13 novembre 2018

Formation à l’Alimentation Durable, Cuisine écologique et politique

18h30 > 22h. Maison de la Paix, Rue Van Elewyck 35, 1050 (...)

13 novembre 2018

Formation à l’Alimentation Durable, Cuisine écologique et politique

18h30 > 22h Maison de la Paix, Rue Van Elewyck 35, 1050 (...)

15 novembre 2018

Festival "Féministe Toi-Même !"

18h Point culture 145 rue Royale 1000 Bruxelles

17 novembre 2018

Vivre avec Alzheimer : Quelle place pour l’aidant-proche ?

14h Campus Erasme, Bâtiment P, Route de Lennik, 808 - 1070 (...)

17 novembre 2018

Projection-débat : L’audit, enquête sur la dette grecque

17h- 19h30 Festival du cinéma d’ATTAC, Botanique Rue Royale, 236, (...)

17 novembre 2018

Atelier de déconstruction des mots : démasquons les mots qui mentent !

14h-16h La Maison du Livre. 28 rue de Rome, 1060 Bruxelles

19 novembre 2018

Contre la visite de Macron

18h Carré de Moscou. Rue de Moscou, 1060 Bruxelles

24 novembre 2018

Déconnexion générale !

13h30 > 23h. La Maison du Livre, rue de Rome 24-28 - 1060 (...)

24 novembre 2018

Débat : Intox, censure. Comment on fabrique l’opinion

17h-20h au Festival du cinéma d’ATTAC, Botanique, 236 Rue Royale (...)

24 novembre 2018

Square Lumumba, sure ? And, what next ?

18h Pianofabriek. 35 Rue du Fort, 1060 Bruxelles


Accueil > FR > Articles > Documents

Récits libres et radiophoniques après les attentats - émission Bruxelles m’habite #5

Écouter à chaud des récits libres et radiophoniques après les attentats dans l’émission Bruxelles m’habite #5 de radio Panik

A événements exceptionnels traitement exceptionnel : de matière non-professionnelle, rédac, panikéen-nes et médiactivistes sont invitéEs au micro pour exprimer le deuil que vit Bruxelles !
évocation de notre richesse bruxelloise... à partager plus que jamais !
L’équipe de BXLm’h, avec en studio des membres de Krasnyi, ZinTV, Sans-Papier TV et Radio Air Libre.
Tendrement pacifiques ! (open mic)
Diffusé le Jeudi 24 Mar 2016 à 19:00 et Dimanche 27 Mar 2016 à 10:00

Photo du collectif Krasnyi


Récit de ZIN TV

L’agression que nous avons subie laisse parmi nous une trentaine de morts, des centaines de blessés et des milliers de traumatisés. On réalise avec effroi que chaque mort, que chaque blessé aurait pu être l’un d’entre nous. On nous a arraché une part de nous même. A jamais des familles sont brisées, des enfants sans mère, des frères sans soeurs et les survivants, ils leur manquent des jambes, un bras ou sont encore en état de choc. Nous avons tous été défigurés, et cela pour toujours.

Dehors, des voitures blindées passent à toute allure, des sirènes, des militaires… cet hélicoptère qui tourne en rond depuis des heures va finir par nous rendre fou. Des perquisitions sont en cours dans nos quartiers, des check-points ne sont pas loin et les rues sont désertes. Le cauchemar s’étend de jour comme de nuit. Les camions militaires font partie du décor. L’occupation militaire s’éternise.

Ces paroles, pourraient être celles d’un Syrien, d’un Afghan, d’un Libyen ou celui d’un Palestinien. Aujourd’hui elles sont bruxelloises. Là-bas les victimes, on les compte par centaine de milliers, les civils, les enfants, les faibles et les innocents, toujours les principales victimes. La-bas... la centaine de milliers de bombes qui leurs sont tombées dessus viennent des Etats-Unis, d’Israël ou de France. Les fusils automatiques et les balles sont belges. La Belgique est l’un des principaux exportateurs européens d’armes à feu et le deuxième exportateur de munitions vers le Moyen-Orient. La Belgique figure en 7ème place du classement européen des licences, avec 969,7 millions d’euros en 2012.

Le fascisme islamique s’acharne à tuer des innocents dans des lieux publics… Pourquoi ne frappe-t-il pas à Davos ? Pourquoi ne gêne-t-il pas le business international ? Le terrorisme sait très bien favoriser la montée des populismes, d’ailleurs bien plus dangereuse que lui. Molenbeek et toute une frange de notre population est désormais amalgamée au terrorisme.

Les monstres qui aujourd’hui ont causé cette terrible peine au Bruxellois sont vaillamment combattus au corps à corps par des combattants Kurdes. Les Kurdes, eux, sont massacrés par l’armée turque. Les Turcs sont nos alliés et sont armés par nous. L’Arabie Saoudite, une des dictatures les plus meurtrières de la planète et principal financeur des mouvements terroristes en Syrie, applique à la lettre la Charia, comme Daesh… et comme Daesh, ils lapident les femmes adultères, décapitent les opposants et les homosexuels. La plus haute distinction française, la légion d’honneur, a été décernée par le président socialiste, François Hollande à l’un des principaux dirigeants d’Arabie Saoudite, le sinistre prince Majed ben Abdulaziz Al-Saoud. Notre pays voisin, un paradis pour les homosexuels et les laïcs, achète du pétrole à l’Arabie Saoudite et surtout lui vend des armes. En 2015, La France a vendu pour 16 milliards d’euros d’armement dont 13 milliards au Proche-Orient, son plus gros client, en particulier l’Arabie Saoudite. Quel honneur reste-t-il après cela pour la France, honneur déjà épuisé par ses lois antisociales.

Les Etats membres de l’Union européenne ont approuvé en 2012 des licences d’exportation d’armes vers le Moyen-Orient pour un montant de 9,7 milliards d’euros, une hausse de 22% par rapport à 2011 et un record absolu.

En pleine guerre froide pour combattre les Soviétiques en Afghanistan les Etats-Unis ont créé un nouveau Frankenstein : « Al Qaïda », et puis ils en ont perdu le contrôle. C’était l’ami des Yankees et le communisme était son ennemi à éradiquer du globe. Le 11 septembre 2001 à New York, l’ancien ami est devenu le nouvel ennemi à éradiquer du globe. Profitant du désarroi de la population lors des attentats, le gouvernement des néo-conservateurs ont fait passer un maximum de lois néolibérales, répressives et liberticides : le Patriot Act, la NSA, etc. Les bombardements et les invasions en Afghanistan et en Irak ont permis de vider un arsenal de guerre initialement prévu contre les Soviétiques. Cela a également permis à l’industrie de l’armement américaine de se renouveler et d’imposer son hégémonie sur la planète.

Depuis les attentats de Paris 400 millions d’euros supplémentaires en faveur de la sécurité et contre le terrorisme ont été alloués ainsi que 9,2 milliards d’euros en matériel de guerre. Malgré l’arsenal déployé et la sécurité renforcée en Belgique cela n’a pas empêché les attentats du 22 mars. Certains parlent de renforcer la coopération transnationale, l’échange d’informations… La police marocaine va patrouiller dans les quartiers populaires de Bruxelles, le FBI et ses méthodes musclées viennent en renfort... Comment trouver cet équilibre entre sécurité et liberté ? La sécurité publique doit-elle se faire au détriment de nos libertés ? Comment éviter la banalisation de l’état policier.

La politique impopulaire du gouvernement Michel n’a connue depuis 2 ans que des contestations sans cesse croissante, aussi bien en ce qui concerne l’appauvrissement de la population, les coupes budgétaires et autres mesures d’austérité prises dans le cadre de la stricte discipline budgétaire de la Commission européenne, la dette publique de la Belgique continue à augmenter, le relèvement de la TVA sur l’électricité passé à 21 %, l’âge de la pension passé à 67 ans, le tax shift, un politique d’immigration discriminatoire, le maintient en fonctionnement irresponsable des réacteurs nucléaires en fin de vie, le désinvestissement de la SNCB, la limitation du droit de grève…

Pour être unis nous devons combattre la stigmatisation des musulmans en Belgique, protester contre les mesures anti-sociales, anti-écologiques et anti-démocratiques du gouvernement et mettre fin à la politique d’économies de la Commission européenne. Nous devons redescendre dans la rue pour exiger plus d’investissements en emplois dans l’enseignement, dans le logement social et dans le service public.

Le collectif ZIN TV



Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP