Formations

La Permanence video des luttes sociales

Septembre > décembre 2019 // Suite à l’expérience cumulée et aux retours des participants, nous proposons cette année un espace d’atelier supplémentaire, hebdomadaire et (...)


14 décembre 2019

Leçon de cinéma : Filmer l’ennemi, par Thierry Odeyn

Cinéma Aventure. Galerie du Centre (rue des Fripiers) n°57, 1000 (...)

15 décembre 2019

Marche Latino-Américaine contre le néolibéralisme

14h Gare Centrale, 1000 Bruxelles


Accueil > FR > Vidéos > Mobilisation

Venezuela, première mesure et premier acte... de résistance !

Venezuela, première mesure et premier acte... de résistance !

Menacés, les travailleurs de la télévision de l’Assemblée Nationale ANTV ont réagi aux déclarations faites par le chef politique de droite Henry Ramos Allup.
Liberté d'expression

Au Venezuela, ce lundi 7 décembre des travailleurs de la télévision de l’Assemblée nationale ANTV ont réagi aux déclarations faites par le chef politique de droite Henry Ramos Allup.

Communiqué des travailleurs d’ANTV

Nous, la famille d’ANTV, famille issue de cette école de communication qui a formé des centaines d’hommes et des femmes. Toute cette équipe technique et humaine est la fenêtre du peuple, la fenêtre qui informe la patrie de ce qui se passe dans la glorieuse Assemblée nationale de la République bolivarienne du Venezuela.

Cette famille est indignée par les déclarations faites par le chef politique de droite Henry Ramos Allup, avec une haine déchaînée, il appelle "la honte" notre deuxième foyer : Fondation de Télévision de l’Assemblée Nationale.

Vous Mr. Ramos Allup, appelle "honte" les pères et mères de famille, "honte" les journalistes, cameramans, techniciens et personnel administratif qui ont un engagement profond pour leur pays.

Il appelle "honte" ceux qui coexistent au jour le jour dans ces couloirs de l’Assemblée nationale avec les parlementaires ayant des idées politiques adverses.

Il nous a appelé "honte", ceux qui avec nos études et dévouement nous nous donnons pour être des journalistes législatifs. Il a appelé "honte" les hommes et les femmes qui ont consacré leurs vies à répandre les lois de notre pays.

Nous rejetons sa menace et son manque de distribution du triomphe, qui essaye de provoquer la violence envers cette équipe de professionnels de la communication. Nous comprenons que vous refusez d’émettre en direct les sessions de l’Assemblée Nationale, mais jamais nous ne comprendrons ou ne permettrons de nous couper la liberté d’expression avec laquelle nous Vénézuéliens vivons aujourd’hui.

Vous avez déclenché une haine qui, par conséquent, avons reçu des menaces de quelques-uns, très violents. Voilà pourquoi, nous vous faisons responsable de ce qui pourrait nous arriver à chacun des travailleurs de la Fondation de télévision de l’Assemblée nationale, de tous ceux qui portent fièrement le logo sur la poitrine. Nous avons appris du meilleur maître à être respectueux et d’accepter les résultats de la Commission électorale nationale et de continuer son exemple jusqu’au bout.

Vive la liberté et la démocratie !

Que vivent Bolivar et Chavez !


Pour être tenu au courant par facebook de nos productions, activités et formations... n’hésitez pas à nous "aimer".


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP