25 mai 2019

Conférence gesticulée "Y’en a qui ont essayé... de défendre le service public"

19h / Allée du Kai / 53 avenue du port – 1000 Bruxelles

26 mai 2019

Gilets jaunes - Toute l’Europe à Bruxelles !

13h - 20h Gare du Nord 1000 Bruxelles

26 mai 2019

Le Off - La contre-soirée électorale

18h30-1h PointCulture Bruxelles 145 Rue Royale, 1000 (...)

27 mai 2019

Hacking Justice de C. Rubio et J. Pancorbo

21h40 - cinema aventure - Galerie du Centre 57 1000 Bruxelles

28 mai 2019

Et si le transports publics devenaient gratuits ?

12h Présence et Action Culturelles rue Lambert Crickx 1070 (...)

29 mai 2019

Déclic : Le porno 2.0 et mon ado

18h Centre Culturel BRASS 364 avenue Van Volxem 1190 (...)

5 juin 2019

Raconter d’autres histoires : entre tradition et féminisme

18h30-22h Le poisson sans bicyclette 253 Rue Josaphat, 1030 (...)

15 juin 2019

Leçon de cinéma : Filmer l’ennemi, par Thierry Odeyn

10h30 Cinéma Aventure Galeries du Centre 57, rue des Fripiers 1000 (...)

20 juin 2019

Projection : Chez jolie coiffure // Cycle En ville !

12h30 Cinéma Palace 85 Boulevard Anspach 1000 Bruxelles

22 juin 2019

Lobby tour armement - politiques migratoires européennes

13h30-16h Rond-Point Robert Schuman, 1040 Bruxelles, (...)


Accueil > FR > Vidéos > Création

Retour sur la manifestation nationale

Retour sur la manifestation nationale

45h par semaine, sur base volontaire ! nous annonce la loi Peeters ! Mais aura-t-on vraiment le choix ? Quelles en seront les conséquences sur notre vie, sur nos conditions de travail et notre santé (...)
manifestation nationale

« 45h par semaine, sur base volontaire ! » nous annonce la loi Peeters ! Mais aura-t-on vraiment le choix ? Quelles en seront les conséquences sur notre vie, sur nos conditions de travail et notre santé ?

Ainsi pour les 60 000 qui sont descendus dans la rue ce mardi 24 mai, l’enjeu est d’arrêter l’hémorragie et le démembrement systématique des droits acquis par nos grands-parents. Dire qu’il n’y a pas si longtemps encore, tous considéraient que les droits des travailleurs étaient l’ADN même de notre code et la colonne vertébrale de notre modèle de société. C’était sans compter avec les cancers « modernes » qui prétendent soigner les crises économiques en organisant des saignées.

« Parce que, dans l’histoire, tous les droits (d’expression, de vote, à l’avortement, à des congés payés, à une protection sociale, au respect des minorités…) ont été le résultat de luttes … Tout ce qui a été essayé d’autre n’a pas eu de résultats tangibles. Sans luttes, nos conditions de vie se dégradent, les travailleur-se-s sont de plus en plus victimes de burn out, les salaires diminuent entraînant des ratés dans l’économie, les services publics sont privatisés, etc, etc. » extrait de l’article de Myriam Djegham


Suivre la vie du site fr    ?    |    titre sites syndiques OPML   ?  


Site réalisé avec SPIP