Trône 141, 1050 Bruxelles

21 mars 2019

CONFERENCE : Un travail décent pour les travailleuses domestiques !

19:30-21:30 / CSC, 19 Rue Pletinckx, 1000 Bruxelles

23 mars 2019

ASSEMBLEE : Quel camp voulons-nous pour la justice climatique ?

14h-18h / Le poisson sans bicyclette, Rue Josaphat, 253, 1030 (...)

23 mars 2019

ATELIER - Là, faites du cinema

09h30-18h00 / Cinéma Palace, Boulevard Anspach 85, 1000 Ville de (...)

26 mars 2019

Les Belges et la commune de Paris

19h Au Trait d’Union. Avenue Théo Verbeeck 15 - 1070 Bruxelles

30 mars 2019

DISCUSSIONS : Socialisme 2019 - J1

/ De Kriekelaar GC, Gallaitstraat 86, 1030 Schaarbeek, Brabant, (...)

1er avril 2019

Rassemblement pour la Paix et les Droits Humains en Colombie

13h Rond-point Schumann - 1000 Bruxelles

6 avril 2019

Vie et luttes de Rosa Luxemburg FR + NL

13:30 > 18:30. Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

10 avril 2019

Procès du militant anti-TTIP ayant détourné des écrans publicitaires

8h / Palais de justice / Place Poelaert - 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police, alors même que les "manifestants" n’avaient pas commencé à manifester.

Pourquoi manifester ?

Parce qu’il y aurait entre 15 000 et 30 000 logements vides à Bruxelles, alors qu’on dénombre environ 4 000 personnes sans-abri.
Parce que 40 000 personnes sont inscrites sur liste d’attente pour un logement social, et que les délais d’obtention variant entre 8 et 12 ans.
Enfin, parce que les loyers sur le marché privé n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Mais surtout, parce que, malgré ce contexte, le gouvernement a fait passer une loi anti-squat, le 5 octobre dernier, qui fait risquer la prison ferme aux personnes qui occuperaient un bâtiment vide pour se loger.
La loi anti-squat va dans le sens d’un mouvement de répression générale : la constante criminalisation des sans-papiers, l’installation de caméras de surveillance dans les rues, la présence militaire dans l’espace public, l’interdiction de filmer les interventions policières sont autant d’indices d’une volonté de contrôle globale.

Info : https://squatbelgium.noblogs.org/


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP