10 décembre 2018

Notre Congo, Onze Kongo - rencontre autour du livre

18h30-22H30 Maison de la Francité 18 rue Joseph II - 1000 (...)

10 décembre 2018

Que se passe-t-il avec Belfius ? Projection Débat

19h-21h30 Merinosstraat 1B, 1210 Bruxelles

11 décembre 2018

Formation à l’Alimentation Durable, Cuisine écologique et politique

18h30 > 22h Maison de la Paix, Rue Van Elewyck 35, 1050 (...)

12 décembre 2018

Procès de la Solidarité : verdict

8h30-10h Palais de Justice de Bruxelles Place Poelaert 3, 1000 (...)

12 décembre 2018

Projection : MARCHE - Thierry Deronne

19h30 > Cinéma Aventure

12 décembre 2018

Film-débat : MARCHE, Paysans et révolution au Venezuela

19h30 Cinéma Aventure. Galerie du Centre 57 (rue des Fripiers), (...)

13 décembre 2018

CSC Bruxelles - Á L’intersection Des Discriminations

9h-16h CSC Bruxelles Hal Vilvorde 19 Rue Pletinckx, 1000 (...)

13 décembre 2018

Avant-première Cinéma ATTAC : un héritage empoisonné

Jeudi 13 décembre 2018 au cinéma aventure

14 décembre 2018

Précaires.es et travailleurs.es sans-emplois contre le Jobs Deal

10h-11h Rue Lambermont, 1000 Bruxelles, Belgique, métro (...)

15 décembre 2018

Leçon de cinéma : Thierry Odeyn + projection "Portrait of Jason"

10h30-13h Cinéma Aventure Galerie du Centre 57 (rue des Fripiers), (...)


Accueil > FR > Vidéos

Procès des écrans, procès politique ?

Procès des écrans, procès politique ?

C’est dans un contexte de criminalisation des mouvements sociaux en Belgique qu’a lieu le procès d’Hugo Périlleux Sanchez, accusé d’avoir détourné des écrans publicitaires pendant la campagne TTIP Game (...)

Hugo Périlleux Sanchez fait partie des nombreux militants qui ont participé aux mobilisations et actions de désobéissance civile contre les traités de libre échange TTIP et CETA. Ce mercredi 5 septembre, il comparaissait devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir détourné en juillet 2016 un panneau Coca Cola.

Refusant de donner le nom des autres participants à l’action, il est aujourd’hui seul à comparaître. Seul mais soutenu largement par tous ceux qui ont combattu à ses côtés et continuent à le faire aujourd’hui. Les préventions retenues à son encontre sont le hacking, la fraude informatique et la dégradation de bien privé. Il risque une peine de 6 mois à 5 ans de prison et jusqu’à 125 000 euros d’amende.

Clear Channel et Coca-Cola avaient porté plainte mais ne sont finalement pas constitués partie civil. Il n’y a plus que le procureur du roi (représentant de l’État) qui poursuit... Son avocat Olivier Stein s’interroge donc sur la motivation politique de ce procès...

Finalement, en accord avec les deux partie, l’audience est reportée au 12 février 2019.


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP