Mai 2019
LMMJVSD
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Juin 2019
LMMJVSD
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Juillet 2019
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234


Accueil > FR > Agenda

Projection débat : "La couleur du sacrifice" de Mourad Boucif

jeudi 5 mai 2011 / 
19h30 au Piano Fabriek : 35 Rue du Fort à 1060 Bruxelles

Mercredi 04.05.11

>>> La couleur du sacrifice

Mourad Boucif - Belgique 2006 - 82 min

CINEDOMO

Piano fabriek
35 Rue du Fort à 1060 Bruxelles

Entrée : 5 euro

La Couleur du Sacrifice est un documentaire qui repose essentiellement sur le témoignage d’anciens combattants « indigènes » (essentiellement du Maghreb et
d’Afrique noire) de l’ancien « Empire français ». Leur rôle pendant la Seconde Guerre mondiale, notamment lors de la Libération, a été complètement gommé de
l’Histoire officielle ; mais ils ont également été privés de leurs pensions d’anciens combattants ou bien ont vu ces pensions gelées, « cristallisées » selon l’expression
officielle, par des mesures administratives arbitraires et injustes.

Ces hommes cherchent aujourd’hui à faire exister cette page occultée de l’Histoire et à témoigner avec force et indignation de la façon dont le gouvernement
français les ignore et est indifférent à leur égard.

C’est à la rencontre de tous ces hommes qu’est parti Mourad Boucif, en France d’abord, dans des foyers où beaucoup d’entre eux sont contraints de séjourner,
seuls, loins de leurs familles, pour ne pas perdre leurs droits à une maigre pension, mais également au Maroc où les plus âgés disparaissent dans une froide indifférence de l’ancienne puissance coloniale. Ces témoignages viennent alors s’insérer dans un parcours qui retrace toute l’histoire de ces hommes plongés dans
la Seconde Guerre mondiale à travers l’Europe, mais également mêlés, parfois à leur corps défendant, aux affres de la colonisation et de la décolonisation.
Cette leçon d’histoire — dans le meilleur sens du terme — mêle documents historiques, interviews d’acteurs de l’époque (africains, nord-africains ou européens),
interventions d’historiens, reconstitutions théâtrales et cinématographiques. Loin de tout manichéisme, le film permet ainsi de mieux comprendre les liens
multiples, complexes, ambivalents mais aussi chaleureux, qui ont uni et unissent encore les peuples des deux côtés de la Méditerranée.


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP