20 février 2018

Midi de PAC : Accueil des migrant·e·s, quand la solidarité devient un crime

12h PAC Rue Lambert Crickx 5, 1070 Bruxelles

21 février 2018

Sit-in pour la libération de Mounir et Jiyed

12h Arts-Loi 1000 Bruxelles

21 février 2018

Où en est-on avec le projet de loi sur les visites domiciliaires

12h30 CNCD. Quai du commerce 9, 1000 Bruxelles

21 février 2018

Mesa redonda sobre los logros del proceso de cambio

12h30 Maison d’Amérique Latine. Rue du Collège 27 - 1050 (...)

21 février 2018

Présentation du livre : Les tranchées en Afrique 1914 - 1918

18h30 KUUMBA Chaussée de Wavre 78, 1050 Bruxelles

21 février 2018

Pension : débat avec les partis

19h au MOC. Rue Plétinkx 19, 1000 Bruxelles

22 février 2018

Conférence : La question (dé)coloniale en Belgique, le défi d’une génération ?

17h30 Université Saint-Louis. Auditoire 1. Bd du Jardin botanique (...)

22 février 2018

Quelle marge de manœuvre pour un ministre communiste en Belgique ?

18h Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches. Avenue F.D (...)

22 février 2018

Apéro-Expo - Médias citoyens

19h - ARC, 20 rue de l’Association 1000 Bruxelles

22 février 2018

Avant-Première - Jusqu’à la dernière goutte

19h Cinéma vendôme Chaussée de Wavre 18, 1050 Ixelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Sow témoigne depuis le centre fermé

Sow témoigne depuis le centre fermé

Sow raconte que l’intervention musclée de la police a commencé à 5h30 avec l’appui d’un hélicoptère, plus de 200 policiers débarquant avec une brutalité disproportionné
Libérez nos camarades

Nous avons réussi à joindre Sow Mamadou par téléphone, emprisonné depuis lundi 19 septembre dans un centre fermé à Bruges avec 12 autres camarades sans-papiers lors d’une rafle effectuée par la police dans un bâtiment occupé à Molenbeek depuis plus de deux ans par le collectif « La Voix Des Sans-Papiers », un collectif en lutte pour ses droits et qui milite avec les autres groupes de sans-papiers au sein de la « Coordination des sans-papiers ».

Sow raconte que l’intervention musclée de la police a commencé à 5h30 avec l’appui d’un hélicoptère, plus de 200 policiers débarquant avec une brutalité disproportionné et arrêtant une douzaine d’habitants !
Aux fouilles corporelles ont suivi les menottes et numéros-code bar, ensuite les camarades ont été enfermés dans la cave pour ensuite être transportés au centre fermé de Bruges, en passant bien-sûr par la caserne de la police centrale à Bruxelles. Menottés, des heures durant, ils ont protesté pour finir isolés.
Une fois intégrés dans la vie au centre fermé, la solidarité vient renforcer l’idée que seul le combat peut faire bouger les choses en faveur d’une régularisation.

En collaboration avec Sans papiers TV


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP