18 janvier 2018

Marxisme contre Stalinisme

19h30 Pianofabriek. 35 Rue du Fort, 1060 Bruxelles

18 janvier 2018

Projection du film : Irrintzina, le cri de la génération climat

20h Cinéma Aventure. Galerie du Centre, 57 rue des Fripiers - 1000 (...)

19 janvier 2018

Solde chez JOLI MAI librairie

18h Joli Mai librairie. Rue de Roumanie, 28, 1060 Bruxelles

20 janvier 2018

Conference de Michel Collon : Le Monde selon Trump

18:30. Mundo-b. Rue d’Edimbourg 26, 1050 Bruxelles

21 janvier 2018

Les courts métrages qui dérangent

17h Cinéma Aventure.Galerie du Centre 57 (rue des Fripiers), 1000 (...)

22 janvier 2018

Rassemblement - Reconnaissez la Palestine !

12h Place Jean Rey, 1040 Bruxelles

22 janvier 2018

Présentation de l’ouvrage : Dans la nuit la plus noire se cache l’humanité. Récits des justes du Rwanda

19h ULB Bâtiment Solvay. Salle SR42.5.503. Av Franklin Roosevelt (...)

23 janvier 2018

Cabinets d’audit : comment lutter contre les « fisco-trafiquants ?

19h30 L’Horloge du SudRue du Trône 141, 1050 Bruxelles

23 janvier 2018

Nucléaire : direction sortie ? au Poche

22h Théâtre de Poche. Chemin du Gymnase 1A, 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Création

Un film à voir d’urgence !!! Les hommes d’argile

Un film à voir d’urgence !!! Les hommes d’argile

Encore en salle ! à ne pas rater...
Les hommes d'argile

Les Hommes d’Argile un film de Mourad Boucif
Belgique, Maroc, co-production France (2015)
Durée : 1h49, Enfants admis VO ST-FR

Acteurs :
Miloud Nasiri, Magaly Solier,Tibo Vandenborre, Mourad Wagli, Mohamed Zahir,Christian Crahay, Abdelkrim Qissi, Jean-Batiste Iera, Mahjoub Benmoussa, Rafiq Boubkoeur, Jamal Tahri, Rachida Chbani, Mustapha El Hamel, Jawad Elbe, Kamal Kenzo

Horaires au Vendôme à Bruxelles

http://www.leshommesdargile.eu
Page Facebook officielle : https://www.facebook.com/film.les.hommes.dargile

« C’est dans son nouveau film que Mourad Boucif affirme plus que jamais sa force artistique et son engagement envers les oubliés de l’histoire. L’auteur a su construire un très bel univers à la fois sensible et politiquement pertinent.
Avec les hommes d’argile, il nous permet littéralement d’être transporté durant un laps de temps avec ces jeunes kidnappés par nos colonies, sacrifiés au nom de la libération de l’Europe... Le film est le manuel scolaire dont nous avions besoin pour récupérer la mémoire historique de nos peuples et le cinéaste utilise le meilleur instrument pour cela : la poésie.
Si loin des formats d’Hollywood et du parcours fléché de l’industrie de l’auteur en Belgique, Mourad Boucif affirme aussi sa liberté créative en inventant des nouvelles conditions de production. Tel Orson Welles avec son film Othello (tourné en Italie et au Maroc de 1948 à 1951), notre cinéaste tient tête durant 10 ans, interrompant le tournage pour aller rassembler des fonds, puis tournant dans différents pays (Maroc, France et Belgique)..." Avoir moins de moyens veut sans doute dire : plus de liberté... Un film à voir d’urgence !!! »

_ ZIN TV 

Attention ! Rencontre avec l’équipe de tournage ’Les hommes d’Argile’ & Mourad Boucif
7 décembre 2015 / 19h Pianofabriek. Rue du Fort 35 - 1060 Bruxelles

Note d’intention :

La participation tragique de tous les Africains, Asiatiques issus des colonies françaises aux plus grands conflits mondiaux est un sujet très important.
En effet plus de 940 000 hommes ont contribué admirablement à la libération du monde, du joug et de la barbarie nazie durant la seconde guerre mondiale.
Aujourd’hui, à l’heure des grandes commémorations, l’apport fondamental de ces hommes ne fait plus partie de notre mémoire collective et a été pratiquement occulté de nos manuels scolaires et assez curieusement dans la plus grande normalité.
Mais le long-métrage « Les Hommes d’Argile » ne se contente pas de retracer uniquement cette grande injustice et sa dimension historique.
Ce projet aux allures de grands films de guerre se préoccupe également des rapports humains et nous plonge dans une profonde réflexion sur nos certitudes…
Ce film est une fable métaphysique sur la condition humaine, dont le personnage principal décrypte et suit les signes de la nature ; le lieutenant Laurent qui dirige le 7éme RTM, découvre progressivement un autre monde, un univers secret et mystérieux qui le fascine et l’envoute à jamais…
En ces temps assez troubles ou la rencontre interculturelle, la cohabitation entre les différentes communautés sont fort stigmatisés, notre long-métrage nous invite à voyager à travers « nos profondeurs sacrées… »
A la différence d’un cinéma « grand spectacle » qui alarme (et conforte) le spectateur en représentant des images d’apocalypse et de Mondes qui s’écroulent, « Les Hommes d’Argile » préfère éveiller les consciences en sublimant les beautés d’un univers qui finit par s’essouffler…
Mourad Boucif

Synopsis :
Le Jeune Sulayman vit au Maroc dans « la roche d’argile », en parfaite harmonie avec la faune, la flore. Orphelin, il a été élevé par un vieil ermite que l’on surnomme l’homme « aux veines turbulentes ». Sulayman fait la rencontre de Kadija, la fille du Caïd, le chef d’une immense région. Ce dernier, assoiffé de pouvoir, accepte mal le mariage de sa fille avec un berger.

Au moment où éclate la Deuxième Guerre mondiale, le jeune berger est enrôlé de force dans l’armée française. Il se retrouve à sillonner ces terres inconnues pour lui, aussi intrigantes que dangereuses. Plongé dans les atrocités de la guerre, il décide de chercher à tout prix une forme d’humanité dans la destinée de ce contingent de soldats marocains embarqués malgré eux dans un conflit qui, ne les concernait guère...

Plus qu’un film de guerre, « Les hommes d’argile » est avant tout une fable sur la condition humaine.
Par le réalisateur de La couleur du sacrifice et Au-delà de Gibraltar
Une fable, belle, émouvante, très humaine et une œuvre de mémoire. Que voilà un très beau film qui m’a touché aux plans cinématographique et humain. Ce film n’est pas, comme l’on dit « une histoire vraie » mais c’est une œuvre de fiction qui puise dans la mémoire, dans le terreau, et j’ose, dans la glaise, l’argile, d’événements réels qui sont tus et/ou oubliés. Cela se passe dans le cadre de la Seconde Guerre mondiale. Beaucoup de (jeunes) hommes sont enrôlés de force dans les colonies pour aider les troupes françaises contre l’envahisseur allemand. Charles De Clercq, www.cinecure.be


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP