17 février 2019

ASSEMBLEE - 5° Algemene vergadering / Assemblée génerale 8 maars

13h30 / La Tentation, Rue de Laeken 28 Lakenstraat, 1000 Région de (...)

18 février 2019

Les mouvements sociaux face à la montée fasciste au 21e siècle

19h MOC Bruxelles. Rue Pletinckx 19, 1000 Bruxelles

19 février 2019

Ciné-club : Nowhere to Hide (Irak)

19h15 Cinéma Vendôme. 18, Chaussée de Wavre - 1050 Bruxelles

21 février 2019

CINE-DEBAT : "Bread and Roses" avec la Ligue des travailleuses domestiques

18h30 // CSC Bruxelles - 19, rue Pletinckx - 1000 Bruxelles

21 février 2019

PROJECTION : An Insignificant Man (Inde)

20h Cinéma Aventure. Galeries du Centre. 57, rue des Fripiers - (...)

22 février 2019

PROJECTION - Lobi Kuna

19h - Le Space CC - Sleutelstraat 26 Rue de la clé - 1000 (...)

23 février 2019

PLENIERE - Les fronts décoloniaux : aperçu international

14h-18h / Maison du livre : rue de Rome 24-28 - 1060 (...)

25 février 2019

PROJECTION - Reel Injun

19h // à la Vieille Chéchette, Rue du Monténégro 2, 1060 (...)

26 février 2019

CONFERENCE - Saïd Bouamama – Les luttes décoloniales africaines aujourd’hui.

19h / au Steki, 4&6 rue Defnet - 1060 Bruxelles

27 février 2019

ATELIER POUR ENFANT /autour d’une bibliographie décoloniale

14h-16h / au STEKI, 4&6 rue Defnet- 1060 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos

Procès des écrans, procès politique ?

Procès des écrans, procès politique ?

C’est dans un contexte de criminalisation des mouvements sociaux en Belgique qu’a lieu le procès d’Hugo Périlleux Sanchez, accusé d’avoir détourné des écrans publicitaires pendant la campagne TTIP Game (...)

Hugo Périlleux Sanchez fait partie des nombreux militants qui ont participé aux mobilisations et actions de désobéissance civile contre les traités de libre échange TTIP et CETA. Ce mercredi 5 septembre, il comparaissait devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir détourné en juillet 2016 un panneau Coca Cola.

Refusant de donner le nom des autres participants à l’action, il est aujourd’hui seul à comparaître. Seul mais soutenu largement par tous ceux qui ont combattu à ses côtés et continuent à le faire aujourd’hui. Les préventions retenues à son encontre sont le hacking, la fraude informatique et la dégradation de bien privé. Il risque une peine de 6 mois à 5 ans de prison et jusqu’à 125 000 euros d’amende.

Clear Channel et Coca-Cola avaient porté plainte mais ne sont finalement pas constitués partie civil. Il n’y a plus que le procureur du roi (représentant de l’État) qui poursuit... Son avocat Olivier Stein s’interroge donc sur la motivation politique de ce procès...

Finalement, en accord avec les deux partie, l’audience est reportée au 12 février 2019.


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP