20 janvier 2019

Les Amazones Jaunes Envahissent Bruxelles

12h Bruxelles

20 janvier 2019

Parc MAXIMILIEN : Photo De Famille(s)

14h30 Parc Maximilien 1000 Bruxelles

21 janvier 2019

Féminismes arabes séculiers et laïques et féminismes islamiques

19h ESPACE MAGH. Rue du Poinçon 17 - 1000 Bruxelles

22 janvier 2019

Conférence : Être une femme noire au XXIème siècle en Belgique

18:30 Cercle. rue Doyen Boone, 6 - 1040 Bruxelles

22 janvier 2019

Le successeur de l’homme ! (est-il déjà parmi nous ?)

19h Maison du Livre. 28, rue de Rome - 1060 Bruxelles

23 janvier 2019

Ciné de quartier sur la désobéissance civile : Documentaire sur Gezi

18h La clef. Rue des brebis 4 - 1050 Bruxelles

23 janvier 2019

6e Cérémonie des Doigts d’Or - Les Oscars du Capitalisme

20h Garcia Lorca. 47/49 rue des Foulons - 1000 Bruxelles

24 janvier 2019

Soutien aux avocats en danger en Turquie

13h consulat de Turquie. 4 Rue Montoyer - 1050 Bruxelles

24 janvier 2019

Allers féministes et retours sexistes : le traitement judiciaire

14h Université des femmes. Rue du méridien 10 - 1210 Bruxelles

25 janvier 2019

Suite de l’action en justice de ZIN TV et ATTAC

8h - Palais de justice / Place Poelaert 1, 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police, alors même que les "manifestants" n’avaient pas commencé à manifester.

Pourquoi manifester ?

Parce qu’il y aurait entre 15 000 et 30 000 logements vides à Bruxelles, alors qu’on dénombre environ 4 000 personnes sans-abri.
Parce que 40 000 personnes sont inscrites sur liste d’attente pour un logement social, et que les délais d’obtention variant entre 8 et 12 ans.
Enfin, parce que les loyers sur le marché privé n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Mais surtout, parce que, malgré ce contexte, le gouvernement a fait passer une loi anti-squat, le 5 octobre dernier, qui fait risquer la prison ferme aux personnes qui occuperaient un bâtiment vide pour se loger.
La loi anti-squat va dans le sens d’un mouvement de répression générale : la constante criminalisation des sans-papiers, l’installation de caméras de surveillance dans les rues, la présence militaire dans l’espace public, l’interdiction de filmer les interventions policières sont autant d’indices d’une volonté de contrôle globale.

Info : https://squatbelgium.noblogs.org/


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP