19 juin 2018

Le socialisme a-t-il encore un avenir en Europe ?

12h PAC. Rue Lambert Crickx 5, 1070 Bruxelles

19 juin 2018

Conférence : Aux origines de la domination masculine

15h Université des Femmes. 10 rue du Méridien, 1210 Bruxelles

19 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Gouvernance

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

20 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Intégrer les genres dans le management

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

20 juin 2018

Meeting Gauches Communes les forces de gauche face à l’austérité

19h Pianofabriek. Rue du Fort 35, 1060 Bruxelles

21 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Responsabilité des directeur.rice.s

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

21 juin 2018

Film-débat : Les Rebelles du Foot

19h30 Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

22 juin 2018

Permanence à l’Atelier - clandestin - sérigraphie

16h rue de Liedekerke 71 - 1210 Bruxelles

22 juin 2018

Pouvoirs & Dérives dans les arts de la Scène : Forum ouvert

17h La Bellone. Rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles

22 juin 2018

27ème défilé folklorique du Fanzine

18h30 La Petite Fanzinothèque Belge. 66a rue des plantes, 1210 (...)


Accueil > FR > Articles > Analyses

Quand un hashtag n’est qu’un cri

Quand un hashtag n’est qu’un cri
 
Depuis bien trop longtemps tapi
 
Trop d’oppressions trop d’injustices
 
Trop de violences et de sévices
 
Le refus de se résigner
 
À l’injustice en société
 
Et que les inégalités
 
Continuent d’être sexuées
 
Quand même le vocabulaire
 
Perpétue nombre d’arbitraires
 
Comme s’il fallait se plier
 
À tous ces diktats imposés
 
Pour que perdure la brisure
 
D’une inacceptable fêlure
 
Celle où les femmes sont encore
 
Accusées d’avoir tous les torts
 
Même ceux de tant de misères
 
Qui leur sont pourtant étrangères
 
Mais qu’elles subissent en premier
 
Quand elles osent contester
 
D’exutoire en bouc émissaire
 
Souffrir et puis surtout se taire
 
Histoire de ne pas troubler
 
La violence ainsi infligée
 
Par un système qui les nie
 
Les bâillonne et les asservit
 
Heureusement qu’elles résistent
 
Et pour l’humanité contestent
 
Un opprobre d’indignité
 
Dans lequel veut les enfermer
 
Un pouvoir qui s’appuie encore
 
Sur l’inepte loi du plus fort
 
Œuvrer ensemble à leurs côtés
 
Pour stopper la brutalité
 
D’un déni de fraternité
 
Et qu’enfin la sororité
 
Prenne sa place dans nos vies
 
Pour un avenir réuni
 
C’est trouver pour l’un comme l’autre
 
Un chemin que nous ferons nôtre

Pedro da Nóbrega
Auteur de l’ouvrage , Le Portugal, une île méditerranéenne face à un océan Atlantique ?, Éditions Thélès, Paris 2004.



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP