Formations

La Permanence video des luttes sociales

Septembre > décembre 2019 // Suite à l’expérience cumulée et aux retours des participants, nous proposons cette année un espace d’atelier supplémentaire, hebdomadaire et (...)


22 novembre 2019

From BXL to Athens&Thessaloniki, WITH Love _HipHop Benefit Party

19h L’uZinne 75 Quai de l’Industrie 1080 Bruxelles

22 novembre 2019

Tri Postal / Ouverture / Opening

17h Le Tri Postal. Avenue Fonsny 48, 1060 Bruxelles

23 novembre 2019

2d WE du Festival Hommage à Marie France Collard

14h-17h Kinograph 227 avenue de la couronne, 1050 Ixelles

23 novembre 2019

L’empire de l’or rouge au festival cinéma d’attac

17h Kinograph 227 avenue de la couronne, 1050 Bruxelles

24 novembre 2019

Manifestation nationale : STOP aux violences faites aux femmes !

13h30 Carrefour de l’Europe (Gare Centrale) 1000 Bruxelles

24 novembre 2019

Dimanche solidaire avec le Chili éveillé

16h Labokube. Chaussée de Louvain 242, 1000 Bruxelles

24 novembre 2019

Le Venezuela au festival : Cinéma et rencontre avec M. Lemoine

17h Kinograph 227 avenue de la couronne, 1050 Ixelles

25 novembre 2019

Nucléaire, l’impasse française

18h Cinéma Aventure Galerie du Centre (accès rue des Fripiers 57) (...)

27 novembre 2019

La pub au pays des merveilles de M. Lietaert Avant-première

19h30 cinéma Avenuture galerie du centre (entrée rue des Fripiers (...)

27 novembre 2019

20e festival cinéma d’attac 2019

Cinéma Aventure 57 avenue des Fripiers 1000 Bruxelles et Kinograph (...)


Accueil > FR > Articles > Infos

Nouveau suicide à Vottem !

Nous avons appris ce matin le suicide d’un réfugié d’origine érythréenne au centre fermé pour étrangers de Vottem. Selon nos informations, le suicide aurait eu lieu vers 1h du matin, le 9 octobre 2018.

Cette personne était enfermée à Vottem depuis environ 4 mois. Il souffrait énormément de sa détention ; des témoignages nous le décrivent comme très dépressif, ne s’alimentant quasi pas... Quelques heures avant ce suicide, par pendaison, il avait été transféré d’une aile vers une autre, pour une raison que nous ignorons. Après ce transfert, il a été placé seul dans une chambre. C’est là qu’il a été découvert, pendu avec son drap de lit.

Les autres Erythréens sont anéantis, ils ne comprennent pas que l’on ait isolé, privé de la compagnie de ceux qui l’entouraient précédemment, et laissé sans aucune surveillance quelqu’un qui allait très mal !

Tous les détenus de Vottem sont sous le choc, Beaucoup ont refusé de s’alimenter aujourd’hui. Ils nous disent combien c’est insupportable de vivre dans ce qui n’est rien d’autre qu’un prison, avec des brimades quotidiennes...
Nous sommes indignés, révoltés. En effet on peut imaginer comment quatre mois de détention ont brisé un homme qui comme beaucoup d’autres "transmigrants" fuyait une situation de guerre et tentait d’aller rejoindre de la famille, des amis en Angleterre. Voilà le résultat de la politique de traque menée par le secrétaire d’Etat à l’asile et à la Migration, Théo Francken, et par le gouvernement Michel ! Après les 8 personnes décédées en 2018 sur les routes migratoires en Belgique, dont la petite Mawda, après ce suicide, qui sera la prochaine victime de cette politique ?

Les centres fermés sont une machine à expulser ; pour cela ils mettent en oeuvre une série de pratiques visant à briser psychologiquement et physiquement , au quotidien et lors des tentatives d’expulsion, les personnes. Rien n’est épargné, le cachot, prison dans la prison, ou l’aile sécurisée d’isolement à Vottem, les transferts disciplinaires, les insultes, les coups, les menottes lors de chaque déplacement au tribunal ou à l’hôpital... Voilà ce dont nous parlent tous les jours les "enfermés" qui ne comprennent pas d’être "traités comme des criminels", qui, pour beaucoup, n’ont jamais connu de prison, ou de menottes, avant celles-ci... et qui n’en peuvent plus.!

A Vottem depuis 2008, c’est le cinquième décès : trois suicides, et deux morts faute de soins appropriés.

La résistance citoyenne doit se poursuivre face à cette politique d’asile et d’immigration mortifère, qui remplace l’accueil par le rejet, l’expulsion, qui place des enfants en détention malgré les graves séquelles psychologiques au cela va entraîner, au mépris de la Convention internationale des Droits de l’Enfant. NON, pas en notre nom !

Nous appelons à rejoindre le rassemblement hebdomadaire du CRACPE ce samedi 13 octobre autour du centre fermé de Vottem, rassemblement dès 15H.

Premiers signataires : CIRE, CNCD, LDH , CRACPE, CRER/GVO, Médecins du Monde, Plateforme Citoyenne de Soutien Aux Réfugiés



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP