18 avril 2018

Assemblée publique du collectif à bras nos corps

18h30 Avenue Adolphe Buyl 131, 1050 Bruxelles

18 avril 2018

Discours sur la dette de Thomas Sankara, présenté par Jean Ziegler

18h30 ULB, campus Solbosch. Av Franklin D. Roosevelt 50, 1050 (...)

18 avril 2018

Débat : Vers l’amélioration ou l’aliénation de l’humain ?

19h Théâtre National. 111-115 boulevard Emile Jacqmain, 1000 (...)

18 avril 2018

Avant-première du film : Histoire du Venezuela, de Thierry Deronne

19h30 Cinéma Aventure. Rue des Fripiers 15, 1000 Bruxelles

19 avril 2018

Conférence-débat : Traitement journalistique des violences contre les femmes

9h30 > 12h15 Salle Voltaire, Place Surlet de Chokier 15-17, 1000 (...)

19 avril 2018

Auberge Africaine - 2nd Edition

18h Université Saint-Louis. Rue du Marais 109, 1000 Bruxelles

19 avril 2018

Débat : Réduction Collective du Temps de Travail

19h MOC Bruxelles. Rue Plétinkx 19, 1000 Bruxelles

19 avril 2018

Ciné-débat : Jusqu’à nous enterrer dans la mer, avec Thierry Deronne

19h30 Pianofabriek. Salle Arenberg. Rue du Fort 35 - 1060 (...)

19 avril 2018

Projection film : Regardez la lumière mes jolis

20h Cinéma L’Aventure. Galerie du Centre, 57 rue des Fripiers - (...)

20 avril 2018

Café littéraire : Raconte-moi Sembene Ousmane

18h30 L’Horloge du Sud. Rue du Trône 141, 1050 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Manifester pour le droit au logement est-il interdit ?

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police

Le 21 mars dernier, une manifestation pour le droit au logement devait avoir lieu à Bruxelles. Départ Gare du Midi, à 18 heures... C’était sans compter sur l’intervention massive de la police, alors même que les "manifestants" n’avaient pas commencé à manifester.

Pourquoi manifester ?

Parce qu’il y aurait entre 15 000 et 30 000 logements vides à Bruxelles, alors qu’on dénombre environ 4 000 personnes sans-abri.
Parce que 40 000 personnes sont inscrites sur liste d’attente pour un logement social, et que les délais d’obtention variant entre 8 et 12 ans.
Enfin, parce que les loyers sur le marché privé n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Mais surtout, parce que, malgré ce contexte, le gouvernement a fait passer une loi anti-squat, le 5 octobre dernier, qui fait risquer la prison ferme aux personnes qui occuperaient un bâtiment vide pour se loger.
La loi anti-squat va dans le sens d’un mouvement de répression générale : la constante criminalisation des sans-papiers, l’installation de caméras de surveillance dans les rues, la présence militaire dans l’espace public, l’interdiction de filmer les interventions policières sont autant d’indices d’une volonté de contrôle globale.

Info : https://squatbelgium.noblogs.org/


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP