12 décembre 2017

Contre-sommet pour la justice migratoire

9h>20h De Markten. Rue du Vieux Marché aux Grains 5, 1000 (...)

12 décembre 2017

Notre pension est un droit, pas une tombola

18h Haute école Erasmus, rue des Six Jetons 70, 1000 Bruxelles

12 décembre 2017

Fraude et évasion fiscale : que font les pouvoirs publics ?

19h30 L’Horloge du Sud. Rue du Trône 141, 1050 Bruxelles

13 décembre 2017

Manifestation euro-africaine

17h Arts-Loi > Rond-Point Schuman 1000 Bruxelles

15 décembre 2017

Journée internationale des migrants

18h Espace Ninove, Chaussée de Ninove 82 - 1080 Bruxelles

15 décembre 2017

Anniversaire du Local Sacco-Vanzetti

19h Sacco-Vanzetti. 54 Chaussée de Forest, 1060 Bruxelles

17 décembre 2017

Festival Film d’Education

du 14 au 17/12 - petit théatre Mercelis, rue Mercelis 13 - 1050 (...)

18 décembre 2017

Afro-féminisme, au-delà du label

18h Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

19 décembre 2017

Mobilisation contre la pension à points

10h30 Boulevard du Roi Albert II, 1000 Bruxelles

19 décembre 2017

De Lumumba à Rwagasore, assassinat politico-coloniaux

18h Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles


Accueil du site > FR > Vidéos > Mobilisation

Sow témoigne depuis le centre fermé

Sow témoigne depuis le centre fermé

Sow raconte que l’intervention musclée de la police a commencé à 5h30 avec l’appui d’un hélicoptère, plus de 200 policiers débarquant avec une brutalité disproportionné
Libérez nos camarades

Nous avons réussi à joindre Sow Mamadou par téléphone, emprisonné depuis lundi 19 septembre dans un centre fermé à Bruges avec 12 autres camarades sans-papiers lors d’une rafle effectuée par la police dans un bâtiment occupé à Molenbeek depuis plus de deux ans par le collectif « La Voix Des Sans-Papiers », un collectif en lutte pour ses droits et qui milite avec les autres groupes de sans-papiers au sein de la « Coordination des sans-papiers ».

Sow raconte que l’intervention musclée de la police a commencé à 5h30 avec l’appui d’un hélicoptère, plus de 200 policiers débarquant avec une brutalité disproportionné et arrêtant une douzaine d’habitants !
Aux fouilles corporelles ont suivi les menottes et numéros-code bar, ensuite les camarades ont été enfermés dans la cave pour ensuite être transportés au centre fermé de Bruges, en passant bien-sûr par la caserne de la police centrale à Bruxelles. Menottés, des heures durant, ils ont protesté pour finir isolés.
Une fois intégrés dans la vie au centre fermé, la solidarité vient renforcer l’idée que seul le combat peut faire bouger les choses en faveur d’une régularisation.

En collaboration avec Sans papiers TV


Suivre la vie du site fr    ?


Site réalisé avec SPIP